Coronavirus. La commission du modèle de développement ne s’arrêtera pas

La pandémie ne perturbera pas les travaux de la commission spéciale sur le modèle de développement, dont les membres continueront de communiquer par visio-conférence. Les leçons de cette crise seront également prises en compte dans la conception du nouveau modèle, nous apprend une source autorisée.

0-https://medias24.com//photos_articles/big/18-03-2020/CSMD00.jpg-oui
Coronavirus. La commission du modèle de développement ne s’arrêtera pas

Le 18 mars 2020 à 14:13

Modifié le 18 mars 2020 à 14:33

La pandémie du coronavirus n’aura aucun effet sur les travaux de la commission spéciale sur le modèle de développement (CSMD). Une source autorisée de la commission nous indique que « les travaux continuent en favorisant les moyens technologiques de communication à distance. Tout se fera désormais par visio-conférence ». « D’ailleurs, on y est habitué, car presque un tiers des membres la commission vivent à l’étranger », ajoute-telle.

Rien ne change donc. Et rien n’indique non plus selon notre source que le délai de livraison du rapport de la commission, fixé à juin, sera retardé.

La réflexion de la commission s’adapte au contexte de crise

Seule nouveauté : le changement de contexte qui interpelle tous les modèles de développement dans le monde et appelle à des changements de dogme dans la conduite des politiques publiques, la voie ultralibérale s’étant montrée incapable de répondre aux besoins des populations en ces temps de crise et assurer l’intérêt général.

Une donnée que la CSMD compte prendre en compte dans sa réflexion, explique notre source : « le contexte interpelle évidemment la CSMD et impacte sa réflexion sur le modèle de développement ».

>>>> Lire aussi : Coronavirus. Plus qu’un changement de modèle, le Maroc appelé à changer de dogme

Coronavirus. La commission du modèle de développement ne s’arrêtera pas

Le 18 mars 2020 à14:13

Modifié le 18 mars 2020 à 14:33

La pandémie ne perturbera pas les travaux de la commission spéciale sur le modèle de développement, dont les membres continueront de communiquer par visio-conférence. Les leçons de cette crise seront également prises en compte dans la conception du nouveau modèle, nous apprend une source autorisée.

La pandémie du coronavirus n’aura aucun effet sur les travaux de la commission spéciale sur le modèle de développement (CSMD). Une source autorisée de la commission nous indique que « les travaux continuent en favorisant les moyens technologiques de communication à distance. Tout se fera désormais par visio-conférence ». « D’ailleurs, on y est habitué, car presque un tiers des membres la commission vivent à l’étranger », ajoute-telle.

Rien ne change donc. Et rien n’indique non plus selon notre source que le délai de livraison du rapport de la commission, fixé à juin, sera retardé.

La réflexion de la commission s’adapte au contexte de crise

Seule nouveauté : le changement de contexte qui interpelle tous les modèles de développement dans le monde et appelle à des changements de dogme dans la conduite des politiques publiques, la voie ultralibérale s’étant montrée incapable de répondre aux besoins des populations en ces temps de crise et assurer l’intérêt général.

Une donnée que la CSMD compte prendre en compte dans sa réflexion, explique notre source : « le contexte interpelle évidemment la CSMD et impacte sa réflexion sur le modèle de développement ».

>>>> Lire aussi : Coronavirus. Plus qu’un changement de modèle, le Maroc appelé à changer de dogme

A lire aussi


Communication financière

Sonasid : communiqué post assemblée générale ordinaire & extraordinaire des actionnaires, tenue le 30 juin 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.