Enseignement: Du préscolaire à l'universitaire, Essaouira étoffe son offre

Une université internationale, un cycle de classes prépa, une école pour les beaux arts, de nouveaux lycées et écoles primaires et un village d'appui pour l'insertion des jeunes dans le monde du travail, la ville d'Essaouira devra accueillir une panoplie d'établissements, à court et à moyen termes. Tour d'horizon.

0-https://medias24.com//photos_articles/big/23-11-2020/ecole-sup.jpg-oui
Enseignement : Du préscolaire à l'universitaire, Essaouira étoffe son offre

Le 23 novembre 2020 à 16:45

Modifié le 23 novembre 2020 à 17:46

Essaouira se prépare à franchir un nouveau pas avec la mise en place, à court et moyen termes, d'infrastructures pour l'enseignement préscolaire, secondaire et même supérieur.

S'exprimant devant le 2e Congrès international des territoires innovants, organisé samedi 21 novembre par l'Ecole supérieure de technologie (EST) d'Essaouira, André Azoulay, président-fondateur de l'association Essaouira-MM, a mis en perspective les grandes lignes du paysage universitaire d'Essaouira de demain.

L'année "2021 sera une année charnière avec la création d'un cycle de classes préparatoires aux grandes écoles, la mise en place d'une Ecole supérieure des arts, de l'Ingénierie culturelle et des métiers de l'événementiel et l'élargissement de l'EST souirie aux disciplines de l'ingénierie", a déclaré M. Azoulay.

Des progrès décisifs ont été enregistrés ces dernières semaines pour la création de la future Université internationale d'Essaouira, une structure qui va profondément changer, consolider et élargir pour demain les atouts et les chances d'Essaouira-Mogador, a-t-il ajouté.

Un lycée qualifiant dans la commune de Zaouiat Ben Hmida

De son côté, le ministre de l'Education nationale Saaid Amzazi, a procédé, vendredi dans la collectivité territoriale de Zaouiat Ben Hmida, à la pose de la première pierre pour la construction du lycée qualifiant "Najib Mahfoud", pour un coût global de près de 17 millions DH. L'établissement sera érigé sur une superficie de 1.800 m2 et les travaux de construction s'étaleront sur 14 mois.

Cette nouvelle structure pédagogique, qui sera fin prête d'ici l'année scolaire 2022-2023, accueillera 396 étudiants, dont 192 étudiantes qui poursuivront leurs études dans 11 classes réparties entre un tronc commun littéraire (108 étudiants), un tronc scientifique commun (72) et un tronc scientifique commun-option française (216).

Le lycée se compose également de dépendances administratives, d'une salle d'archives, d'une infirmerie et d'un terrain de sports, ainsi que d'un internat d'une capacité de 160 lits.

Selon des données de la Direction provinciale de l'Education nationale à Essaouira, il a été programmé la construction de 16 établissements d'enseignement entre 2021 et 2023 au niveau de la province et de 11 internats, ainsi que l'extension de 306 établissements scolaires et de 11 internats.

Inauguration d'un lycée qualifiant dans la commune d'Aquermoud

M. Amzazi, a procédé également, dans la commune d'Aquermoud, à l'inauguration du lycée qualifiant "Omar Khiam". Cet établissement scolaire a été réalisé sur une période de 18 mois, et a nécessité un investissement de l'ordre de 16 millions de DH. Cette nouvelle structure éducative comprend 11 salles d'études générales, 4 salles d'études scientifiques, deux salles d'études spécialisées, une salle multidisciplinaire, une salle informatique, une bibliothèque, une salle multimédia et un espace dédié à l'information et à l'orientation.

Ce lycée qualifiant au sein duquel quelque 329 élèves poursuivent leurs études au titre de l’année scolaire actuelle, comprend également des dépendances administratives, une salle d'archives, une infirmerie et un terrain, en plus d'un internat d'une capacité de 160 lits.

Par ailleurs, samedi, le ministre a effectué, toujours à Essaouira, une visite de terrain à plusieurs établissements scolaires durant laquelle, il s’est enquis des différents projets menés en vue d'instaurer un système d’enseignement inclusif et de qualité. Il s'agit de:

- L’Ecole primaire "Sekkala": un établissement modèle en matière de l’éducation inclusive qui comprend 3 classes dédiées aux enfants en situation de handicap, avec une capacité de 12 élèves par classes. Pas moins de 1.200 élèves poursuivent leurs études au titre de l’année scolaire actuelle au sein de cet établissement qui dispose aussi d’une classe dédiée à l’enseignement préscolaire.

