L'ONEE lance une étude pour unifier les systèmes d'information de ses 2 branches

L'ONEE avance sur son projet de regroupement des branches électricité et eau. L'office s'attaque à ce chantier à travers l'unification des systèmes d'information des deux branches. Détails.

0-https://medias24.com//photos_articles/big/09-01-2020/ONEE3.jpg-oui
L'ONEE lance une étude pour unifier les systèmes d'information de ses 2 branches

Le 09 janvier 2020 à 18:57

Modifié le 09 janvier 2020 à 22:08

Le regroupement et les synergies entre ses deux branches « Eau » et « Electricité » faisaient partie des engagements de l'ONEE dans le contrat-programme signé avec l'Etat pour la période 2014-2017. Malgré les réalisations, l'office a pris du retard sur ce volet comme en attestent plusieurs rapports (cour des comptes, PLF) qui ont fait état d'actions limitées dans ce domaine.

Etant un projet stratégique, les responsables l'ont consigné parmi la nouvelle feuille de route d’optimisation et de réforme de l’Office pour la période 2019-2023, dont les principaux objectifs et actions concernent :

- La réalisation de l’équilibre économique et financier et le développement du "business model" de l’Office, notamment par le renforcement des capitaux propres de l’Office, la rationalisation des investissements et l’optimisation des charges, la mise en place d’une salle des marchés, la diversification des sources de financement (la titrisation, le leasing, la cession des actifs, etc.)

- L’amélioration des rendements et des performances technico-commerciales qui demeurent toujours une préoccupation majeure eu égard aux gains à dégager et des retombées sur les comptes de l’Office.

- Le renforcement de la gouvernance à travers la mise en œuvre effective du regroupement.

- La régionalisation.

- La modernisation du management de l’Office par la mise en place progressive du projet de la digitalisation, l’amélioration de la relation avec les partenaires de l’Office, la généralisation de l’approche d'intégration des normes de qualité, la communication permanente et transparente avec les administrations publiques et les partenaires et l’optimisation de la politique d’achat.

- L'achèvement du plan d'investissement de l’Office dans les délais en optimisant la programmation des sites des projets d’investissements et la levée des restrictions liées à la mobilisation de l’assiette foncière.

- L’amélioration du cadre légal et législatif

Un projet stratégique

Aujourd'hui, l'ONEE s'attaque à ce dossier avec l'intention d'unifier les systèmes d'information des deux branches « Eau » et « Electricité ». Il active ce chantier par le biais d'un appel d'offres pour l'élaboration d'une feuille de route SI de l'ONEE pour l'unification des deux systèmes existants.

Il est demandé de l'Office d'assurer la convergence des SI des deux branches dans un seul SI unifié et intégré, de dresser la trajectoire de mise en place progressive des composants SI métiers et d'identifier les contraintes de mise en oeuvre. 

L'étude que compte lancer l'Office a justement pour but, dans un premier temps, d'analyser et d'évaluer l'existant en matière de pratique métiers et de solutions SI permettant de dégager les enjeux, les risques et contraintes d'intégration des deux systèmes. Partant de cette analyse, l'Office validera les orientation stratégiques sur système cible ainsi que les scénarios d'unification.

Le processus métiers concernés par le champ de l'étude est large et couvre tous les fonction supports et gestion de l'ONEE dont la finance/comptabilité, contrôle de gestion, logistique, commercial, RH, maintenance, utilities, décisionnel, outils de collaborations,...

Un projet colossal et sensible car il touche l'outil qui permet à l'office d'assurer ses missions au quotidien. Tout le challenge est d'opérer cette unification sans perturber la bonne marche de l'activité. Ce qui impose une progressivité de la mise en oeuvre de ce chantier. 

D'importants chantiers sur la période 2019-2023

Ce travail intervient alors que l'ONEE est en pleine préparation du nouveau contrat-programme qui couvre la période 2019-2023. Une période durant laquelle, l'Office prévoit un plan d’investissements estimé à 51,6 MMDH. 

Sur l'activité électricité, les principaux projets sont : 

- La centrale thermique diesel de Dakhla (22 MW).

