Coronavirus: le bilan grimpe dans les pays voisins

De nouveaux cas de coronavirus ont été confirmés dans les pays voisins, notamment en Tunisie, en Algérie, en Egypte et en Espagne. 

0-https://medias24.com//photos_articles/big/09-03-2020/coronavirusafp9.jpg-oui
Coronavirus : le bilan grimpe dans les pays voisins (Photo AFP)

Le 09 mars 2020 à 11:04

Modifié le 09 mars 2020 à 12:34

Le ministère tunisien de la Santé a annoncé, dimanche 8 mars, un deuxième cas confirmé de coronavirus en Tunisie. Il s’agit d’une personne âgée de 65 ans qui arrive d'Italie.

"Les analyses ont confirmé que cette personne est atteinte du virus. Elle a été mise en quarantaine dans un hôpital universitaire", indique un communiqué du ministère, relayé par l'agence tunisienne de presse TAP.

Le département tunisien de la Santé publique avait annoncé, le 2 mars dernier, le premier cas de coronavirus en Tunisie. Il s’agit d’un quadragénaire tunisien ayant contracté la maladie en Italie.

Le bilan grimpe à 20 cas en Algérie

Un nouveau cas de Covid-19 a également été confirmé en Algérie dimanche, selon un communiqué du ministère algérien de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière, portant ainsi à 20 le nombre de personnes touchées par le virus, dont 17 sont issus de la même famille. 

"Ce nouveau cas est une ressortissante algérienne ayant séjourné en Espagne", précise le document, relayé par l'agence de presse algérienne APS.

Afin de réduire le risque d'importation et d'extension de cette épidémie mondiale, le ministère algérien "conseille aux citoyens algériens devant se rendre dans les pays où l'épidémie est active, de différer leur voyage, sauf en cas de nécessité absolue, et dans ce cas, ils doivent prendre toutes les mesures préventives pour éviter toute contamination".

Egalement, un budget préliminaire de 3,7 milliards de dinars algériens a été débloqué, lors de la réunion du Conseil des ministres algériens dimanche soir, pour prendre en charge les dépenses urgentes face au coronavirus, portant sur le renouvellement du stock des moyens de prévention, des accessoires médicaux et des médicaments ainsi que sur l'acquisition de caméras thermiques sophistiqués.

Premier mort en Afrique

L’Egypte a annoncé dimanche le premier décès en Afrique lié au nouveau coronavirus.

"Un ressortissant allemand âgé de 60 ans, admis à l’hôpital public de Hourghada le 6 mars" et testé positif au nouveau coronavirus le lendemain est mort dimanche, a indiqué Khaled Megahed, porte-parole du ministère égyptien de la Santé, dans un communiqué, rapporte une dépêche AFP.

Arrivé d’Allemagne il y a une semaine, le touriste "avait refusé d’être placé dans une unité d’isolement", avant que son état se détériore samedi avec "une pneumonie aiguë", a souligné le ministère.

Son cas ne faisait pas partie des 48 enregistrés au total en Egypte, parmi lesquels figurent 45 personnes contaminées sur un bateau de croisière dont les passagers et membres de l’équipage ont été débarqués dimanche à Louxor, selon un correspondant de l’AFP.

Samedi dernier, la ministre égyptienne de la Santé, Hala Zayed, avait annoncé que 33 touristes avaient été contaminés par le virus, ainsi que 12 membres d’équipage, à bord du bateau A-Sara. Ces 45 cas à Louxor sont "asymptomatiques", a-t-elle toutefois précisé dimanche à Louxor, où le bateau a été mis à quai.

Parmi les membres d’équipage, 11 se sont révélés négatifs samedi après de nouveaux tests. Ils ont néanmoins été placés en quarantaine dans un hôpital, ainsi que les 34 autres cas, toujours positifs, selon Mme Zayed.

Le Premier ministre égyptien, Mostafa Madbouly, avait indiqué samedi que des tests avaient été conduits sur la totalité des 171 passagers, dont 101 touristes étrangers et 70 membres d’équipage égyptiens. Il n’avait pas précisé les nationalités représentées. "Tous les étrangers dont les tests se sont avérés négatifs peuvent quitter le territoire dans les 24 heures qui suivent leurs résultats", a assuré Mme Zayed dimanche.

Espagne: 589 cas confirmés

Le coronavirus a fait sept nouvelles victimes en Espagne, ce qui porte à 17 le nombre total de décès, tandis que les cas de contamination ont bondi à 589, ont annoncé dimanche les autorités espagnoles de la Santé.

