Covid-19 : Forte baisse des transactions immobilières au Maroc au 1er trimestre

Les transactions immobilières ont baissé de 31,2% d'un trimestre à l'autre. Par rapport au premier trimestre 2019, la baisse est de 29,5%. Les prix ont également enregistré une baisse, selon Bank Al-Maghrib et la Conservation Foncière.

0-https://medias24.com//photos_articles/big/15-05-2020/immo12.jpg-oui
Covid-19 : Forte baisse des transactions immobilières au Maroc au 1er trimestre

Le 15 mai 2020 à 15:55

Modifié le 15 mai 2020 à 17:27

A l'image de plusieurs secteurs touchés par la crise du Covid-19, celui de l'immobilier enregistre une forte baisse d'activité au premier trimestre 2020. Selon le dernier bulletin des indices des prix des actifs immobiliers publié par Bank Al Maghrib et l'ANCFCC, les transactions immobilières ont connu une forte chute. 

Celle-ci est de 31,2% entre le dernier trimestre 2019 et le premier trimestre 2020, traduisant une baisse de tous les segments. Le résidentiel a baissé de 32,9%, le foncier a reculé de 27,2% et les biens à usage professionnel de 25,6%.

En glissement annuel (1er trimestre 2019 vs 1er trimestre 2020), la baisse se confirme à 29,5%. Le segment du résidentiel a perdu 30,6%, celui du foncier 28,7% et celui de l'immobilier professionnel 22,3%.

Légère baisse des prix 

Pour ce qui est des prix des actifs immobiliers, leur indice a enregistré une légère baisse de 1,6% entre le dernier trimestre 2019 et le premier trimestre 2020. Sur une année, la baisse est plus modéré à 1,4%.

La plus forte baisse a touché le segment des biens à usage professionnel. Elle est de 3,3% d'un trimestre à l'autre et de 2% sur une année.

Les prix sur le segment du résidentiel n'ont reculé que de 1,8% par rapport au dernier trimestre 2019 et de 1,5% d'une année à l'autre. 

Les prix du foncier ont baissé de 1,1% en glissement trimestriel et quasiment de 1,2%, en glissement annuel. 

A Casablanca, les prix se maintiennent malgré la baisse des transactions

L'évolution du marché par ville montre que les prix se sont repliés dans toutes les villes hormis El Jadida (+0,6%) et Marrakech (0,3%) où l'indice affiche une stagnation malgré une chute conséquente du volume des transactions respectivement de 33,5% et 35,2%

Les prix à Casablanca montrent une résistance avec un très léger recul de 0,5% alors que les transactions ont baissé de 29,6%. Les segments les plus touchés par la baisse des prix sont ceux des villas (-2,5%), des terrains urbains (-3,3%) et des locaux commerciaux (-5,3%). 

A noter que les prix du segment bureau affiche selon l'indice une hausse de 21,4% et une baisse des transactions de 42,4%. Idem pour Rabat où les prix de ce segment ont bondi de 15,7% avec une hausse des transactions de 33,3%.

Dans la capitale toujours, le prix des locaux commerciaux a augmenté de 15,7% accompagné d'une baisse de 62,5% des transactions. 

Globalement, les prix à Rabat ont reculé de 1,5% et les transactions de 31%. 

Pour rappel, les indices des prix des actifs immobiliers (IPAI) sont élaborés à partir des données de l’ANCFCC. De périodicité trimestrielle, ces indices, qui ont pour base 100 en 2006, sont calculés selon la méthode des ventes répétées qui permet de remédier au problème de l’hétérogénéité des biens immobiliers. Cette méthode ne prend en considération que les biens ayant fait l’objet d’au moins deux transactions au cours de la période concernée.

Covid-19 : Forte baisse des transactions immobilières au Maroc au 1er trimestre

Le 15 mai 2020 à17:27

Modifié le 15 mai 2020 à 17:27

Les transactions immobilières ont baissé de 31,2% d'un trimestre à l'autre. Par rapport au premier trimestre 2019, la baisse est de 29,5%. Les prix ont également enregistré une baisse, selon Bank Al-Maghrib et la Conservation Foncière.

A l'image de plusieurs secteurs touchés par la crise du Covid-19, celui de l'immobilier enregistre une forte baisse d'activité au premier trimestre 2020. Selon le dernier bulletin des indices des prix des actifs immobiliers publié par Bank Al Maghrib et l'ANCFCC, les transactions immobilières ont connu une forte chute. 

Celle-ci est de 31,2% entre le dernier trimestre 2019 et le premier trimestre 2020, traduisant une baisse de tous les segments. Le résidentiel a baissé de 32,9%, le foncier a reculé de 27,2% et les biens à usage professionnel de 25,6%.

En glissement annuel (1er trimestre 2019 vs 1er trimestre 2020), la baisse se confirme à 29,5%. Le segment du résidentiel a perdu 30,6%, celui du foncier 28,7% et celui de l'immobilier professionnel 22,3%.

Légère baisse des prix 

Pour ce qui est des prix des actifs immobiliers, leur indice a enregistré une légère baisse de 1,6% entre le dernier trimestre 2019 et le premier trimestre 2020. Sur une année, la baisse est plus modéré à 1,4%.

La plus forte baisse a touché le segment des biens à usage professionnel. Elle est de 3,3% d'un trimestre à l'autre et de 2% sur une année.

Les prix sur le segment du résidentiel n'ont reculé que de 1,8% par rapport au dernier trimestre 2019 et de 1,5% d'une année à l'autre. 

Les prix du foncier ont baissé de 1,1% en glissement trimestriel et quasiment de 1,2%, en glissement annuel. 

A Casablanca, les prix se maintiennent malgré la baisse des transactions

L'évolution du marché par ville montre que les prix se sont repliés dans toutes les villes hormis El Jadida (+0,6%) et Marrakech (0,3%) où l'indice affiche une stagnation malgré une chute conséquente du volume des transactions respectivement de 33,5% et 35,2%

Les prix à Casablanca montrent une résistance avec un très léger recul de 0,5% alors que les transactions ont baissé de 29,6%. Les segments les plus touchés par la baisse des prix sont ceux des villas (-2,5%), des terrains urbains (-3,3%) et des locaux commerciaux (-5,3%). 

A noter que les prix du segment bureau affiche selon l'indice une hausse de 21,4% et une baisse des transactions de 42,4%. Idem pour Rabat où les prix de ce segment ont bondi de 15,7% avec une hausse des transactions de 33,3%.

Dans la capitale toujours, le prix des locaux commerciaux a augmenté de 15,7% accompagné d'une baisse de 62,5% des transactions. 

Globalement, les prix à Rabat ont reculé de 1,5% et les transactions de 31%. 

Pour rappel, les indices des prix des actifs immobiliers (IPAI) sont élaborés à partir des données de l’ANCFCC. De périodicité trimestrielle, ces indices, qui ont pour base 100 en 2006, sont calculés selon la méthode des ventes répétées qui permet de remédier au problème de l’hétérogénéité des biens immobiliers. Cette méthode ne prend en considération que les biens ayant fait l’objet d’au moins deux transactions au cours de la période concernée.

A lire aussi


Communication financière

Sonasid : communiqué post assemblée générale ordinaire & extraordinaire des actionnaires, tenue le 30 juin 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.