- La Station de Transfert d'Énergie par Pompage (STEP) Abdelmoumen (350 MW).

- Une capacité de 220 MW en petites usines hydrauliques, à réaliser dans le cadre de la loi 13-09 tout au long de la période 2020-2023.

- Une capacité éolienne de 1 656 MW (36 MW à Oualidia, 88 MW à Taza Phase I, 180 MW à Midelt, 300 MW à Boujdour, 120 MW de repowering CED, 200 MW à Jbel Lahdid, 100 MW à Tiskrad, 70 MW à Tanger, 62 MW à Taza Phase II, 200 MW à Koudia Baida, 300 MW à réaliser en 2023 dans le cadre de loi 13-09).

- Une capacité solaire de 2 015 MW (120 MW Noor PV Tafilalt, 200 MW Noor PV Atlas, 400 MW Noor PV II, 795 MW Noor Midelt dont 190 MW en CSP, 500 MW à réaliser dans le cadre de la loi 13-09 le long de la période 2020-2023).

- Le  développement du réseau de transport avec une enveloppe de 8,7 MMDH.

- Des enveloppes de 4,2 MMDH et 1 MMDH seront respectivement consacrées au renforcement, à l’amélioration des performances et de la qualité de service et à l’extension du réseau de distribution ainsi qu’à l’électrification de 30 900 foyers dans 1 270 villages.

Sur l'activité eau, les principaux projets sont : 

- 15,2 MMDH seront dédiés à la pérennisation et au renforcement de l’alimentation en eau potable urbaine permettant le renforcement de la production de 12,4 m3/s supplémentaire et la pose de 3 400 km de conduite.

- L’Office investira 5,7 MMDH pour la réalisation de plusieurs projets qui permettront de porter le taux d’accès à l’eau potable en milieu rural à 99,3 % au profit d’une population additionnelle de plus de 308 000 habitants.

- Une enveloppe de 4,6 MMDH sera consacrée à l’activité assainissement liquide visant la réalisation de 64 nouvelles stations d’épuration d’une capacité de plus de 157.000 m3 /j.

Tags : ONEE

L'ONEE lance une étude pour unifier les systèmes d'information de ses 2 branches

Le 09 janvier 2020 à19:08

Modifié le 09 janvier 2020 à 22:08

L'ONEE avance sur son projet de regroupement des branches électricité et eau. L'office s'attaque à ce chantier à travers l'unification des systèmes d'information des deux branches. Détails.

Le regroupement et les synergies entre ses deux branches « Eau » et « Electricité » faisaient partie des engagements de l'ONEE dans le contrat-programme signé avec l'Etat pour la période 2014-2017. Malgré les réalisations, l'office a pris du retard sur ce volet comme en attestent plusieurs rapports (cour des comptes, PLF) qui ont fait état d'actions limitées dans ce domaine.

Etant un projet stratégique, les responsables l'ont consigné parmi la nouvelle feuille de route d’optimisation et de réforme de l’Office pour la période 2019-2023, dont les principaux objectifs et actions concernent :

- La réalisation de l’équilibre économique et financier et le développement du "business model" de l’Office, notamment par le renforcement des capitaux propres de l’Office, la rationalisation des investissements et l’optimisation des charges, la mise en place d’une salle des marchés, la diversification des sources de financement (la titrisation, le leasing, la cession des actifs, etc.)

- L’amélioration des rendements et des performances technico-commerciales qui demeurent toujours une préoccupation majeure eu égard aux gains à dégager et des retombées sur les comptes de l’Office.

- Le renforcement de la gouvernance à travers la mise en œuvre effective du regroupement.

- La régionalisation.

- La modernisation du management de l’Office par la mise en place progressive du projet de la digitalisation, l’amélioration de la relation avec les partenaires de l’Office, la généralisation de l’approche d'intégration des normes de qualité, la communication permanente et transparente avec les administrations publiques et les partenaires et l’optimisation de la politique d’achat.

- L'achèvement du plan d'investissement de l’Office dans les délais en optimisant la programmation des sites des projets d’investissements et la levée des restrictions liées à la mobilisation de l’assiette foncière.

