La Bourse de Paris recule de 0,40%, Stellantis démarre fort

(AFP)

La Bourse de Paris reculait lundi à la mi-séance sous l'effet des inquiétudes économiques mondiales, tandis que la société Stellantis, issue du mariage entre PSA et Fiat Chrysler, démarrait fort à Paris et Milan.

Vers 12H45 (11H45 GMT), l'indice vedette CAC 40 perdait 22,53 points à 5.589,16 points.

A Francfort, le DAX perdait 0,04% et à Londres le FTSE 100 0,34%.

"Les incertitudes persistantes quant à la vitesse de réouverture des économies pèsent sur le sentiment du marché aujourd'hui, surtout après l'enregistrement d'un nombre record d'infections dans certains États américains comme la Floride et l'Arizona", observe Pierre Veyret, analyste pour ActivTrades.

Les Etats-Unis ont affiché des records de décès en ce début d'année, dépassant le seuil des 4.000 morts quotidiens.

A l'échelle mondiale, la pandémie a fait au moins 2.022.740 morts depuis sa découverte en Chine en décembre 2019, selon un comptage réalisé par l'AFP à partir de bilans officiels fournis par les autorités dimanche.

Dans ce contexte, la publication du chiffre de la croissance chinoise pour 2020, de 2,3%, a un peu inquiété, étant le chiffre le plus faible depuis plus de 40 ans.

Quelques zones d'optimisme subsistaient toutefois, à l'instar du début lundi de campagne de vaccination des plus de 75 ans en France.

Egalement source d'humeur positive, les bons débuts en Bourse de Stellantis, le nouveau groupe issu du mariage des constructeurs PSA et Fiat Chrysler et coté à Paris et Milan.

Stellantis avance

Le titre prenait 4,41% à 13,44 euros à la Bourse de Paris, selon les données de Facset, et 6,87% à 13,43 euros sur celle de Milan. L'entreprise sera également cotée à Wall Street à partir de mardi.

Carrefour se lève du mauvais pied avec Couche-Tard

Le groupe français (-6,23% à 15,58 euros) et le canadien Couche-Tard ont annoncé samedi avoir "interrompu" leurs discussions sur un "rapprochement amical", après le veto du gouvernement français.

L'aéroport de Francfort en souffrance

L'opérateur de l'aéroport de Francfort Fraport (-2,74% à 44,72 euros sur le MDax) a enregistré en 2020 un fort recul sur un an du nombre de passagers, à 18,8 millions ou encore 73% de moins sur un an, ce qui le ramène au niveau de fréquentation de l'année 1984, a-t-il indiqué lundi.

Avec son principal point d'attache à Francfort, la compagnie aérienne Lufthansa (-3,33% à 10,17 euros) souffre encore plus.

BT en procès

L'opérateur britannique des télécoms (-2,02% à 138,00 pence) fait face à une action en justice de clients estimant qu'ils ont payé trop cher leur abonnement internet, ce qui pourrait coûter au groupe 600 millions de livres selon le cabinet d'avocat qui porte la plainte.

Euronext CAC40

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
(AFP)

La Bourse de Paris recule de 0,40%, Stellantis démarre fort

Le 18 janvier 2021 à13:33

La Bourse de Paris reculait lundi à la mi-séance sous l'effet des inquiétudes économiques mondiales, tandis que la société Stellantis, issue du mariage entre PSA et Fiat Chrysler, démarrait fort à Paris et Milan.

Vers 12H45 (11H45 GMT), l'indice vedette CAC 40 perdait 22,53 points à 5.589,16 points.

A Francfort, le DAX perdait 0,04% et à Londres le FTSE 100 0,34%.

"Les incertitudes persistantes quant à la vitesse de réouverture des économies pèsent sur le sentiment du marché aujourd'hui, surtout après l'enregistrement d'un nombre record d'infections dans certains États américains comme la Floride et l'Arizona", observe Pierre Veyret, analyste pour ActivTrades.

Les Etats-Unis ont affiché des records de décès en ce début d'année, dépassant le seuil des 4.000 morts quotidiens.

A l'échelle mondiale, la pandémie a fait au moins 2.022.740 morts depuis sa découverte en Chine en décembre 2019, selon un comptage réalisé par l'AFP à partir de bilans officiels fournis par les autorités dimanche.

Dans ce contexte, la publication du chiffre de la croissance chinoise pour 2020, de 2,3%, a un peu inquiété, étant le chiffre le plus faible depuis plus de 40 ans.

Quelques zones d'optimisme subsistaient toutefois, à l'instar du début lundi de campagne de vaccination des plus de 75 ans en France.

Egalement source d'humeur positive, les bons débuts en Bourse de Stellantis, le nouveau groupe issu du mariage des constructeurs PSA et Fiat Chrysler et coté à Paris et Milan.

Stellantis avance

Le titre prenait 4,41% à 13,44 euros à la Bourse de Paris, selon les données de Facset, et 6,87% à 13,43 euros sur celle de Milan. L'entreprise sera également cotée à Wall Street à partir de mardi.

Carrefour se lève du mauvais pied avec Couche-Tard

Le groupe français (-6,23% à 15,58 euros) et le canadien Couche-Tard ont annoncé samedi avoir "interrompu" leurs discussions sur un "rapprochement amical", après le veto du gouvernement français.

L'aéroport de Francfort en souffrance

L'opérateur de l'aéroport de Francfort Fraport (-2,74% à 44,72 euros sur le MDax) a enregistré en 2020 un fort recul sur un an du nombre de passagers, à 18,8 millions ou encore 73% de moins sur un an, ce qui le ramène au niveau de fréquentation de l'année 1984, a-t-il indiqué lundi.

Avec son principal point d'attache à Francfort, la compagnie aérienne Lufthansa (-3,33% à 10,17 euros) souffre encore plus.

BT en procès

L'opérateur britannique des télécoms (-2,02% à 138,00 pence) fait face à une action en justice de clients estimant qu'ils ont payé trop cher leur abonnement internet, ce qui pourrait coûter au groupe 600 millions de livres selon le cabinet d'avocat qui porte la plainte.

Euronext CAC40

Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.