Chine: la foule de retour dans le premier salon de l'auto post-pandémie

(AFP)

La foule se pressait samedi au grand salon automobile de Pékin -- le seul événement international du secteur cette année -- ai moment où les constructeurs automobiles cherchent de nouveau à attirer les clients malgré la crise du coronavirus.

Reporté de cinq mois à cause de la pandémie, l'événement, qui durera 10 jours, s'est ouvert alors que la Chine a en grande partie maitrisé la propagation du virus. Cependant, la plupart des dirigeants de constructeurs étrangers ont dû dévoiler virtuellement leurs nouveaux modèles du fait des restrictions imposées aux déplacements internationaux.

Cela n'a pas empêché un large public muni de masques, obligatoires, de profiter des présentations sur scène des nouvelles voitures.

La tenue de ce salon fastueux est "un symbole d'espoir" pour l'industrie, a déclaré samedi matin à la foule le PDG de BMW en Chine, Jochen Goller.

Le nombre de billets d'entrée était limité cette année afin de réduire l'affluence, mais les visiteurs se précipitaient pourtant épaule contre épaule dans le centre d'exposition.

L'industrie automobile chinoise montre des signes de reprise après l'effondrement des ventes de voitures individuelles de près de 80% en février, quand les consommateurs ont été obligés de rester chez eux et que l'économie s'est presque arrêtée pour freiner l'épidémie.

Les ventes ont repris après un premier trimestre très difficile, avec une hausse de près de 8% le mois dernier selon la fédération chinoise des constructeurs de voitures individuelles.

Près de 800 véhicules ont été présentés samedi, dont 82 premières mondiales, alors que les constructeurs automobiles se bousculent pour gagner des parts de marché et raviver l'intérêt des consommateurs dans un secteur englué dans une crise antérieure à la pandémie.

Cette année, les ventes mondiales dans l'automobile devraient chuter de 20%. Mais l'agence de notation S&P s'attend à ce que la Chine soit le seul marché à rattraper les volumes de 2019 au cours des deux prochaines années.

Les voitures électriques sont l'une des principales attractions du salon chinois: Pékin a encouragé ce secteur et souhaite porter la part de l'électrique à 25% d'ici 2025.

Les entreprises chinoises de voitures électriques connaissent un regain d'intérêt des investisseurs. Le stand de la prochaine Tesla a attiré les foules, tout comme les modèles de XPeng et Li Auto, deux rivaux qui entrent en bourse cette annnée aux Etats-Unis.

Pendant ce temps, des acteurs plus établis comme Volkswagen ou BMW ont pris des engagements pour l'avenir, avec des modèles entièrement électriques devant être produits en Chine.

Les ventes chinoises dans l'automobile sont attendues en baisse de 9% cette année dans l'ensemble. Mais la vente des véhicules à énergie propre devraient reprendre au second semestre, selon les prédictions de S&P.

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel
Rendez-vous Partenaires
(AFP)

Chine: la foule de retour dans le premier salon de l'auto post-pandémie

Le 26 septembre 2020 à13:31

La foule se pressait samedi au grand salon automobile de Pékin -- le seul événement international du secteur cette année -- ai moment où les constructeurs automobiles cherchent de nouveau à attirer les clients malgré la crise du coronavirus.

Reporté de cinq mois à cause de la pandémie, l'événement, qui durera 10 jours, s'est ouvert alors que la Chine a en grande partie maitrisé la propagation du virus. Cependant, la plupart des dirigeants de constructeurs étrangers ont dû dévoiler virtuellement leurs nouveaux modèles du fait des restrictions imposées aux déplacements internationaux.

Cela n'a pas empêché un large public muni de masques, obligatoires, de profiter des présentations sur scène des nouvelles voitures.

La tenue de ce salon fastueux est "un symbole d'espoir" pour l'industrie, a déclaré samedi matin à la foule le PDG de BMW en Chine, Jochen Goller.

Le nombre de billets d'entrée était limité cette année afin de réduire l'affluence, mais les visiteurs se précipitaient pourtant épaule contre épaule dans le centre d'exposition.

L'industrie automobile chinoise montre des signes de reprise après l'effondrement des ventes de voitures individuelles de près de 80% en février, quand les consommateurs ont été obligés de rester chez eux et que l'économie s'est presque arrêtée pour freiner l'épidémie.

Les ventes ont repris après un premier trimestre très difficile, avec une hausse de près de 8% le mois dernier selon la fédération chinoise des constructeurs de voitures individuelles.

Près de 800 véhicules ont été présentés samedi, dont 82 premières mondiales, alors que les constructeurs automobiles se bousculent pour gagner des parts de marché et raviver l'intérêt des consommateurs dans un secteur englué dans une crise antérieure à la pandémie.

Cette année, les ventes mondiales dans l'automobile devraient chuter de 20%. Mais l'agence de notation S&P s'attend à ce que la Chine soit le seul marché à rattraper les volumes de 2019 au cours des deux prochaines années.

Les voitures électriques sont l'une des principales attractions du salon chinois: Pékin a encouragé ce secteur et souhaite porter la part de l'électrique à 25% d'ici 2025.

Les entreprises chinoises de voitures électriques connaissent un regain d'intérêt des investisseurs. Le stand de la prochaine Tesla a attiré les foules, tout comme les modèles de XPeng et Li Auto, deux rivaux qui entrent en bourse cette annnée aux Etats-Unis.

Pendant ce temps, des acteurs plus établis comme Volkswagen ou BMW ont pris des engagements pour l'avenir, avec des modèles entièrement électriques devant être produits en Chine.

Les ventes chinoises dans l'automobile sont attendues en baisse de 9% cette année dans l'ensemble. Mais la vente des véhicules à énergie propre devraient reprendre au second semestre, selon les prédictions de S&P.

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.