L'épidémie a coûté la vie à huit personnes dans la région de Madrid, ainsi qu'à une femme à Badalone près de Barcelone (nord-est), deux hommes dans la ville de Saragosse, deux personnes au Pays Basque, une personne décédée en février dernier, dont l'autopsie a révélé qu'elle était porteuse du virus, et à trois personnes à Alava, ont précisé les autorités locales, notant que toutes ces victimes étaient âgées et souffraient des pathologies antérieures.

"L'Espagne est toujours en phase de confinement de l'épidémie", a souligné le ministre espagnol de la Santé, Salvador Illa, à l'issue de la réunion du Comité de suivi de l'évolution du coronavirus, précisant que l'augmentation du nombre des cas était "attendue".

Selon le directeur du Centre de coordination des alertes et urgences sanitaires au ministère de la Santé, Fernando Simón, le nombre de cas de coronavirus enregistre une hausse quotidienne de 20% en Espagne, assurant qu'"il n'existe pas une situation incontrôlée" de l'épidémie dans le pays.

M. Simon a précisé que 60% des cas confirmés dans le pays sont concentrés dans les communautés autonomes de Madrid, Pays basque et de La Rioja.

Le département de la Santé de Murcie a confirmé dimanche le premier cas du coronavirus dans la région. Il s'agit d'une femme de 27 ans qui s'était rendue récemment à Madrid.

Les autorités sanitaires ont décidé samedi de renforcer les mesures de confinement dans la ville de Haro (nord de l'Espagne). Cinquante-cinq cas de contamination au nouveau coronavirus ont été jusqu'à présent confirmés dans la région de la Rioja.

"Il s'agit de mesures visant à contenir l'épidémie", a souligné la déléguée du gouvernement central à La Rioja, Maria Marrodan, ajoutant que "jusqu'à présent, il n'y a eu aucune intervention forcée à Haro, mais nous veillons à ce que ces mesures soient bien respectées".

La direction générale de la Santé publique de la communauté autonome de Madrid a annoncé vendredi dernier qu'elle procédera à la fermeture temporaire, pour une durée d'au moins un mois, de tous les centres d'accueil pour personnes âgées dans la région, en vue d'éviter tout risque de contamination des pensionnaires.

(Photo AFP)

Coronavirus: le bilan grimpe dans les pays voisins

Le 09 mars 2020 à11:04

Modifié le 09 mars 2020 à 12:34

De nouveaux cas de coronavirus ont été confirmés dans les pays voisins, notamment en Tunisie, en Algérie, en Egypte et en Espagne. 

Le ministère tunisien de la Santé a annoncé, dimanche 8 mars, un deuxième cas confirmé de coronavirus en Tunisie. Il s’agit d’une personne âgée de 65 ans qui arrive d'Italie.

"Les analyses ont confirmé que cette personne est atteinte du virus. Elle a été mise en quarantaine dans un hôpital universitaire", indique un communiqué du ministère, relayé par l'agence tunisienne de presse TAP.

Le département tunisien de la Santé publique avait annoncé, le 2 mars dernier, le premier cas de coronavirus en Tunisie. Il s’agit d’un quadragénaire tunisien ayant contracté la maladie en Italie.

Le bilan grimpe à 20 cas en Algérie

Un nouveau cas de Covid-19 a également été confirmé en Algérie dimanche, selon un communiqué du ministère algérien de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière, portant ainsi à 20 le nombre de personnes touchées par le virus, dont 17 sont issus de la même famille. 

"Ce nouveau cas est une ressortissante algérienne ayant séjourné en Espagne", précise le document, relayé par l'agence de presse algérienne APS.

Afin de réduire le risque d'importation et d'extension de cette épidémie mondiale, le ministère algérien "conseille aux citoyens algériens devant se rendre dans les pays où l'épidémie est active, de différer leur voyage, sauf en cas de nécessité absolue, et dans ce cas, ils doivent prendre toutes les mesures préventives pour éviter toute contamination".

Egalement, un budget préliminaire de 3,7 milliards de dinars algériens a été débloqué, lors de la réunion du Conseil des ministres algériens dimanche soir, pour prendre en charge les dépenses urgentes face au coronavirus, portant sur le renouvellement du stock des moyens de prévention, des accessoires médicaux et des médicaments ainsi que sur l'acquisition de caméras thermiques sophistiqués.

Premier mort en Afrique

L’Egypte a annoncé dimanche le premier décès en Afrique lié au nouveau coronavirus.

