La Bourse de Paris conclut sur un rebond une semaine fade

(AFP)

La Bourse de Paris a clôturé en hausse de 1,01% vendredi, renversant la tendance après trois séances de baisse, malgré les incertitudes sanitaires.

L'indice CAC 40 a gagné 49,47 points, à 4.970,48 points. La veille il avait fini en nette baisse de 1,21%. Sur la semaine, il perd 0,73%, portant le recul à 16,85% depuis le début de l'année.

Après une ouverture dans le rouge, la cote parisienne s'est ressaisie, remontant progressivement dans un marché une fois de plus calme au niveau du volume des échanges, à 2,9 milliards d'euros.

Cette séance "montre la résilience du marché", déclare à l'AFP Frédéric Rozier, gestionnaire de portefeuille à Mirabaud France.

"La journée s'annonçait plus complexe avec de l'anxiété à la suite des nouvelles sur la propagation du Covid-19", explique-t-il.

La situation sanitaire aux États-Unis, qui avait terni la fin de la séance jeudi, n'a guère montré de signes plus positifs depuis.

Le renversement de la tendance du marché s'est effectué "sans grosse actualité", sur les indicateurs économiques.

"Dès que le marché connaît une faiblesse, il se reprend assez rapidement" et efface une partie de ses pertes, note M. Rozier.

"C'est intéressant pour le futur, avec la période des résultats des entreprises", qui s'accélère à partir de la semaine prochaine, estime l'expert.

Les entreprises qui tireront leur épingle du jeu seront dont celles capables de "donner de la visibilité, davantage que la qualité de leurs résultats", juge-t-il.

A la fin de la semaine prochaine se tient également un sommet européen important pour l'organisation du soutien à l'économie de l'Union européenne. Le président du Conseil européen Charles Michel a exhorté vendredi à l'action les 27 pour l'adoption d'un plan massif de relance, plus ou moins boudé par les Pays-Bas, le Danemark, la Suède et l'Autriche.

Les tensions géopolitiques ont peu influé sur le marché, mais menacent toujours de revenir au premier plan.

Pékin a ainsi annoncé des représailles contre les États-Unis, au lendemain de sanctions américaines contre plusieurs dirigeants chinois accusés de réprimer la minorité musulmane ouïghoure au Xinjiang.

Sur le plan des valeurs, "celles qui ont le plus baissé ces derniers jours ont retrouvé des couleurs", remarque M. Rozier.

Les valeurs bancaires ont progressé en tir groupé, Crédit agricole de 3,46% à 8,85 euros, Société générale de 3,40% à 15,13 euros et BNP de 3,29% à 36,68 euros.

STMicroelectronics a grimpé de 5,14% à 25,36 euros, la plus forte hausse du CAC 40.

Le groupe ADP est repassé dans le vert (+1,53% à 92,75 euros), le gestionnaire aéroportuaire ayant décidé d'engager des négociations avec les syndicats pour s'adapter à une activité réduite dans les prochaines années en raison de la crise due à la pandémie, avec pour objectif d'éviter tout départ contraint.

<

Euronext CAC40

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel
Rendez-vous Partenaires
(AFP)

La Bourse de Paris conclut sur un rebond une semaine fade

Le 10 juillet 2020 à17:23

La Bourse de Paris a clôturé en hausse de 1,01% vendredi, renversant la tendance après trois séances de baisse, malgré les incertitudes sanitaires.

L'indice CAC 40 a gagné 49,47 points, à 4.970,48 points. La veille il avait fini en nette baisse de 1,21%. Sur la semaine, il perd 0,73%, portant le recul à 16,85% depuis le début de l'année.

Après une ouverture dans le rouge, la cote parisienne s'est ressaisie, remontant progressivement dans un marché une fois de plus calme au niveau du volume des échanges, à 2,9 milliards d'euros.

Cette séance "montre la résilience du marché", déclare à l'AFP Frédéric Rozier, gestionnaire de portefeuille à Mirabaud France.

"La journée s'annonçait plus complexe avec de l'anxiété à la suite des nouvelles sur la propagation du Covid-19", explique-t-il.

La situation sanitaire aux États-Unis, qui avait terni la fin de la séance jeudi, n'a guère montré de signes plus positifs depuis.

Le renversement de la tendance du marché s'est effectué "sans grosse actualité", sur les indicateurs économiques.

"Dès que le marché connaît une faiblesse, il se reprend assez rapidement" et efface une partie de ses pertes, note M. Rozier.

"C'est intéressant pour le futur, avec la période des résultats des entreprises", qui s'accélère à partir de la semaine prochaine, estime l'expert.

Les entreprises qui tireront leur épingle du jeu seront dont celles capables de "donner de la visibilité, davantage que la qualité de leurs résultats", juge-t-il.

A la fin de la semaine prochaine se tient également un sommet européen important pour l'organisation du soutien à l'économie de l'Union européenne. Le président du Conseil européen Charles Michel a exhorté vendredi à l'action les 27 pour l'adoption d'un plan massif de relance, plus ou moins boudé par les Pays-Bas, le Danemark, la Suède et l'Autriche.

Les tensions géopolitiques ont peu influé sur le marché, mais menacent toujours de revenir au premier plan.

Pékin a ainsi annoncé des représailles contre les États-Unis, au lendemain de sanctions américaines contre plusieurs dirigeants chinois accusés de réprimer la minorité musulmane ouïghoure au Xinjiang.

Sur le plan des valeurs, "celles qui ont le plus baissé ces derniers jours ont retrouvé des couleurs", remarque M. Rozier.

Les valeurs bancaires ont progressé en tir groupé, Crédit agricole de 3,46% à 8,85 euros, Société générale de 3,40% à 15,13 euros et BNP de 3,29% à 36,68 euros.

STMicroelectronics a grimpé de 5,14% à 25,36 euros, la plus forte hausse du CAC 40.

Le groupe ADP est repassé dans le vert (+1,53% à 92,75 euros), le gestionnaire aéroportuaire ayant décidé d'engager des négociations avec les syndicats pour s'adapter à une activité réduite dans les prochaines années en raison de la crise due à la pandémie, avec pour objectif d'éviter tout départ contraint.

<

Euronext CAC40

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.