La Bourse de Paris dans le rouge, lestée par tensions sino-américaines

(AFP)

La Bourse de Paris a ouvert en net recul mardi, lestée par la remontée des tensions sino-américaines et la propagation toujours grandissante du Covid-19 à travers le monde.

A 09H12, l'indice CAC 40 perdait 1,46%, soit 73,90 points, à 4.982,33 points. La veille, il avait fini en hausse de 1,73%.

"Les tensions grandissantes entre les États-Unis et la Chine en lien avec les revendications territoriales de Pékin en mer de Chine méridionale pèsent sur le moral", a souligné David Madden, un analyste de CMC Markets.

La Chine a accusé mardi les États-Unis de "saboter la paix et la stabilité régionales", après des déclarations du chef de la diplomatie Mike Pompeo considérant les revendications de Pékin comme "illégales".

Selon M. Madden, "la réintroduction de mesures de confinement pèse aussi" alors que "de nombreux pays continuent à se battre contre le Covid-19".

La Californie et plusieurs autres régions du monde, confrontées à une explosion du nombre d'infections, adoptent à nouveau de sévères restrictions, tandis que l'OMS s'alarme de voir "trop de pays (aller) dans la mauvaise direction" et saper la confiance des populations faute de messages clairs.

La pandémie continue ainsi à s'aggraver avec désormais environ 13 millions de cas avérés.

"Hier un courant optimiste a parcouru les marchés" grâce à des nouvelles encourageantes en direction d'un vaccin ou d'un traitement contre le coronavirus, ce qui a notamment permis aux indices européens de finir en hausse, a noté M. Madden.

Les investisseurs surveilleront le coup d'envoi de la saison des résultats aux États-Unis avec une série de poids lourds, en particulier les banques Citigroup, Wells Fargo et JPMorgan Chase ainsi que ceux de Delta Air Lines.

Le recul de plusieurs grandes valeurs technologiques la veille à Wall Street se faisait clairement sentir: Dassault Systèmes chutait de 2,72% à 153,65 euros, STMicroelectronics de 2,13% à 25,31 euros et Worldline de 2,34% à 75,98 euros.

La dégringolade continuait pour Ubisoft (-3,10% à 71,36 euros) deux jours après une présentation de jeux jugée décevante par le marché et alors que l'éditeur se débat dans un scandale de harcèlement sexuel.

Air France-KLM refluait de 0,29% à 4,09 euros. Le groupe est au coeur d'une querelle diplomatique entre Paris et Pékin qui a fustigé mardi la décision de la France de limiter à un seul par semaine les vols chinois à destination de la France, au nom de la réciprocité vis-à-vis d'Air France.

Euronext CAC40

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel
Rendez-vous Partenaires
(AFP)

La Bourse de Paris dans le rouge, lestée par tensions sino-américaines

Le 14 juillet 2020 à08:33

La Bourse de Paris a ouvert en net recul mardi, lestée par la remontée des tensions sino-américaines et la propagation toujours grandissante du Covid-19 à travers le monde.

A 09H12, l'indice CAC 40 perdait 1,46%, soit 73,90 points, à 4.982,33 points. La veille, il avait fini en hausse de 1,73%.

"Les tensions grandissantes entre les États-Unis et la Chine en lien avec les revendications territoriales de Pékin en mer de Chine méridionale pèsent sur le moral", a souligné David Madden, un analyste de CMC Markets.

La Chine a accusé mardi les États-Unis de "saboter la paix et la stabilité régionales", après des déclarations du chef de la diplomatie Mike Pompeo considérant les revendications de Pékin comme "illégales".

Selon M. Madden, "la réintroduction de mesures de confinement pèse aussi" alors que "de nombreux pays continuent à se battre contre le Covid-19".

La Californie et plusieurs autres régions du monde, confrontées à une explosion du nombre d'infections, adoptent à nouveau de sévères restrictions, tandis que l'OMS s'alarme de voir "trop de pays (aller) dans la mauvaise direction" et saper la confiance des populations faute de messages clairs.

La pandémie continue ainsi à s'aggraver avec désormais environ 13 millions de cas avérés.

"Hier un courant optimiste a parcouru les marchés" grâce à des nouvelles encourageantes en direction d'un vaccin ou d'un traitement contre le coronavirus, ce qui a notamment permis aux indices européens de finir en hausse, a noté M. Madden.

Les investisseurs surveilleront le coup d'envoi de la saison des résultats aux États-Unis avec une série de poids lourds, en particulier les banques Citigroup, Wells Fargo et JPMorgan Chase ainsi que ceux de Delta Air Lines.

Le recul de plusieurs grandes valeurs technologiques la veille à Wall Street se faisait clairement sentir: Dassault Systèmes chutait de 2,72% à 153,65 euros, STMicroelectronics de 2,13% à 25,31 euros et Worldline de 2,34% à 75,98 euros.

La dégringolade continuait pour Ubisoft (-3,10% à 71,36 euros) deux jours après une présentation de jeux jugée décevante par le marché et alors que l'éditeur se débat dans un scandale de harcèlement sexuel.

Air France-KLM refluait de 0,29% à 4,09 euros. Le groupe est au coeur d'une querelle diplomatique entre Paris et Pékin qui a fustigé mardi la décision de la France de limiter à un seul par semaine les vols chinois à destination de la France, au nom de la réciprocité vis-à-vis d'Air France.

Euronext CAC40

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.