My Abdellah Chabbouba

Chercheur, docteur en droit privé.

0-https://medias24.com//img/img_koi29/680/m24-En-continu.jpg-no

Comment protéger nos enfants de la pédocriminalité

Le 30 septembre 2020 à 06:50

Modifié le 30 septembre 2020 à 14:52

L’affaire du petit Adnane, le viol et le meurtre barbare d’un enfant, a ému tout le Maroc. Il devient vitale, pour la société entière, de proposer des solutions en vue d’endiguer le plus efficacement qui soit le fléau de la pédocriminalité sous toutes ses formes.

Aujourd’hui, de nombreuses voix préfèrent le terme de pédocriminalité car le mot "pédophilie" masque le réel des violences sexuelles. À l’évidence, les viols et agressions sexuelles ne relèvent pas de l’amour mais de son contraire la violence.

Toutefois, on peut définir un pédocriminel par le fait qu’il est attiré sexuellement par le corps des enfants prépubères. Roland Coutanceau, psychiatre et expert criminologue explique: «On peut donc être pédophile sans être passé à l’acte. Il existe même des pédophiles qui ne passeront jamais à l’acte parce qu’ils sont suffisamment structurés psychologiquement pour ne pas envisager de le faire. On peut distinguer trois types de pédophiles: ceux qui ont un attrait exclusif pour les enfants; ceux qui ont un attrait préférentiel pour eux, mais qui peuvent être excités par des adultes; et enfin, ceux qui ont un attrait secondaire pour les enfants». 

Donc, il est essentiel de comprendre que le pédocriminel n’est pas nécessairement l’individu que décrivent certaines légendes: l’homme dégoûtant, malpropre ou épeurant qui erre dans les rues à la recherche de victimes potentielles. Le pédocriminel type n’existe pas, il peut être un grand frère, un cousin, un oncle, un voisin et parfois même le père ou la mère .

Ces précisions apportées, la question qui nous vient à l’esprit est celle de savoir comment le dire aux enfants? Il est nécessaire d’adapter son discours en fonction de l’âge et du niveau de développement de celui-ci. Ce qui est avant tout très important, c’est de ne pas communiquer vos peurs ou angoisses en parlant de pédocriminel sous le coup de l’émotion ou après le visionnement de nouvelles tragiques à ce sujet. 

Pour cela, il faut lui expliquer que son corps lui appartient et qu’il doit être prudent. Il s’agit d’abord pour les parents de respecter le corps et l’intimité de leurs enfants et de leur enseigner les interdits avec des mots simples. 

Cet article portera donc dans un premier temps sur l'intimité entre secrets et dévoilement, la prévention et protection, et enfin les consignes.

L'intimité entre secrets et dévoilement

Il faut apprendre aux enfants que leur corps leur appartient et que personne n’a le droit de le toucher sans leur autorisation. Les enfants peuvent refuser un baiser ou une caresse, même venant d’une personne qu’ils aiment. Ils doivent apprendre à dire NON à tout contact physique déplacé et à s’ouvrir à un adulte de confiance, qui les prendra au sérieux.

En effet, l’éducation sexuelle demeure une des clés majeures en ce qui concerne la prévention. Elle doit se faire dès le jeune âge et être adaptée au stade de développement de l’enfant.

Dans le même ordre d’idées, dès l’âge de 4 ans, on peut commencer à introduire les notions d’intimité et de limites en expliquant à l’enfant ce que sont les parties intimes de son corps, qu’il a droit à l’intimité – on lui enseigne à frapper à la porte avant d’entrer, à dire non lorsqu’il se sent embarrassé par des comportements. Il importe aussi d’aider l’enfant à faire la différence entre les mauvais secrets et les bons secrets.

Prévention et protection  

De prime abord, on doit apprendre aux enfants ce qui ait bien ou mal. Ils doivent savoir que quelqu’un qui regarde ou touche leurs parties intimes ou leur demande de regarder ou toucher les parties intimes d’une autre personne est inacceptable.

A ce titre, les exemples de la vie sont des moyens très efficaces de passer de l’information dans l’éducation, on peut même faire une petite mise en situation en interpellant l’enfant: 

Que ferais-tu si un jour, à la sortie de l’école, maman ou papa ne sont pas là, mais que c’est un monsieur qui te dit que maman est malade et que c’est lui qui te conduira jusqu’à la maison? Si une dame t’aborde au parc en te demandant de l’aider à trouver son chat perdu?