Deux salles de classe dédiées à l’enseignement préscolaire seront construites au sein de cet établissement, sur un total de 11 salles de classe dédiées au préscolaire, qui seront construites ultérieurement, pour un coût global de 1,7 million de MDH.

-L’école primaire "Abi Dar Al Ghifari": Considérée comme un établissement modèle dans la province en matière de généralisation de l’enseignement préscolaire, cet établissement accueille quelque 52 enfants. L’école comprend deux classes dédiées à l’enseignement préscolaire et 22 classes dédiés à l’enseignement primaire.

Un Village d'appui et de formation en milieu rural à Tamanar

Dans le volet "réinsertion professionnelle des jeunes", une convention de partenariat portant sur la création d'un Village d'appui et de formation en milieu rural (VAR) a été signée samedi dans la commune de Tamanar. Le village pilote ouvrira, en effet, ses portes pour la saison scolaire 2021-2022.

Cette convention a pour objectif de fournir une formation professionnelle aux jeunes et aux femmes afin de réussir leur insertion dans le marché du travail, les faire bénéficier de l’orientation et de l’accompagnement nécessaires à cet effet, et de soutenir les jeunes qualifiés pour créer leurs propres entreprises.

En vertu de ce partenariat, le ministère de l'Education nationale, de la formation professionnelle, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique s'engage à apporter le soutien financier, à accompagner la réalisation du projet dans toutes ses étapes, à fournir les données relatives aux élèves qui ont abandonné les bancs de l'école, à contribuer à l'organisation d'événements éducatifs, culturels, et artistiques, et à assurer l'évaluation régulière de ce projet.

De son côté, la préfecture de la province d'Essaouira aura la charge d'assurer la construction au sein du VAR, des espaces dédiés à l'hébergement des stagiaires issus de zones en dehors de cette commune et ce, grâce un financement de l'Initiative nationale pour le développement humain (INDH). En vertu de cet accord, la préfecture de la province s'engagera aussi à mobiliser les ressources matérielles et financières pour le développement du projet lorsque cela est nécessaire, d’assurer l'engagement des différentes parties à mettre en œuvre les dispositions de cette convention-cadre, et à présider le Comité conjoint de suivi pour la mise en œuvre et l'évaluation du projet.

Enseignement: Du préscolaire à l'universitaire, Essaouira étoffe son offre

Le 23 novembre 2020 à17:29

Modifié le 23 novembre 2020 à 17:46

Une université internationale, un cycle de classes prépa, une école pour les beaux arts, de nouveaux lycées et écoles primaires et un village d'appui pour l'insertion des jeunes dans le monde du travail, la ville d'Essaouira devra accueillir une panoplie d'établissements, à court et à moyen termes. Tour d'horizon.

com_redaction-73

Essaouira se prépare à franchir un nouveau pas avec la mise en place, à court et moyen termes, d'infrastructures pour l'enseignement préscolaire, secondaire et même supérieur.

S'exprimant devant le 2e Congrès international des territoires innovants, organisé samedi 21 novembre par l'Ecole supérieure de technologie (EST) d'Essaouira, André Azoulay, président-fondateur de l'association Essaouira-MM, a mis en perspective les grandes lignes du paysage universitaire d'Essaouira de demain.

L'année "2021 sera une année charnière avec la création d'un cycle de classes préparatoires aux grandes écoles, la mise en place d'une Ecole supérieure des arts, de l'Ingénierie culturelle et des métiers de l'événementiel et l'élargissement de l'EST souirie aux disciplines de l'ingénierie", a déclaré M. Azoulay.

Des progrès décisifs ont été enregistrés ces dernières semaines pour la création de la future Université internationale d'Essaouira, une structure qui va profondément changer, consolider et élargir pour demain les atouts et les chances d'Essaouira-Mogador, a-t-il ajouté.

Un lycée qualifiant dans la commune de Zaouiat Ben Hmida

De son côté, le ministre de l'Education nationale Saaid Amzazi, a procédé, vendredi dans la collectivité territoriale de Zaouiat Ben Hmida, à la pose de la première pierre pour la construction du lycée qualifiant "Najib Mahfoud", pour un coût global de près de 17 millions DH. L'établissement sera érigé sur une superficie de 1.800 m2 et les travaux de construction s'étaleront sur 14 mois.

Cette nouvelle structure pédagogique, qui sera fin prête d'ici l'année scolaire 2022-2023, accueillera 396 étudiants, dont 192 étudiantes qui poursuivront leurs études dans 11 classes réparties entre un tronc commun littéraire (108 étudiants), un tronc scientifique commun (72) et un tronc scientifique commun-option française (216).