"Un ressortissant allemand âgé de 60 ans, admis à l’hôpital public de Hourghada le 6 mars" et testé positif au nouveau coronavirus le lendemain est mort dimanche, a indiqué Khaled Megahed, porte-parole du ministère égyptien de la Santé, dans un communiqué, rapporte une dépêche AFP.

Arrivé d’Allemagne il y a une semaine, le touriste "avait refusé d’être placé dans une unité d’isolement", avant que son état se détériore samedi avec "une pneumonie aiguë", a souligné le ministère.

Son cas ne faisait pas partie des 48 enregistrés au total en Egypte, parmi lesquels figurent 45 personnes contaminées sur un bateau de croisière dont les passagers et membres de l’équipage ont été débarqués dimanche à Louxor, selon un correspondant de l’AFP.

Samedi dernier, la ministre égyptienne de la Santé, Hala Zayed, avait annoncé que 33 touristes avaient été contaminés par le virus, ainsi que 12 membres d’équipage, à bord du bateau A-Sara. Ces 45 cas à Louxor sont "asymptomatiques", a-t-elle toutefois précisé dimanche à Louxor, où le bateau a été mis à quai.

Parmi les membres d’équipage, 11 se sont révélés négatifs samedi après de nouveaux tests. Ils ont néanmoins été placés en quarantaine dans un hôpital, ainsi que les 34 autres cas, toujours positifs, selon Mme Zayed.

Le Premier ministre égyptien, Mostafa Madbouly, avait indiqué samedi que des tests avaient été conduits sur la totalité des 171 passagers, dont 101 touristes étrangers et 70 membres d’équipage égyptiens. Il n’avait pas précisé les nationalités représentées. "Tous les étrangers dont les tests se sont avérés négatifs peuvent quitter le territoire dans les 24 heures qui suivent leurs résultats", a assuré Mme Zayed dimanche.

Espagne: 589 cas confirmés

Le coronavirus a fait sept nouvelles victimes en Espagne, ce qui porte à 17 le nombre total de décès, tandis que les cas de contamination ont bondi à 589, ont annoncé dimanche les autorités espagnoles de la Santé.

L'épidémie a coûté la vie à huit personnes dans la région de Madrid, ainsi qu'à une femme à Badalone près de Barcelone (nord-est), deux hommes dans la ville de Saragosse, deux personnes au Pays Basque, une personne décédée en février dernier, dont l'autopsie a révélé qu'elle était porteuse du virus, et à trois personnes à Alava, ont précisé les autorités locales, notant que toutes ces victimes étaient âgées et souffraient des pathologies antérieures.

"L'Espagne est toujours en phase de confinement de l'épidémie", a souligné le ministre espagnol de la Santé, Salvador Illa, à l'issue de la réunion du Comité de suivi de l'évolution du coronavirus, précisant que l'augmentation du nombre des cas était "attendue".

Selon le directeur du Centre de coordination des alertes et urgences sanitaires au ministère de la Santé, Fernando Simón, le nombre de cas de coronavirus enregistre une hausse quotidienne de 20% en Espagne, assurant qu'"il n'existe pas une situation incontrôlée" de l'épidémie dans le pays.

M. Simon a précisé que 60% des cas confirmés dans le pays sont concentrés dans les communautés autonomes de Madrid, Pays basque et de La Rioja.

Le département de la Santé de Murcie a confirmé dimanche le premier cas du coronavirus dans la région. Il s'agit d'une femme de 27 ans qui s'était rendue récemment à Madrid.

Les autorités sanitaires ont décidé samedi de renforcer les mesures de confinement dans la ville de Haro (nord de l'Espagne). Cinquante-cinq cas de contamination au nouveau coronavirus ont été jusqu'à présent confirmés dans la région de la Rioja.

"Il s'agit de mesures visant à contenir l'épidémie", a souligné la déléguée du gouvernement central à La Rioja, Maria Marrodan, ajoutant que "jusqu'à présent, il n'y a eu aucune intervention forcée à Haro, mais nous veillons à ce que ces mesures soient bien respectées".

La direction générale de la Santé publique de la communauté autonome de Madrid a annoncé vendredi dernier qu'elle procédera à la fermeture temporaire, pour une durée d'au moins un mois, de tous les centres d'accueil pour personnes âgées dans la région, en vue d'éviter tout risque de contamination des pensionnaires.

A lire aussi


Communication financière

Communiqué de presse post Assemblée Générale Ordinaire de la société Aluminium du Maroc, réuni le 29 Juin 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.