0-https://medias24.com//photos_articles/big/31-07-2020/pandemie31juilletafp.jpg-oui
Coronavirus: le point sur la pandémie le vendredi 31 juillet (Photo AFP)

Coronavirus: le point sur la pandémie le vendredi 31 juillet

Le 31 juillet 2020 à 05:30

Modifié le 31 juillet 2020 à 10:41

Nouveaux bilans, nouvelles mesures et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

- Trump évoque un report de l'élection présidentielle -

A moins de 100 jours de l'élection présidentielle, le président américain Donald Trump a ouvertement évoqué jeudi un possible report de l'élection de novembre, mettant en avant, sans preuve, des risques de fraude liés à l'épidémie de Covid-19.

Le PIB américain a accusé une chute historique au deuxième trimestre (-32,9% en rythme annualisé, -9,5% par rapport au deuxième trimestre 2019), marquant l'entrée officielle en récession de la première économie mondiale. Même au cœur de la Grande Récession de 2009, qui avait suivi la crise financière, la baisse avait été quatre fois moins élevée.

- Plongeon historique en Allemagne -

L'Allemagne a subi au deuxième trimestre une chute sans précédent de 10,1% de son PIB et connaît sa pire récession depuis l'après-guerre.

Le PIB a plongé de 12,2% en Belgique, de 10,7% en Autriche et de 17,3% au Mexique.

- Le Mexique au 3e rang des décès -

Les Etats-Unis ont enregistré jeudi 1.379 nouveaux décès dus au coronavirus en une journée, selon le comptage de l'université Johns Hopkins. De loin le plus touché, le pays déplore au total 151.826 décès liés au Covid-19.

Derrière les Etats-Unis et le Brésil (91.263 décès), le Mexique est passé jeudi au troisième rang des pays endeuillés devançant le Royaume-Uni avec 46.000 morts.

Au total, la pandémie a fait au moins 667.361 morts dans le monde depuis fin décembre, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles jeudi à 11h00 GMT.

L'Argentine a enregistré de nouveaux records quotidiens de victimes du coronavirus avec 153 décès et 6.377 contaminations recensés sur les dernières 24 heures, a annoncé jeudi le ministère de la Santé.

- France: hausse des hospitalisations -

Le nombre de patients hospitalisés en réanimation à cause du Covid-19 a légèrement augmenté pour la première fois depuis début avril en France, où les nouveaux cas quotidiens dépassent le millier, ont annoncé jeudi les autorités sanitaires.

Au total, 5.375 personnes sont hospitalisées pour une infection au coronavirus, dont 381 cas sévères en réanimation, soit un de plus que la veille.

C'est la première fois depuis le 9 avril que cet indicateur, très surveillé, n'est plus en baisse. L'épidémie a provoqué 16 nouveaux décès dans les hôpitaux en 24 heures. Au moins 30.254 personnes sont mortes depuis le début de l'épidémie.

- Gare aux déplacements internationaux (OMS) -

Les déplacements internationaux doivent prioritairement concerner les urgences humanitaires, les personnels indispensables et les rapatriements, a recommandé jeudi l'Organisation mondiale de la santé (OMS), soulignant que les personnes à risque et vulnérables devraient éviter de voyager.

"L'OMS recommande que la priorité soit donnée aux voyages essentiels d'urgence", indique l'organisation dans ses recommandations.

- Les dégâts du virus sur l'emploi -

La pandémie de coronavirus fait vaciller des pans entiers de l'économie mondiale, parmi lesquels l'aérien, l'automobile ou la distribution.

Les compagnies aériennes tiennent au prix de coupes drastiques dans leurs effectifs comme les américaines American Airlines (plus de 41.000 départs), United Airlines (jusqu'à 36.000) et Delta Air Lines (10.000), l'allemande Lufthansa (22.000), Air Canada (au moins 19.000), les britanniques British Airways (12.000), EasyJet (4.500) et Virgin Atlantic (3.150), Air France (7.500).

Dans l'automobile, l'allemand BMW supprime 6.000 emplois. Nissan ferme une usine employant 3.000 ouvriers à Barcelone. Au Royaume-Uni, plus de 6.000 suppressions de postes ont été annoncées, notamment chez Jaguar Land Rover, Aston Martin, Bentley et McLaren. Chez les équipementiers, le français Valeo a annoncé 12.000 destructions de postes.