- L’amélioration du cadre légal et législatif

Un projet stratégique

Aujourd'hui, l'ONEE s'attaque à ce dossier avec l'intention d'unifier les systèmes d'information des deux branches « Eau » et « Electricité ». Il active ce chantier par le biais d'un appel d'offres pour l'élaboration d'une feuille de route SI de l'ONEE pour l'unification des deux systèmes existants.

Il est demandé de l'Office d'assurer la convergence des SI des deux branches dans un seul SI unifié et intégré, de dresser la trajectoire de mise en place progressive des composants SI métiers et d'identifier les contraintes de mise en oeuvre. 

L'étude que compte lancer l'Office a justement pour but, dans un premier temps, d'analyser et d'évaluer l'existant en matière de pratique métiers et de solutions SI permettant de dégager les enjeux, les risques et contraintes d'intégration des deux systèmes. Partant de cette analyse, l'Office validera les orientation stratégiques sur système cible ainsi que les scénarios d'unification.

Le processus métiers concernés par le champ de l'étude est large et couvre tous les fonction supports et gestion de l'ONEE dont la finance/comptabilité, contrôle de gestion, logistique, commercial, RH, maintenance, utilities, décisionnel, outils de collaborations,...

Un projet colossal et sensible car il touche l'outil qui permet à l'office d'assurer ses missions au quotidien. Tout le challenge est d'opérer cette unification sans perturber la bonne marche de l'activité. Ce qui impose une progressivité de la mise en oeuvre de ce chantier. 

D'importants chantiers sur la période 2019-2023

Ce travail intervient alors que l'ONEE est en pleine préparation du nouveau contrat-programme qui couvre la période 2019-2023. Une période durant laquelle, l'Office prévoit un plan d’investissements estimé à 51,6 MMDH. 

Sur l'activité électricité, les principaux projets sont : 

- La centrale thermique diesel de Dakhla (22 MW).

- La Station de Transfert d'Énergie par Pompage (STEP) Abdelmoumen (350 MW).

- Une capacité de 220 MW en petites usines hydrauliques, à réaliser dans le cadre de la loi 13-09 tout au long de la période 2020-2023.

- Une capacité éolienne de 1 656 MW (36 MW à Oualidia, 88 MW à Taza Phase I, 180 MW à Midelt, 300 MW à Boujdour, 120 MW de repowering CED, 200 MW à Jbel Lahdid, 100 MW à Tiskrad, 70 MW à Tanger, 62 MW à Taza Phase II, 200 MW à Koudia Baida, 300 MW à réaliser en 2023 dans le cadre de loi 13-09).

- Une capacité solaire de 2 015 MW (120 MW Noor PV Tafilalt, 200 MW Noor PV Atlas, 400 MW Noor PV II, 795 MW Noor Midelt dont 190 MW en CSP, 500 MW à réaliser dans le cadre de la loi 13-09 le long de la période 2020-2023).

- Le  développement du réseau de transport avec une enveloppe de 8,7 MMDH.

- Des enveloppes de 4,2 MMDH et 1 MMDH seront respectivement consacrées au renforcement, à l’amélioration des performances et de la qualité de service et à l’extension du réseau de distribution ainsi qu’à l’électrification de 30 900 foyers dans 1 270 villages.

Sur l'activité eau, les principaux projets sont : 

- 15,2 MMDH seront dédiés à la pérennisation et au renforcement de l’alimentation en eau potable urbaine permettant le renforcement de la production de 12,4 m3/s supplémentaire et la pose de 3 400 km de conduite.

- L’Office investira 5,7 MMDH pour la réalisation de plusieurs projets qui permettront de porter le taux d’accès à l’eau potable en milieu rural à 99,3 % au profit d’une population additionnelle de plus de 308 000 habitants.

- Une enveloppe de 4,6 MMDH sera consacrée à l’activité assainissement liquide visant la réalisation de 64 nouvelles stations d’épuration d’une capacité de plus de 157.000 m3 /j.

A lire aussi


Communication financière

LafargeHolcim Maroc : Communication semestrielle 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.