Cours d’alphabétisation: les contraintes et les objectifs du distanciel

Précédemment dispensé dans 7.000 mosquées dans le Royaume, le programme d’alphabétisation profitait à environ 300.000 bénéficiaires. Suite à la fermeture des mosquées, ces cours sont enseignés uniquement en ligne, ou à travers des émissions télévisées.

0-https://medias24.com//photos_articles/big/07-10-2020/analphabetisme.jpg-oui
Cours d’alphabétisation : les contraintes et les objectifs du distanciel

Le 07 octobre 2020 à 14:32

Modifié le 07 octobre 2020 à 20:25

Ces cours à distance, diffusés sur le site du ministère des Habous ainsi que sur la chaîne télévisée Mohammed VI étaient disponibles même avant le début de la pandémie du Covid-19 au Maroc. C’est ce que ne nous explique, Ahmed Talbi, chef du département de lutte contre l'analphabétisme au ministère des Habous et des Affaires islamiques. 

Il nous affirme que la nouvelle session des cours d’alphabétisation sera entamée à partir du 15 octobre courant. Le programme est prêt à être repris en présentiel si la situation épidémiologique le permet.

"Chaque année, notre objectif est d'atteindre les 300.000 bénéficiaires pour les deux niveaux du programme d'alphabétisation. Cette année, malgré la pandémie, rien ne change. Nous restons confiants et souhaitons même dépasser cet objectif, malgré la fermeture des mosquées", ajoute la même source.

Les défis 

Concernant les difficultés, le principal défi est au niveau des bénéficiaires en milieu rural qui n’ont pas accès à internet ou ne disposent pas d’ordinateurs, de tablettes, de smartphones pour suivre les cours sur les sites internet. Mais pour les cours transmis dans les émissions télévisées, en général, il n’y a pas de problème d'accessibilité.

Egalement, des problèmes techniques peuvent surgir de temps à autre au niveau du site du ministère, mais ils sont généralement rapidement réglés, selon notre source.

"Quoi qu’on fasse, ce ne sera jamais comme les cours en présentiel dans les mosquées, où il y a un contact humain direct avec l’enseignant", ajoute Ahmed Talbi.

Concernant la sensibilisation, le chef de division nous explique que des campagnes ont été lancées pour que toutes les personnes intéressées et concernées soient informées de ce programme d'enseignement dispensé à distance.

'Nous disposons d’environ 9.000 enseignants et animateurs, qui font des tournées pour annoncer le programme d’alphabétisation à distance et sensibiliser les gens qui suivaient les cours dans les mosquées. Ils préparent des listes des gens qui sont intéressés. Ce processus de sensibilisation se fait également en ligne", affirme notre source.

Par ailleurs, concernant le profil des bénéficiaires, Ahmed Talbi nous explique que le ministère ne dispose toujours pas de données et que ces dernières seront constituées à partir du 15 octobre.

Cours d’alphabétisation: les contraintes et les objectifs du distanciel

Le 07 octobre 2020 à17:00

Modifié le 07 octobre 2020 à 20:25

Précédemment dispensé dans 7.000 mosquées dans le Royaume, le programme d’alphabétisation profitait à environ 300.000 bénéficiaires. Suite à la fermeture des mosquées, ces cours sont enseignés uniquement en ligne, ou à travers des émissions télévisées.

com_redaction-73

Ces cours à distance, diffusés sur le site du ministère des Habous ainsi que sur la chaîne télévisée Mohammed VI étaient disponibles même avant le début de la pandémie du Covid-19 au Maroc. C’est ce que ne nous explique, Ahmed Talbi, chef du département de lutte contre l'analphabétisme au ministère des Habous et des Affaires islamiques. 

Il nous affirme que la nouvelle session des cours d’alphabétisation sera entamée à partir du 15 octobre courant. Le programme est prêt à être repris en présentiel si la situation épidémiologique le permet.

"Chaque année, notre objectif est d'atteindre les 300.000 bénéficiaires pour les deux niveaux du programme d'alphabétisation. Cette année, malgré la pandémie, rien ne change. Nous restons confiants et souhaitons même dépasser cet objectif, malgré la fermeture des mosquées", ajoute la même source.

Les défis 

Concernant les difficultés, le principal défi est au niveau des bénéficiaires en milieu rural qui n’ont pas accès à internet ou ne disposent pas d’ordinateurs, de tablettes, de smartphones pour suivre les cours sur les sites internet. Mais pour les cours transmis dans les émissions télévisées, en général, il n’y a pas de problème d'accessibilité.

Egalement, des problèmes techniques peuvent surgir de temps à autre au niveau du site du ministère, mais ils sont généralement rapidement réglés, selon notre source.

"Quoi qu’on fasse, ce ne sera jamais comme les cours en présentiel dans les mosquées, où il y a un contact humain direct avec l’enseignant", ajoute Ahmed Talbi.

Concernant la sensibilisation, le chef de division nous explique que des campagnes ont été lancées pour que toutes les personnes intéressées et concernées soient informées de ce programme d'enseignement dispensé à distance.

'Nous disposons d’environ 9.000 enseignants et animateurs, qui font des tournées pour annoncer le programme d’alphabétisation à distance et sensibiliser les gens qui suivaient les cours dans les mosquées. Ils préparent des listes des gens qui sont intéressés. Ce processus de sensibilisation se fait également en ligne", affirme notre source.

Par ailleurs, concernant le profil des bénéficiaires, Ahmed Talbi nous explique que le ministère ne dispose toujours pas de données et que ces dernières seront constituées à partir du 15 octobre.

A lire aussi


6
Les dernières annonces judiciaires
5
Les dernières annonces légales

Communication financière

Résultat Mutandis au 30 septembre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.