- Mauvais résultats en série -

Le géant des hydrocarbures Royal Dutch Shell a perdu 18,1 milliards de dollars au deuxième trimestre, Total 8,4 milliards de dollars, ENI 4,4 milliards d'euros, Air France-KLM 2,6 milliards d'euros.

- Bars et karaokés ferment plus tôt à Tokyo -

La gouverneure de Tokyo a appelé jeudi les restaurants, bars et karaokés de la capitale japonaise à fermer plus tôt le soir, jusqu'à la fin août, pour tenter de contenir la pandémie de coronavirus qui regagne du terrain dans le pays.

Face au tollé, les autorités hongkongaises ont, elles, renoncé à imposer la fermeture des restaurants le midi pour lutter contre le coronavirus.

Le Brésil a rouvert ses frontières aux étrangers arrivant par voie aérienne, pour relancer l'industrie touristique.

Feu vert en Côte d'Ivoire pour la réouverture des bars, boîtes de nuit et lieux de spectacle après cinq mois de fermeture.

- Vaccins -

Le Mexique participera à la phase finale des tests pour un vaccin contre le covid-19 que le laboratoire français Sanofi développe, a annoncé jeudi le ministre mexicain des Affaires étrangères Marcelo Ebrard.

- Décès du premier chien testé positif aux US -

Le premier chien à avoir été testé positif au coronavirus aux Etats-Unis est mort, rapporte le magazine National Geographic, après avoir expérimenté des symptômes apparemment semblables à ceux de beaucoup d'humains.

- Télétravail jusqu'au Nouvel An -

La Suède a appelé jeudi, alors qu'elle a passé le cap des 80.000 cas, à travailler à domicile au moins jusqu'au Nouvel An.

Confrontée à un rebond des contaminations, l'Islande a décidé de restreindre certains rassemblements, après trois mois d'assouplissement progressif des mesures anti-Covid-19.

(AFP)

(Photo AFP)

Coronavirus: le point sur la pandémie le vendredi 31 juillet

Le 31 juillet 2020 à10:41

Modifié le 31 juillet 2020 à 10:41

Nouveaux bilans, nouvelles mesures et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

com_redaction-20

- Trump évoque un report de l'élection présidentielle -

A moins de 100 jours de l'élection présidentielle, le président américain Donald Trump a ouvertement évoqué jeudi un possible report de l'élection de novembre, mettant en avant, sans preuve, des risques de fraude liés à l'épidémie de Covid-19.

Le PIB américain a accusé une chute historique au deuxième trimestre (-32,9% en rythme annualisé, -9,5% par rapport au deuxième trimestre 2019), marquant l'entrée officielle en récession de la première économie mondiale. Même au cœur de la Grande Récession de 2009, qui avait suivi la crise financière, la baisse avait été quatre fois moins élevée.

- Plongeon historique en Allemagne -

L'Allemagne a subi au deuxième trimestre une chute sans précédent de 10,1% de son PIB et connaît sa pire récession depuis l'après-guerre.

Le PIB a plongé de 12,2% en Belgique, de 10,7% en Autriche et de 17,3% au Mexique.

- Le Mexique au 3e rang des décès -

Les Etats-Unis ont enregistré jeudi 1.379 nouveaux décès dus au coronavirus en une journée, selon le comptage de l'université Johns Hopkins. De loin le plus touché, le pays déplore au total 151.826 décès liés au Covid-19.

Derrière les Etats-Unis et le Brésil (91.263 décès), le Mexique est passé jeudi au troisième rang des pays endeuillés devançant le Royaume-Uni avec 46.000 morts.

Au total, la pandémie a fait au moins 667.361 morts dans le monde depuis fin décembre, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles jeudi à 11h00 GMT.

L'Argentine a enregistré de nouveaux records quotidiens de victimes du coronavirus avec 153 décès et 6.377 contaminations recensés sur les dernières 24 heures, a annoncé jeudi le ministère de la Santé.

