Jeunes entrepreneurs: premier bilan du programme "1.000 Fikra"

Lancé en octobre 2019 par Afriquia, "1.000 Fikra" est un programme de développement, de formation et de financement qui vise à convertir 1.000 idées en 1.000 entreprises. Trois mois après son lancement, plus de 10.000 candidatures ont été reçues puis traitées. Voici le premier bilan.

0-https://medias24.com//photos_articles/big/03-02-2020/1000fikra.jpg-oui
Jeunes entrepreneurs : premier bilan du programme

Le 03 février 2020 à 11:28

Modifié le 04 février 2020 à 19:25

Plus de 10.000 Marocains ont envoyé leurs idées d’entreprise à la fondation "Maak" (soutenue par Afriquia SMDC), chargée de piloter et de suivre le programme "1.000 Fikra". Alors que la phase de validation finale des projets suit son cours à un rythme appuyé, Afriquia dresse le premier bilan.

Les candidats ayant répondu à l’appel de 1.000 Fikra sont majoritairement jeunes (ils ont entre 10 et 50 ans): 60% ont moins de 26 ans, 29% ont entre 27 et 35 ans et 11% ont plus de 35 ans.

Plus du quart des candidats sont des femmes. Certains projets sont portés par une équipe de 2 à 3 personnes, toutefois, on constate que la majorité des initiatives reste individuelles.

Les 12 régions du Royaume ont participé au programme 1.000 Fikra. La majorité des idées de projets proviennent du Grand Casablanca-Settat (25%), Rabat-Salé-Kénitra (14%), Souss-Massa (12%), Marrakech-Safi (11%) et Tanger-Tétouan-Al Hoceima (10%).

Les secteurs d’activités concernés sont extrêmement divers, avec, en premier lieu, le commerce et la distribution (22%), l’agriculture et l’agroalimentaire (12%), les services aux entreprises (7%) et l’informatique-télécoms (5%).

Par ailleurs, la sélection définitive des projets a été réalisée dans deux régions à savoir Casablanca-Settat et Souss-Massa.

Concernant la région Casablanca-Settat, 2.337 dossiers on été reçus,  environ 50 projets ont été retenus. L’âge des porteurs de projets s’étale entre 10 et 50 ans et les futurs entrepreneurs sont, pour 30%, des femmes. Dans cette région, 40% des projets concernent le secteur de l’électronique, de l'électricité et des machines, 20% celui du commerce et de la distribution, 15% celui du BTP et les matériaux de construction et 15% l’informatique, les télécommunications et les services aux entreprises.   

Concernant les projets de la région Souss-Massa, 1.116 dossiers ont été reçus et traités, une cinquantaine de projets a été retenue. Cette région se distingue par le nombre de projets liés au secteur de l’agriculture et l’agroalimentaire, soit 23%. On retrouve ensuite, le commerce et la distribution (12%) puis le secteur de l’informatique et des télécommunications ainsi que celui du textile et de l'habillement, tous deux à 7%.

Par ailleurs, le processus de sélection et de validation suit son cours et sera déployé dans les 10 autres régions du Royaume selon le calendrier suivant: 

- Marrakech-Safi depuis le 6 janvier;

- Guelmim- Oued Noun depuis le 6 janvier;

- Beni Mellal-Khenifra à partir du 6 février;

- Laâyoune-Saquia l'Hamra à partir du 6 février;

- Fès-Meknès à partir du 6 mars;

- Tanger-Tétouan à partir du 6 mars;

- Drâa-Tafilalt à partir du 6 avril;

- L'Oriental à partir du 6 avril;

- Rabat-Salé- Kénitra à partir du 6 mai;

- Dakhla-Oued Dahab à partir du 6 mai.

Jeunes entrepreneurs: premier bilan du programme "1.000 Fikra"

Le 03 février 2020 à12:33

Modifié le 04 février 2020 à 19:25

Lancé en octobre 2019 par Afriquia, "1.000 Fikra" est un programme de développement, de formation et de financement qui vise à convertir 1.000 idées en 1.000 entreprises. Trois mois après son lancement, plus de 10.000 candidatures ont été reçues puis traitées. Voici le premier bilan.

com_redaction-10

Plus de 10.000 Marocains ont envoyé leurs idées d’entreprise à la fondation "Maak" (soutenue par Afriquia SMDC), chargée de piloter et de suivre le programme "1.000 Fikra". Alors que la phase de validation finale des projets suit son cours à un rythme appuyé, Afriquia dresse le premier bilan.

Les candidats ayant répondu à l’appel de 1.000 Fikra sont majoritairement jeunes (ils ont entre 10 et 50 ans): 60% ont moins de 26 ans, 29% ont entre 27 et 35 ans et 11% ont plus de 35 ans.

Plus du quart des candidats sont des femmes. Certains projets sont portés par une équipe de 2 à 3 personnes, toutefois, on constate que la majorité des initiatives reste individuelles.

Les 12 régions du Royaume ont participé au programme 1.000 Fikra. La majorité des idées de projets proviennent du Grand Casablanca-Settat (25%), Rabat-Salé-Kénitra (14%), Souss-Massa (12%), Marrakech-Safi (11%) et Tanger-Tétouan-Al Hoceima (10%).

Les secteurs d’activités concernés sont extrêmement divers, avec, en premier lieu, le commerce et la distribution (22%), l’agriculture et l’agroalimentaire (12%), les services aux entreprises (7%) et l’informatique-télécoms (5%).

Par ailleurs, la sélection définitive des projets a été réalisée dans deux régions à savoir Casablanca-Settat et Souss-Massa.

Concernant la région Casablanca-Settat, 2.337 dossiers on été reçus,  environ 50 projets ont été retenus. L’âge des porteurs de projets s’étale entre 10 et 50 ans et les futurs entrepreneurs sont, pour 30%, des femmes. Dans cette région, 40% des projets concernent le secteur de l’électronique, de l'électricité et des machines, 20% celui du commerce et de la distribution, 15% celui du BTP et les matériaux de construction et 15% l’informatique, les télécommunications et les services aux entreprises.   

Concernant les projets de la région Souss-Massa, 1.116 dossiers ont été reçus et traités, une cinquantaine de projets a été retenue. Cette région se distingue par le nombre de projets liés au secteur de l’agriculture et l’agroalimentaire, soit 23%. On retrouve ensuite, le commerce et la distribution (12%) puis le secteur de l’informatique et des télécommunications ainsi que celui du textile et de l'habillement, tous deux à 7%.

Par ailleurs, le processus de sélection et de validation suit son cours et sera déployé dans les 10 autres régions du Royaume selon le calendrier suivant: 

- Marrakech-Safi depuis le 6 janvier;

- Guelmim- Oued Noun depuis le 6 janvier;

- Beni Mellal-Khenifra à partir du 6 février;

- Laâyoune-Saquia l'Hamra à partir du 6 février;

- Fès-Meknès à partir du 6 mars;

- Tanger-Tétouan à partir du 6 mars;

- Drâa-Tafilalt à partir du 6 avril;

- L'Oriental à partir du 6 avril;

- Rabat-Salé- Kénitra à partir du 6 mai;

- Dakhla-Oued Dahab à partir du 6 mai.

A lire aussi


6
Les dernières annonces judiciaires
5
Les dernières annonces légales

Communication financière

Sonasid : Indicateurs du troisième trimestre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.