Cela étant, on aide alors l’enfant à distinguer les situations potentiellement dangereuses pour lui et on lui indique ce qu’il devrait faire s’il se retrouve dans cette situation en lui offrant des solutions concrètes. 

Or, le risque zéro n’existant pas, la prévention passe par l’éducation sexuelle, la communication et l’élaboration de stratégies pour rester vigilant. L’enfant doit recevoir des consignes claires et adaptées à son âge et à sa réalité. On lui apprend à se méfier des grands qui cherchent à avoir des contacts physiques et à dénoncer aussitôt les faits à un adulte en qui il a confiance.

Les consignes

Ce que les enfants doivent savoir : 

1. En présence d’une personne inconnue, lui conseiller de :

- Ne pas suivre une personne que l’on ne connaît pas.

- Ne jamais accepter d’argent ou de cadeaux d’un inconnu ni se laisser tenter par la promesse d’un bénéfice.

- Ne jamais monter en voiture avec un inconnu.

- Si un inconnu l’aborde pour demander son chemin ou une aide quelconque, refuser d’engager la conversation. Lui répondre : Je ne sais pas.

Dites-lui de se diriger vers un groupe de personnes ou vers un adulte de confiance tel qu’un policier, un garde de sécurité, un caissier ou éventuellement, une femme accompagnée d’enfants ou rentrer dans un magasin, un restaurant, un centre administratif...

2. D’une manière générale et en fonction de leur âge expliquez bien aux enfants :

- Au parc, au magasin, à la plage, etc., ils doivent impérativement rester dans votre champ de vision.

- Toujours demander la permission à un adulte responsable avant de s’éloigner, de quitter le domicile, de se rendre aux toilettes dans les lieux publics, etc.

- Ne jamais jouer seul en dehors des endroits sécurisés que sont l’école, son domicile, etc.

- Dans la mesure du possible, ne pas se déplacer sans être accompagné d’un adulte de confiance ou d’un ami.

- Pour se rendre à l’école, chez des copains, au club sportif, etc., respecter le trajet déterminé par vous, emprunter les grands axes passants et éclairés, éviter les raccourcis passant par des endroits déserts ou sombres.

My Abdellah Chabbouba

Chercheur, docteur en droit privé.

Comment protéger nos enfants de la pédocriminalité

Le 30 septembre 2020 à10:41

Modifié le 30 septembre 2020 à 14:52

L’affaire du petit Adnane, le viol et le meurtre barbare d’un enfant, a ému tout le Maroc. Il devient vitale, pour la société entière, de proposer des solutions en vue d’endiguer le plus efficacement qui soit le fléau de la pédocriminalité sous toutes ses formes.

com_redaction-22

Aujourd’hui, de nombreuses voix préfèrent le terme de pédocriminalité car le mot "pédophilie" masque le réel des violences sexuelles. À l’évidence, les viols et agressions sexuelles ne relèvent pas de l’amour mais de son contraire la violence.

Toutefois, on peut définir un pédocriminel par le fait qu’il est attiré sexuellement par le corps des enfants prépubères. Roland Coutanceau, psychiatre et expert criminologue explique: «On peut donc être pédophile sans être passé à l’acte. Il existe même des pédophiles qui ne passeront jamais à l’acte parce qu’ils sont suffisamment structurés psychologiquement pour ne pas envisager de le faire. On peut distinguer trois types de pédophiles: ceux qui ont un attrait exclusif pour les enfants; ceux qui ont un attrait préférentiel pour eux, mais qui peuvent être excités par des adultes; et enfin, ceux qui ont un attrait secondaire pour les enfants». 

Donc, il est essentiel de comprendre que le pédocriminel n’est pas nécessairement l’individu que décrivent certaines légendes: l’homme dégoûtant, malpropre ou épeurant qui erre dans les rues à la recherche de victimes potentielles. Le pédocriminel type n’existe pas, il peut être un grand frère, un cousin, un oncle, un voisin et parfois même le père ou la mère .

Ces précisions apportées, la question qui nous vient à l’esprit est celle de savoir comment le dire aux enfants? Il est nécessaire d’adapter son discours en fonction de l’âge et du niveau de développement de celui-ci. Ce qui est avant tout très important, c’est de ne pas communiquer vos peurs ou angoisses en parlant de pédocriminel sous le coup de l’émotion ou après le visionnement de nouvelles tragiques à ce sujet. 

