La Bourse de Paris, tiraillée, se maintient proche de l'équilibre

(AFP)

La Bourse de Paris a fini en légère baisse de 0,05% jeudi, préoccupée par la situation sanitaire et perplexe quant aux rebondissements autour du plan de relance économique américain, mais satisfaite des résultats d'entreprises.

L'indice CAC 40 a perdu 2,57 points à 4.851,38 points dans un volume d'échanges de 3,2 milliards d'euros. La veille, il avait glissé de 1,53%.

"Il y a plusieurs forces qui s'opposent", résume à l'AFP Frédéric Rozier, gestionnaire de portefeuille à Mirabaud France.

Le moral des investisseurs est plombé par les nouvelles sur le front sanitaire, et les reconfinements qui sont imposés dans toujours plus de zones en Europe.

En Allemagne, la situation est "très grave", pour le président du principal institut de veille sanitaire. En France, 38 nouveaux départements vont passer en alerte maximale dès samedi, a annoncé le premier ministre Jean Castex.

Par ailleurs, outre-atlantique, "les messages sont très contradictoires sur le plan de relance" économique, relève M. Rozier. Après avoir fixé à mardi un ultimatum pour conclure un accord avec les républicains, la présidente démocrate de la Chambre des Représentants Nancy Pelosi a dit jeudi espérer présenter un accord au Sénat avant l'élection présidentielle du 3 novembre.

Elle doit encore s'entretenir dans la journée avec le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin.

Dans cet environnement lugubre, la lumière vient des résultats d'entreprises, nombreux cette semaine.

"Les 25 résultats environ en Europe du jour sont très majoritairement au-dessus des attentes", relève M. Rozier relevant "une saison des résultats meilleure que ce qu'on pouvait penser" jusqu'à présent.

Aux États-Unis, la tendance est similaire: plus de 85% des entreprises du S&P 500 qui ont dévoilé des résultats ont dépassé les attentes, contre 73% en moyenne ces cinq dernières années, et les surprises sont deux fois plus importantes, selon des données agrégées par Factset.

Les indicateurs économiques du jour aux États-Unis ont aussi été positifs, avec notamment une baisse plus importante que prévu du nombre d'inscriptions hebdomadaires au chômage.

Les meilleures performances de l'indice parisien sont pour des entreprises ayant publié leurs résultats aujourd'hui: Pernod Ricard a gagné 3,90% à 146,45 euros, Hermès a atteint un nouveau record historique à 813,60 euros, en hausse de 1,65% et Schneider Electric est monté de 2,12% à 108,30 euros.

Le secteur technologique a souffert, après des résultats un peu décevant de certaines valeurs, et alors que la pression règlementaire se fait plus forte pour Google aux États-Unis. Atos a perdu 3,12% à 65,76 euros, Dassault Systemes 2,43% à 152,50 euros et Worldline 0,94% à 69,36 euros.

Euronext CAC40

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
(AFP)

La Bourse de Paris, tiraillée, se maintient proche de l'équilibre

Le 22 octobre 2020 à17:19

La Bourse de Paris a fini en légère baisse de 0,05% jeudi, préoccupée par la situation sanitaire et perplexe quant aux rebondissements autour du plan de relance économique américain, mais satisfaite des résultats d'entreprises.

L'indice CAC 40 a perdu 2,57 points à 4.851,38 points dans un volume d'échanges de 3,2 milliards d'euros. La veille, il avait glissé de 1,53%.

"Il y a plusieurs forces qui s'opposent", résume à l'AFP Frédéric Rozier, gestionnaire de portefeuille à Mirabaud France.

Le moral des investisseurs est plombé par les nouvelles sur le front sanitaire, et les reconfinements qui sont imposés dans toujours plus de zones en Europe.

En Allemagne, la situation est "très grave", pour le président du principal institut de veille sanitaire. En France, 38 nouveaux départements vont passer en alerte maximale dès samedi, a annoncé le premier ministre Jean Castex.

Par ailleurs, outre-atlantique, "les messages sont très contradictoires sur le plan de relance" économique, relève M. Rozier. Après avoir fixé à mardi un ultimatum pour conclure un accord avec les républicains, la présidente démocrate de la Chambre des Représentants Nancy Pelosi a dit jeudi espérer présenter un accord au Sénat avant l'élection présidentielle du 3 novembre.

Elle doit encore s'entretenir dans la journée avec le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin.

Dans cet environnement lugubre, la lumière vient des résultats d'entreprises, nombreux cette semaine.

"Les 25 résultats environ en Europe du jour sont très majoritairement au-dessus des attentes", relève M. Rozier relevant "une saison des résultats meilleure que ce qu'on pouvait penser" jusqu'à présent.

Aux États-Unis, la tendance est similaire: plus de 85% des entreprises du S&P 500 qui ont dévoilé des résultats ont dépassé les attentes, contre 73% en moyenne ces cinq dernières années, et les surprises sont deux fois plus importantes, selon des données agrégées par Factset.

Les indicateurs économiques du jour aux États-Unis ont aussi été positifs, avec notamment une baisse plus importante que prévu du nombre d'inscriptions hebdomadaires au chômage.

Les meilleures performances de l'indice parisien sont pour des entreprises ayant publié leurs résultats aujourd'hui: Pernod Ricard a gagné 3,90% à 146,45 euros, Hermès a atteint un nouveau record historique à 813,60 euros, en hausse de 1,65% et Schneider Electric est monté de 2,12% à 108,30 euros.

Le secteur technologique a souffert, après des résultats un peu décevant de certaines valeurs, et alors que la pression règlementaire se fait plus forte pour Google aux États-Unis. Atos a perdu 3,12% à 65,76 euros, Dassault Systemes 2,43% à 152,50 euros et Worldline 0,94% à 69,36 euros.

Euronext CAC40

Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.