Covid-19. L'Argentine compte sur un vaccin russe avant la fin de l'année

Le président argentin, Alberto Fernandez, a dit compter sur la disponibilité d'un vaccin d'ici à la fin de l'année, après avoir trouvé un accord avec la Russie qui permettrait de vacciner 10 des 44 millions d'habitants du pays.

3-https://medias24.com//img/img_koi29/680/m24-En-continu.jpg-oui
 Covid-19. L'Argentine compte sur un vaccin russe avant la fin de l'année

Le 07 novembre 2020 à 08:45

Modifié le 07 novembre 2020 à 08:52

"Nous voulons que les Argentins puissent compter le plus rapidement possible sur un vaccin", a déclaré vendredi M. Fernandez dans un message à la population.

"Nous devrions disposer des doses pour 10 millions de personnes, si tout se passe bien, à partir de la fin décembre", a ajouté le président.

Alberto Fernandez a également confirmé avoir évoqué avec son homologue russe Vladimir Poutine, lors d'un échange téléphonique dans la journée, la fourniture à l'Argentine de vaccins Spoutnik V.

Les deux pays ont franchi des "étapes importantes" pour arriver à un accord d'approvisionnement direct, tout en suivant de près l'évolution des tests en Russie, "afin d'approuver rapidement le vaccin, le moment venu".

Spoutnik V, baptisé ainsi en référence au premier satellite artificiel de l'Histoire conçu par l'Union soviétique, est entré dans la troisième phase d'essais cliniques, avec un schéma de vaccination intégrant l'injection de deux doses avec 21 jours d'écart.

L'Argentine est l'un des pays les plus touchés par la pandémie, avec plus de 1,2 million de cas et quasiment 33.000 décès depuis le mois de mars, selon les statistiques officielles.

Le président sud-américain a ajouté que le pays était en discussions avec d'autres laboratoires dont les vaccins sont actuellement en phase 3 d'essais cliniques.

Covid-19. L'Argentine compte sur un vaccin russe avant la fin de l'année

Le 07 novembre 2020 à08:52

Modifié le 07 novembre 2020 à 08:52

Le président argentin, Alberto Fernandez, a dit compter sur la disponibilité d'un vaccin d'ici à la fin de l'année, après avoir trouvé un accord avec la Russie qui permettrait de vacciner 10 des 44 millions d'habitants du pays.

com_redaction-56

"Nous voulons que les Argentins puissent compter le plus rapidement possible sur un vaccin", a déclaré vendredi M. Fernandez dans un message à la population.

"Nous devrions disposer des doses pour 10 millions de personnes, si tout se passe bien, à partir de la fin décembre", a ajouté le président.

Alberto Fernandez a également confirmé avoir évoqué avec son homologue russe Vladimir Poutine, lors d'un échange téléphonique dans la journée, la fourniture à l'Argentine de vaccins Spoutnik V.

Les deux pays ont franchi des "étapes importantes" pour arriver à un accord d'approvisionnement direct, tout en suivant de près l'évolution des tests en Russie, "afin d'approuver rapidement le vaccin, le moment venu".

Spoutnik V, baptisé ainsi en référence au premier satellite artificiel de l'Histoire conçu par l'Union soviétique, est entré dans la troisième phase d'essais cliniques, avec un schéma de vaccination intégrant l'injection de deux doses avec 21 jours d'écart.

L'Argentine est l'un des pays les plus touchés par la pandémie, avec plus de 1,2 million de cas et quasiment 33.000 décès depuis le mois de mars, selon les statistiques officielles.

Le président sud-américain a ajouté que le pays était en discussions avec d'autres laboratoires dont les vaccins sont actuellement en phase 3 d'essais cliniques.

A lire aussi


6
Les dernières annonces judiciaires
5
Les dernières annonces légales

Communication financière

Attijariwafa bank : Communiqué de presse Emprunt Obligataire Subordonnée décembre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.