Pour cela, il faut lui expliquer que son corps lui appartient et qu’il doit être prudent. Il s’agit d’abord pour les parents de respecter le corps et l’intimité de leurs enfants et de leur enseigner les interdits avec des mots simples. 

Cet article portera donc dans un premier temps sur l'intimité entre secrets et dévoilement, la prévention et protection, et enfin les consignes.

L'intimité entre secrets et dévoilement

Il faut apprendre aux enfants que leur corps leur appartient et que personne n’a le droit de le toucher sans leur autorisation. Les enfants peuvent refuser un baiser ou une caresse, même venant d’une personne qu’ils aiment. Ils doivent apprendre à dire NON à tout contact physique déplacé et à s’ouvrir à un adulte de confiance, qui les prendra au sérieux.

En effet, l’éducation sexuelle demeure une des clés majeures en ce qui concerne la prévention. Elle doit se faire dès le jeune âge et être adaptée au stade de développement de l’enfant.

Dans le même ordre d’idées, dès l’âge de 4 ans, on peut commencer à introduire les notions d’intimité et de limites en expliquant à l’enfant ce que sont les parties intimes de son corps, qu’il a droit à l’intimité – on lui enseigne à frapper à la porte avant d’entrer, à dire non lorsqu’il se sent embarrassé par des comportements. Il importe aussi d’aider l’enfant à faire la différence entre les mauvais secrets et les bons secrets.

Prévention et protection  

De prime abord, on doit apprendre aux enfants ce qui ait bien ou mal. Ils doivent savoir que quelqu’un qui regarde ou touche leurs parties intimes ou leur demande de regarder ou toucher les parties intimes d’une autre personne est inacceptable.

A ce titre, les exemples de la vie sont des moyens très efficaces de passer de l’information dans l’éducation, on peut même faire une petite mise en situation en interpellant l’enfant: 

Que ferais-tu si un jour, à la sortie de l’école, maman ou papa ne sont pas là, mais que c’est un monsieur qui te dit que maman est malade et que c’est lui qui te conduira jusqu’à la maison? Si une dame t’aborde au parc en te demandant de l’aider à trouver son chat perdu?

Cela étant, on aide alors l’enfant à distinguer les situations potentiellement dangereuses pour lui et on lui indique ce qu’il devrait faire s’il se retrouve dans cette situation en lui offrant des solutions concrètes. 

Or, le risque zéro n’existant pas, la prévention passe par l’éducation sexuelle, la communication et l’élaboration de stratégies pour rester vigilant. L’enfant doit recevoir des consignes claires et adaptées à son âge et à sa réalité. On lui apprend à se méfier des grands qui cherchent à avoir des contacts physiques et à dénoncer aussitôt les faits à un adulte en qui il a confiance.

Les consignes

Ce que les enfants doivent savoir : 

1. En présence d’une personne inconnue, lui conseiller de :

- Ne pas suivre une personne que l’on ne connaît pas.

- Ne jamais accepter d’argent ou de cadeaux d’un inconnu ni se laisser tenter par la promesse d’un bénéfice.

- Ne jamais monter en voiture avec un inconnu.

- Si un inconnu l’aborde pour demander son chemin ou une aide quelconque, refuser d’engager la conversation. Lui répondre : Je ne sais pas.

Dites-lui de se diriger vers un groupe de personnes ou vers un adulte de confiance tel qu’un policier, un garde de sécurité, un caissier ou éventuellement, une femme accompagnée d’enfants ou rentrer dans un magasin, un restaurant, un centre administratif...

2. D’une manière générale et en fonction de leur âge expliquez bien aux enfants :

- Au parc, au magasin, à la plage, etc., ils doivent impérativement rester dans votre champ de vision.

- Toujours demander la permission à un adulte responsable avant de s’éloigner, de quitter le domicile, de se rendre aux toilettes dans les lieux publics, etc.

- Ne jamais jouer seul en dehors des endroits sécurisés que sont l’école, son domicile, etc.

- Dans la mesure du possible, ne pas se déplacer sans être accompagné d’un adulte de confiance ou d’un ami.

- Pour se rendre à l’école, chez des copains, au club sportif, etc., respecter le trajet déterminé par vous, emprunter les grands axes passants et éclairés, éviter les raccourcis passant par des endroits déserts ou sombres.

A lire aussi


6
Les dernières annonces judiciaires
5
Les dernières annonces légales

Communication financière

Communiqué de presse de la société Aluminium du Maroc

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.