Covid-19 : le Maroc a quadruplé les lits de réa et de soins intensifs en 9 mois

Les Marocains subissent le coronavirus et sont naturellement assoiffés de chiffres. Vendredi 13 novembre, un webinaire de la Société marocaine des sciences médicales, présidée par le Dr My Said Afif, a permis d'en découvrir de nouveaux, au cours de l'intervention du Dr Abdelilah Boutaleb, secrétaire général du ministère de la Santé.

0-https://medias24.com//photos_articles/big/15-11-2020/reanimationcovidhopitalbenslimane3.jpg-oui

Le 15 novembre 2020 à 11:19

Modifié le 15 novembre 2020 à 22:26

Le Dr Boutaleb s'exprimait au nom du ministre de la Santé publique.

Dans la région de Casablanca-Settat (ci-dessous), 78% des cas sont asymptomatiques, pouvant donc être pris en charge à domicile, ou isolés dans des structures d'isolement telles que la Foire de Casablanca. 22% sont donc symptomatiques.

A l'échelle nationale, 33% sont symptomatiques. Si l'on rapporte ce chiffre aux 44.172 cas actifs du 11 novembre (date des données exposées par le Dr Boutaleb), cela représente théoriquement 14.577 cas à prendre en charge dans les hôpitaux. C'est plus que la capacité litière publique totale du Maroc exposée par le même interlocuteur. Même si l'on imagine qu'une partie de ces patients symptomatiques sont pris en charge dans le privé, ou éventuellement dans le secteur mutualiste; cela signifie que la capacité hospitalière est déjà saturée.

A la date du 11 novembre, le Maroc comptait 14.428 lits dédiés Covid dans 81 hôpitaux (sur 160 au total) dédiés au Covid. Il disposait également de 4.239 lits dans 6 hôpitaux de campagne. Et enfin 2.676 lits de soins intensifs ou réanimation. Le nombre de lits d'hospitalisation dédiés a donc doublé par rapport au début de l'épidémie, tandis que le nombre de lits de réanimation ou de soins intensifs a quadruplé.

Covid-19 : le Maroc a quadruplé les lits de réa et de soins intensifs en 9 mois

Le 15 novembre 2020 à12:34

Modifié le 15 novembre 2020 à 22:26

Les Marocains subissent le coronavirus et sont naturellement assoiffés de chiffres. Vendredi 13 novembre, un webinaire de la Société marocaine des sciences médicales, présidée par le Dr My Said Afif, a permis d'en découvrir de nouveaux, au cours de l'intervention du Dr Abdelilah Boutaleb, secrétaire général du ministère de la Santé.

com_redaction-96

Le Dr Boutaleb s'exprimait au nom du ministre de la Santé publique.

Dans la région de Casablanca-Settat (ci-dessous), 78% des cas sont asymptomatiques, pouvant donc être pris en charge à domicile, ou isolés dans des structures d'isolement telles que la Foire de Casablanca. 22% sont donc symptomatiques.

A l'échelle nationale, 33% sont symptomatiques. Si l'on rapporte ce chiffre aux 44.172 cas actifs du 11 novembre (date des données exposées par le Dr Boutaleb), cela représente théoriquement 14.577 cas à prendre en charge dans les hôpitaux. C'est plus que la capacité litière publique totale du Maroc exposée par le même interlocuteur. Même si l'on imagine qu'une partie de ces patients symptomatiques sont pris en charge dans le privé, ou éventuellement dans le secteur mutualiste; cela signifie que la capacité hospitalière est déjà saturée.

A la date du 11 novembre, le Maroc comptait 14.428 lits dédiés Covid dans 81 hôpitaux (sur 160 au total) dédiés au Covid. Il disposait également de 4.239 lits dans 6 hôpitaux de campagne. Et enfin 2.676 lits de soins intensifs ou réanimation. Le nombre de lits d'hospitalisation dédiés a donc doublé par rapport au début de l'épidémie, tandis que le nombre de lits de réanimation ou de soins intensifs a quadruplé.

A lire aussi


6
Les dernières annonces judiciaires
5
Les dernières annonces légales

Communication financière

Aluminium du Maroc : indicateurs trimestriels au 31 décembre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.