Le lycée se compose également de dépendances administratives, d'une salle d'archives, d'une infirmerie et d'un terrain de sports, ainsi que d'un internat d'une capacité de 160 lits.

Selon des données de la Direction provinciale de l'Education nationale à Essaouira, il a été programmé la construction de 16 établissements d'enseignement entre 2021 et 2023 au niveau de la province et de 11 internats, ainsi que l'extension de 306 établissements scolaires et de 11 internats.

Inauguration d'un lycée qualifiant dans la commune d'Aquermoud

M. Amzazi, a procédé également, dans la commune d'Aquermoud, à l'inauguration du lycée qualifiant "Omar Khiam". Cet établissement scolaire a été réalisé sur une période de 18 mois, et a nécessité un investissement de l'ordre de 16 millions de DH. Cette nouvelle structure éducative comprend 11 salles d'études générales, 4 salles d'études scientifiques, deux salles d'études spécialisées, une salle multidisciplinaire, une salle informatique, une bibliothèque, une salle multimédia et un espace dédié à l'information et à l'orientation.

Ce lycée qualifiant au sein duquel quelque 329 élèves poursuivent leurs études au titre de l’année scolaire actuelle, comprend également des dépendances administratives, une salle d'archives, une infirmerie et un terrain, en plus d'un internat d'une capacité de 160 lits.

Par ailleurs, samedi, le ministre a effectué, toujours à Essaouira, une visite de terrain à plusieurs établissements scolaires durant laquelle, il s’est enquis des différents projets menés en vue d'instaurer un système d’enseignement inclusif et de qualité. Il s'agit de:

- L’Ecole primaire "Sekkala": un établissement modèle en matière de l’éducation inclusive qui comprend 3 classes dédiées aux enfants en situation de handicap, avec une capacité de 12 élèves par classes. Pas moins de 1.200 élèves poursuivent leurs études au titre de l’année scolaire actuelle au sein de cet établissement qui dispose aussi d’une classe dédiée à l’enseignement préscolaire.

Deux salles de classe dédiées à l’enseignement préscolaire seront construites au sein de cet établissement, sur un total de 11 salles de classe dédiées au préscolaire, qui seront construites ultérieurement, pour un coût global de 1,7 million de MDH.

-L’école primaire "Abi Dar Al Ghifari": Considérée comme un établissement modèle dans la province en matière de généralisation de l’enseignement préscolaire, cet établissement accueille quelque 52 enfants. L’école comprend deux classes dédiées à l’enseignement préscolaire et 22 classes dédiés à l’enseignement primaire.

Un Village d'appui et de formation en milieu rural à Tamanar

Dans le volet "réinsertion professionnelle des jeunes", une convention de partenariat portant sur la création d'un Village d'appui et de formation en milieu rural (VAR) a été signée samedi dans la commune de Tamanar. Le village pilote ouvrira, en effet, ses portes pour la saison scolaire 2021-2022.

Cette convention a pour objectif de fournir une formation professionnelle aux jeunes et aux femmes afin de réussir leur insertion dans le marché du travail, les faire bénéficier de l’orientation et de l’accompagnement nécessaires à cet effet, et de soutenir les jeunes qualifiés pour créer leurs propres entreprises.

En vertu de ce partenariat, le ministère de l'Education nationale, de la formation professionnelle, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique s'engage à apporter le soutien financier, à accompagner la réalisation du projet dans toutes ses étapes, à fournir les données relatives aux élèves qui ont abandonné les bancs de l'école, à contribuer à l'organisation d'événements éducatifs, culturels, et artistiques, et à assurer l'évaluation régulière de ce projet.

De son côté, la préfecture de la province d'Essaouira aura la charge d'assurer la construction au sein du VAR, des espaces dédiés à l'hébergement des stagiaires issus de zones en dehors de cette commune et ce, grâce un financement de l'Initiative nationale pour le développement humain (INDH). En vertu de cet accord, la préfecture de la province s'engagera aussi à mobiliser les ressources matérielles et financières pour le développement du projet lorsque cela est nécessaire, d’assurer l'engagement des différentes parties à mettre en œuvre les dispositions de cette convention-cadre, et à présider le Comité conjoint de suivi pour la mise en œuvre et l'évaluation du projet.

A lire aussi


6
Les dernières annonces judiciaires
5
Les dernières annonces légales

Communication financière

Ciments du Maroc : Indicateurs financiers trimestriels T4 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.