- France: hausse des hospitalisations -

Le nombre de patients hospitalisés en réanimation à cause du Covid-19 a légèrement augmenté pour la première fois depuis début avril en France, où les nouveaux cas quotidiens dépassent le millier, ont annoncé jeudi les autorités sanitaires.

Au total, 5.375 personnes sont hospitalisées pour une infection au coronavirus, dont 381 cas sévères en réanimation, soit un de plus que la veille.

C'est la première fois depuis le 9 avril que cet indicateur, très surveillé, n'est plus en baisse. L'épidémie a provoqué 16 nouveaux décès dans les hôpitaux en 24 heures. Au moins 30.254 personnes sont mortes depuis le début de l'épidémie.

- Gare aux déplacements internationaux (OMS) -

Les déplacements internationaux doivent prioritairement concerner les urgences humanitaires, les personnels indispensables et les rapatriements, a recommandé jeudi l'Organisation mondiale de la santé (OMS), soulignant que les personnes à risque et vulnérables devraient éviter de voyager.

"L'OMS recommande que la priorité soit donnée aux voyages essentiels d'urgence", indique l'organisation dans ses recommandations.

- Les dégâts du virus sur l'emploi -

La pandémie de coronavirus fait vaciller des pans entiers de l'économie mondiale, parmi lesquels l'aérien, l'automobile ou la distribution.

Les compagnies aériennes tiennent au prix de coupes drastiques dans leurs effectifs comme les américaines American Airlines (plus de 41.000 départs), United Airlines (jusqu'à 36.000) et Delta Air Lines (10.000), l'allemande Lufthansa (22.000), Air Canada (au moins 19.000), les britanniques British Airways (12.000), EasyJet (4.500) et Virgin Atlantic (3.150), Air France (7.500).

Dans l'automobile, l'allemand BMW supprime 6.000 emplois. Nissan ferme une usine employant 3.000 ouvriers à Barcelone. Au Royaume-Uni, plus de 6.000 suppressions de postes ont été annoncées, notamment chez Jaguar Land Rover, Aston Martin, Bentley et McLaren. Chez les équipementiers, le français Valeo a annoncé 12.000 destructions de postes.

- Mauvais résultats en série -

Le géant des hydrocarbures Royal Dutch Shell a perdu 18,1 milliards de dollars au deuxième trimestre, Total 8,4 milliards de dollars, ENI 4,4 milliards d'euros, Air France-KLM 2,6 milliards d'euros.

- Bars et karaokés ferment plus tôt à Tokyo -

La gouverneure de Tokyo a appelé jeudi les restaurants, bars et karaokés de la capitale japonaise à fermer plus tôt le soir, jusqu'à la fin août, pour tenter de contenir la pandémie de coronavirus qui regagne du terrain dans le pays.

Face au tollé, les autorités hongkongaises ont, elles, renoncé à imposer la fermeture des restaurants le midi pour lutter contre le coronavirus.

Le Brésil a rouvert ses frontières aux étrangers arrivant par voie aérienne, pour relancer l'industrie touristique.

Feu vert en Côte d'Ivoire pour la réouverture des bars, boîtes de nuit et lieux de spectacle après cinq mois de fermeture.

- Vaccins -

Le Mexique participera à la phase finale des tests pour un vaccin contre le covid-19 que le laboratoire français Sanofi développe, a annoncé jeudi le ministre mexicain des Affaires étrangères Marcelo Ebrard.

- Décès du premier chien testé positif aux US -

Le premier chien à avoir été testé positif au coronavirus aux Etats-Unis est mort, rapporte le magazine National Geographic, après avoir expérimenté des symptômes apparemment semblables à ceux de beaucoup d'humains.

- Télétravail jusqu'au Nouvel An -

La Suède a appelé jeudi, alors qu'elle a passé le cap des 80.000 cas, à travailler à domicile au moins jusqu'au Nouvel An.

Confrontée à un rebond des contaminations, l'Islande a décidé de restreindre certains rassemblements, après trois mois d'assouplissement progressif des mesures anti-Covid-19.

(AFP)

A lire aussi


6
Les dernières annonces judiciaires
0

Communication financière

SALAFIN: Résultats Semestriels S1-2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.