Indisponibilité des masques de protection: le ministère du Commerce s'explique

Le ministère de l'Industrie et du commerce rassure sur la disponibilité des masques de protection. La distribution de la production des usines marocaines touchera progressivement tout le territoire national.

0-https://medias24.com//photos_articles/big/07-04-2020/MIICEN0.jpg-oui
Indisponibilité des masques de protection : le ministère du commerce s'explique

Le 07 avril 2020 à 17:17

Modifié le 08 avril 2020 à 12:47

Alors que l'obligation de porter un masque de protection est entrée en vigueur ce mardi 7 avril avec des sanctions pour les contrevenants, les masques n'étaient pas encore disponibles dans tous les commerces. Certains ont rapidement épuisé leurs stocks, d'autres n'ont carrément pas été livrés. Et les prix étaient largement supérieurs à celui fixé par décret, soit 0,80 DH l'unité. La situation a créé un vent de panique chez les populations qui cherchent les masques désespérément.

Médias24 a contacté le ministère de l'Industrie et du commerce pour s'expliquer sur la situation. Il se veut rassurant. 

"Toute la capacité de production des masques de protection, qui est de 2,5 millions unités /jour et qui va monter à 3,3 millions/jour est exclusivement est réservée aux commerces, GMS et autres points de vente".

"Dans une démarche anticipative, le ministère a veillé depuis le début de la crise sanitaire à sécuriser les différents équipements de protection notamment les masques. Nous avons développé une capacité de production locale. Ce capacitaire est une prouesse en ces temps de crise où les masques sont un produit rare au niveau mondial. Nous voyons qu'il y a même des pratiques déloyales de la part de certains pays. Il y a eu des détournements de cargaisons de masques", poursuit notre source.

"Nous tenons à souligner qu'atteindre une capacité de 3,3 millions que nous ambitionnons de dépasser dans les semaines à venir est un motif de satisfaction en ces temps de crise". 

Pour ce qui est de la question centrale de la distribution et de la livraison des masques, le ministère assure que "la couverture géographique se fera de façon graduelle et progressive. Nous venons d'entamer la distribution", nous confie-t-on. 

L'objectif du ministère est de faire en sorte que les masques soient disponibles même dans les commerces de quartiers.  "Il faut que les gens soient rassurés, les masques sont disponibles car le Maroc a sécurisé sa production", insiste notre source au ministère.

[Mise à jour]

Dans sa sortie médiatique sur les chaines nationales mardi 7 avril dans la soirée, le ministre Moulay Hafid Elalamy a apporté plus de détails sur la politique d'approvisionnement et de distribution des masques. "La production quotidienne a dépassé 3 millions d'unités. jusqu'à présent (07 avril, ndrl) nous avons présenté au marché plus de 5,4 millions de masques".

"Nous avons commencé l'opération de distribution le lundi 06 avril par l'approvisionnement des grandes et moyennes surfaces", précise le ministre. "Après une heure et demi tout le stock a été vendu, car les gens ont acheté bien plus que leur besoin. Mais ce n'est pas un problème car le produit marocain sera disponible, on atteindra une capacité de production de 5 millions d'unité par jour et on approvisionnera le marché quotidiennement par 5 millions de masques", ajoute Moulay Hafid Elalamy.

"Il n'y a aucun problème dans la distribution", assure le ministre. "Il y a 66.000 points de vente dans le royaume que nous approvisionneront au cours de ces deux jours. Pour les atteindre nous avons fait appel à deux grandes entreprises qui distribuent le lait", ajoute-t-il. "Il faut patienter deux ou trois jours pour un retour à la normal. Les Marocains ont peur de ne pas les trouver et achètent plus que leur besoin", insiste le ministre qui rappelle que le Maroc n'a pas de problème d'approvisionnement et que dans quelques semaines, quand les besoins du marché marocains seront comblés, la production marocaine pourra être exportée à d'autres pays. 

Il faut dire que la décision du gouvernement de rendre obligatoire le port de masque n'a pas laissé le temps au ministère de l'industrie et du commerce d'avancer dans ses démarches d'approvisionnement du marché. 

La situation sanitaire au Maroc caractérisée par l'apparition et le développement de foyers familiaux et le dépassement de 1.100 cas de contamination a peut-être poussé le gouvernement à prendre cette décision dans l'urgence, sachant que de plus en plus d'instances sanitaires nationales et internationales reconnaissent le masque comme un des moyens barrières pour limiter la propagation du virus. 

Le Maroc est encore en phase deux sur l'échelle épidémiologique. Tout en augmentant le nombre de lits hospitaliers dédiés au Covid-19, le gouvernement renforce les mesures de prévention notamment en appelant au respect de la distanciation sociale même au sein des foyers et en rendant obligatoire le port du masque à l'extérieur. 

