0-https://medias24.com//photos_articles/big/01-12-2020/moderna3.jpg-oui
Covid-19 : un pas de plus vers le vaccin Moderna

Covid-19: un pas de plus vers le vaccin Moderna

Le 01 décembre 2020 à 09:30

Modifié le 01 décembre 2020 à 09:51

Le laboratoire américain Moderna a déposé lundi 30 novembre, une demande d'autorisation de son vaccin contre le Covid-19 aux Etats-Unis, faisant espérer de premières vaccinations possibles dès le mois de décembre face à une pandémie toujours en pleine expansion.

Une demande d'utilisation conditionnelle devait aussi être déposée en Europe, où un contesté "hôpital des pandémies", sorti de terre en quelques mois et voué à accueillir jusqu'à 1.000 malades, ouvrira mardi à Madrid.

Deux semaines après avoir annoncé une efficacité de 94,5% sur la base de résultats préliminaires, Moderna a annoncé que des résultats complets avaient confirmé une efficacité estimée à 94,1%, et qu'il allait donc déposer des demandes d'autorisations conditionnelles de son vaccin.

L'Agence américaine des médicaments (FDA) devrait ensuite convoquer le 17 décembre son comité consultatif, ce qui pourrait permettre, en cas de feu vert, une distribution dans les jours suivants.

Deux vaccins pourraient alors être disponibles dès le mois de décembre car celui développé par le laboratoire américain Pfizer en collaboration avec l'allemand BioNTech est déjà en cours d'évaluation par la FDA.

Cette avancée sur le front des vaccins contraste avec l'accumulation de motifs d'inquiétude liés à la propagation du virus.

L'OMS a ainsi lancé lundi un double avertissement visant le Mexique et le Brésil. Le patron de l'organisation onusienne, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a jugé "très, très inquiétante" la situation au Brésil, où le président Jair Bolsonaro nie la gravité de la maladie, et il a estimé que le Mexique "était en mauvaise posture" avec un nombre de cas et de morts ayant doublé entre mi et fin novembre.

Au même moment, la Colombie a annoncé prolonger encore la fermeture de ses frontières terrestres et fluviales, imposée depuis la mi-mars.

Ailleurs dans le monde se poursuivait la flambée de cas de Covid-19, comme en Turquie dont le président Recep Tayyip Erdogan a annoncé lundi renforcer les restrictions en place depuis dix jours, avec l'introduction d'un couvre-feu total pendant le week-end et partiel en semaine.

Les Etats-Unis s'apprêtaient à subir un essor des contaminations, après les célébrations de Thanksgiving marquées par les déplacements de millions de personnes à travers le pays.

(AFP)

Covid-19: un pas de plus vers le vaccin Moderna

Le 01 décembre 2020 à09:51

Modifié le 01 décembre 2020 à 09:51

Le laboratoire américain Moderna a déposé lundi 30 novembre, une demande d'autorisation de son vaccin contre le Covid-19 aux Etats-Unis, faisant espérer de premières vaccinations possibles dès le mois de décembre face à une pandémie toujours en pleine expansion.

com_redaction-20

Une demande d'utilisation conditionnelle devait aussi être déposée en Europe, où un contesté "hôpital des pandémies", sorti de terre en quelques mois et voué à accueillir jusqu'à 1.000 malades, ouvrira mardi à Madrid.

Deux semaines après avoir annoncé une efficacité de 94,5% sur la base de résultats préliminaires, Moderna a annoncé que des résultats complets avaient confirmé une efficacité estimée à 94,1%, et qu'il allait donc déposer des demandes d'autorisations conditionnelles de son vaccin.

L'Agence américaine des médicaments (FDA) devrait ensuite convoquer le 17 décembre son comité consultatif, ce qui pourrait permettre, en cas de feu vert, une distribution dans les jours suivants.

Deux vaccins pourraient alors être disponibles dès le mois de décembre car celui développé par le laboratoire américain Pfizer en collaboration avec l'allemand BioNTech est déjà en cours d'évaluation par la FDA.

Cette avancée sur le front des vaccins contraste avec l'accumulation de motifs d'inquiétude liés à la propagation du virus.

L'OMS a ainsi lancé lundi un double avertissement visant le Mexique et le Brésil. Le patron de l'organisation onusienne, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a jugé "très, très inquiétante" la situation au Brésil, où le président Jair Bolsonaro nie la gravité de la maladie, et il a estimé que le Mexique "était en mauvaise posture" avec un nombre de cas et de morts ayant doublé entre mi et fin novembre.

Au même moment, la Colombie a annoncé prolonger encore la fermeture de ses frontières terrestres et fluviales, imposée depuis la mi-mars.

Ailleurs dans le monde se poursuivait la flambée de cas de Covid-19, comme en Turquie dont le président Recep Tayyip Erdogan a annoncé lundi renforcer les restrictions en place depuis dix jours, avec l'introduction d'un couvre-feu total pendant le week-end et partiel en semaine.

Les Etats-Unis s'apprêtaient à subir un essor des contaminations, après les célébrations de Thanksgiving marquées par les déplacements de millions de personnes à travers le pays.

(AFP)

A lire aussi


6
Les dernières annonces judiciaires
5
Les dernières annonces légales

Communication financière

S2M : Communiqué Financier des Indicateurs du 4e trimestre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.