Covid-19: Un appel au respect des engagements dans le domaine de la Com'

L'Union des Agences conseil en communication (UACC) et l'Association Les impériales appellent les acteurs économiques à respecter leurs engagements auprès des agences conseil en communication et à honorer leurs règlements afin de maintenir les emplois.

4-https://medias24.com//img/img_koi29/680/m24-En-direct.jpg-oui
Covid-19: Un appel au respect des engagements dans le domaine de la Com'

Le 23 mars 2020 à 11:45

Modifié le 23 mars 2020 à 12:05

L’UACC et Les impériales lancent un appel à solidarité à destination des acteurs économiques, marques et annonceurs, et associations professionnelles représentatives (Groupement des annonceurs du Maroc, CGEM…), au nom de l’ensemble des entreprises et prestataires du conseil en communication, du marketing, et des métiers créatifs et services.

"Dans le contexte difficile que nous traversons, qui impacte nos vies et notre activité, il est essentiel de faire preuve de responsabilité et de solidarité. Et la première des solidarités est de tenir nos engagements et de déployer tous les efforts pour maintenir notre activité", indique un communiqué conjoint. 

"Nous engageons donc l’ensemble des acteurs économiques, chefs d’entreprise, décideurs marketing, communication, Ressources humaines, financiers, et achats:

- à respecter leurs engagements auprès des agences conseil en communication, médias et prestataires de services des industries créatives, à honorer leurs règlements dans les délais voire en les anticipant, pour leur permettre de maintenir un niveau de trésorerie suffisant afin de maintenir les emplois ;

- à maintenir et à soutenir leur activité de communication pour soutenir leur marque, et pour contribuer au maintien des emplois de la filière communication. Toutes les communications liées aux promotions peuvent être reportées et non annulées, il en va de même pour l’événementiel. Mais toutes les communications permettant de donner du sens à leur action, à nourrir leur capital image, doivent être privilégiées et encouragées (en TV, radio, presse, digital…)".

"Lorsque la crise frappe, certains secteurs sont plus fragiles que d’autres. Les premières lignes budgétaires sacrifiées sont celles relatives aux industries créatives (conseil, communication globale, événementiel, art et culture…), souvent considérées comme accessoires. C’est une décision lourde de conséquences, parce qu’elle met en danger toute une filière qui est fortement génératrice d’emplois, et dont dépend tout un écosystème indispensable (médias, imprimeurs, producteurs, développeurs, prestataires logistiques, artistes et créateurs,…)", ajoute le document.

"Un dirham investi en marketing et communication génère près de 15 DH pour l’économie du pays. (...) Il s’agit aujourd’hui de sauver des emplois et de préserver des familles". 

Covid-19: Un appel au respect des engagements dans le domaine de la Com'

Le 23 mars 2020 à12:05

Modifié le 23 mars 2020 à 12:05

L'Union des Agences conseil en communication (UACC) et l'Association Les impériales appellent les acteurs économiques à respecter leurs engagements auprès des agences conseil en communication et à honorer leurs règlements afin de maintenir les emplois.

L’UACC et Les impériales lancent un appel à solidarité à destination des acteurs économiques, marques et annonceurs, et associations professionnelles représentatives (Groupement des annonceurs du Maroc, CGEM…), au nom de l’ensemble des entreprises et prestataires du conseil en communication, du marketing, et des métiers créatifs et services.

"Dans le contexte difficile que nous traversons, qui impacte nos vies et notre activité, il est essentiel de faire preuve de responsabilité et de solidarité. Et la première des solidarités est de tenir nos engagements et de déployer tous les efforts pour maintenir notre activité", indique un communiqué conjoint. 

"Nous engageons donc l’ensemble des acteurs économiques, chefs d’entreprise, décideurs marketing, communication, Ressources humaines, financiers, et achats:

- à respecter leurs engagements auprès des agences conseil en communication, médias et prestataires de services des industries créatives, à honorer leurs règlements dans les délais voire en les anticipant, pour leur permettre de maintenir un niveau de trésorerie suffisant afin de maintenir les emplois ;

- à maintenir et à soutenir leur activité de communication pour soutenir leur marque, et pour contribuer au maintien des emplois de la filière communication. Toutes les communications liées aux promotions peuvent être reportées et non annulées, il en va de même pour l’événementiel. Mais toutes les communications permettant de donner du sens à leur action, à nourrir leur capital image, doivent être privilégiées et encouragées (en TV, radio, presse, digital…)".

"Lorsque la crise frappe, certains secteurs sont plus fragiles que d’autres. Les premières lignes budgétaires sacrifiées sont celles relatives aux industries créatives (conseil, communication globale, événementiel, art et culture…), souvent considérées comme accessoires. C’est une décision lourde de conséquences, parce qu’elle met en danger toute une filière qui est fortement génératrice d’emplois, et dont dépend tout un écosystème indispensable (médias, imprimeurs, producteurs, développeurs, prestataires logistiques, artistes et créateurs,…)", ajoute le document.

"Un dirham investi en marketing et communication génère près de 15 DH pour l’économie du pays. (...) Il s’agit aujourd’hui de sauver des emplois et de préserver des familles". 

A lire aussi


Communication financière

Communiqué post AG 30 juin 2020 - LafargeHolcim Maroc

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.