Indisponibilité des masques de protection: le ministère du Commerce s'explique

Le 07 avril 2020 à17:22

Modifié le 08 avril 2020 à 12:47

Le ministère de l'Industrie et du commerce rassure sur la disponibilité des masques de protection. La distribution de la production des usines marocaines touchera progressivement tout le territoire national.

Alors que l'obligation de porter un masque de protection est entrée en vigueur ce mardi 7 avril avec des sanctions pour les contrevenants, les masques n'étaient pas encore disponibles dans tous les commerces. Certains ont rapidement épuisé leurs stocks, d'autres n'ont carrément pas été livrés. Et les prix étaient largement supérieurs à celui fixé par décret, soit 0,80 DH l'unité. La situation a créé un vent de panique chez les populations qui cherchent les masques désespérément.

Médias24 a contacté le ministère de l'Industrie et du commerce pour s'expliquer sur la situation. Il se veut rassurant. 

"Toute la capacité de production des masques de protection, qui est de 2,5 millions unités /jour et qui va monter à 3,3 millions/jour est exclusivement est réservée aux commerces, GMS et autres points de vente".

"Dans une démarche anticipative, le ministère a veillé depuis le début de la crise sanitaire à sécuriser les différents équipements de protection notamment les masques. Nous avons développé une capacité de production locale. Ce capacitaire est une prouesse en ces temps de crise où les masques sont un produit rare au niveau mondial. Nous voyons qu'il y a même des pratiques déloyales de la part de certains pays. Il y a eu des détournements de cargaisons de masques", poursuit notre source.

"Nous tenons à souligner qu'atteindre une capacité de 3,3 millions que nous ambitionnons de dépasser dans les semaines à venir est un motif de satisfaction en ces temps de crise". 

Pour ce qui est de la question centrale de la distribution et de la livraison des masques, le ministère assure que "la couverture géographique se fera de façon graduelle et progressive. Nous venons d'entamer la distribution", nous confie-t-on. 

L'objectif du ministère est de faire en sorte que les masques soient disponibles même dans les commerces de quartiers.  "Il faut que les gens soient rassurés, les masques sont disponibles car le Maroc a sécurisé sa production", insiste notre source au ministère.

[Mise à jour]

Dans sa sortie médiatique sur les chaines nationales mardi 7 avril dans la soirée, le ministre Moulay Hafid Elalamy a apporté plus de détails sur la politique d'approvisionnement et de distribution des masques. "La production quotidienne a dépassé 3 millions d'unités. jusqu'à présent (07 avril, ndrl) nous avons présenté au marché plus de 5,4 millions de masques".

"Nous avons commencé l'opération de distribution le lundi 06 avril par l'approvisionnement des grandes et moyennes surfaces", précise le ministre. "Après une heure et demi tout le stock a été vendu, car les gens ont acheté bien plus que leur besoin. Mais ce n'est pas un problème car le produit marocain sera disponible, on atteindra une capacité de production de 5 millions d'unité par jour et on approvisionnera le marché quotidiennement par 5 millions de masques", ajoute Moulay Hafid Elalamy.

"Il n'y a aucun problème dans la distribution", assure le ministre. "Il y a 66.000 points de vente dans le royaume que nous approvisionneront au cours de ces deux jours. Pour les atteindre nous avons fait appel à deux grandes entreprises qui distribuent le lait", ajoute-t-il. "Il faut patienter deux ou trois jours pour un retour à la normal. Les Marocains ont peur de ne pas les trouver et achètent plus que leur besoin", insiste le ministre qui rappelle que le Maroc n'a pas de problème d'approvisionnement et que dans quelques semaines, quand les besoins du marché marocains seront comblés, la production marocaine pourra être exportée à d'autres pays. 

Il faut dire que la décision du gouvernement de rendre obligatoire le port de masque n'a pas laissé le temps au ministère de l'industrie et du commerce d'avancer dans ses démarches d'approvisionnement du marché. 

La situation sanitaire au Maroc caractérisée par l'apparition et le développement de foyers familiaux et le dépassement de 1.100 cas de contamination a peut-être poussé le gouvernement à prendre cette décision dans l'urgence, sachant que de plus en plus d'instances sanitaires nationales et internationales reconnaissent le masque comme un des moyens barrières pour limiter la propagation du virus. 

Le Maroc est encore en phase deux sur l'échelle épidémiologique. Tout en augmentant le nombre de lits hospitaliers dédiés au Covid-19, le gouvernement renforce les mesures de prévention notamment en appelant au respect de la distanciation sociale même au sein des foyers et en rendant obligatoire le port du masque à l'extérieur. 

A lire aussi


Communication financière

Résultats semestriels 2020 de la société AFRIC INDUSTRIES

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.