Comment ont évolué les indicateurs d'OCP pour l'exercice 2019

Avec une baisse de 35% du prix de l'engrais, le marché des phosphates a connu une année 2019 moins favorable qu'en 2018. OCP a limité l'impact de ces conditions de marché en s'appuyant sur sa flexibilité industrielle et sa position en matière de capacités de production.

Comment ont évolué les indicateurs d'OCP pour l'exercice 2019

Le 31 mars 2020 à 07:11

Modifié le 31 mars 2020 à 08:51

La stratégie mise en place progressivement depuis 2006 a encore une fois fait ses preuves. C'est grâce à la baisse des coûts qu'elle a instauré et à la flexibilité industrielle qu'elle autorise, que le groupe OCP réalise une bonne année malgré un marché mondial en forte baisse.

Au cours de l'année 2019, les prix des engrais ont connu un recul de 35%, en raison de l'effet combiné d'une offre excédentaire, la baisse des prix des matières premières et notamment le soufre, des conditions climatiques défavorables, ainsi que de l’impact de la dévaluation du Yuan.

Malgré ce contexte, OCP a su tirer profit de sa flexibilité industrielle et son agilité commerciale pour adapter son mix produit à la demande. Le groupe a consolidé sa position dans les plus importantes régions importatrices, plus particulièrement en Amérique Latine et en Europe, tout en développant la demande d'engrais sur les marchés émergents du continent africain, où les ventes ont connu une hausse de 11% par rapport à 2018.

Au 31-12-2020, le chiffre d’affaires d’OCP a légèrement diminué de 3% par rapport à l’exercice précédent pour atteindre 54.092 millions de dirhams, impacté par la baisse globale des prix. En volume, les ventes de roche à l’export ont connu une légère baisse, alors que les volumes de vente d’acide phosphorique sont restés globalement stables, soutenus principalement par la hausse des volumes exportés vers l'Inde, où la demande a été stimulée par la production locale d'engrais.

Les ventes en volumes d’engrais phosphatés ont pour leur part augmenté de 8% à près de 9 millions de tonnes vs 8,1 million de tonnes en 2018.

A fin décembre, la marge brute s’élève à 34.225 millions de dirhams, en baisse de 3% par rapport à l’an passé. La forte baisse des prix des engrais a été compensée par la baisse des coûts des matières premières – soufre et ammoniac-  Le taux de marge brute se maintient à 63%.

L’EBITDA du groupe s’élève à 15.333 millions de dirhams, en retrait de 1,7 milliard de dirhams sous l’impact principalement de la baisse du chiffre d’affaires (- 1,8 milliard de dirhams).

Dans ce contexte de marché baissier, le groupe a réalisé une marge d’EBITDA de 28%, un niveau largement supérieur à la moyenne du secteur située autour de 20%. 

Cette performance a été réalisée grâce aux investissements du groupe qui lui confèrent, à ce jour, une position de leadership en matière de maîtrise de coûts ainsi qu’en termes de capacités de production. Ce positionnement soutient la résilience d’OCP et lui permet de continuer à surperformer le secteur dans un contexte marché moins favorable.

Le résultat net consolidé de l’exercice était de 3.016 millions de dirhams, en baisse par rapport à l’année précédente (5,4 milliards), sous l’effet principalement des coûts d'amortissement plus élevés, en lien avec la mise en production des nouveaux investissements réalisés.

>Indicateurs de performance

-Chiffre d'affaires :

* DEC 2019 : 54.092 millions de dirhams

*DEC 2018 :  55.906 millions de dirhams

- L'EBITDA :

* DEC 2019 : 15.333 millions de dirhams

* DEC 2018 : 17.076 millions de dirhams

- La marge d'EBITDA :

*   DEC 2019 :28%

*   DEC 2018 :31%

Les dépenses d'investissement à fin décembre 2019 : 13.964 millions de dirhams

(Source: communication financière du groupe OCP)

>>Lire aussi : Au Parlement, Mostafa Terrab a raconté l'incroyable transformation d'OCP

Tags : ocp

Comment ont évolué les indicateurs d'OCP pour l'exercice 2019

Le 31 mars 2020 à07:40

Modifié le 31 mars 2020 à 08:51

Avec une baisse de 35% du prix de l'engrais, le marché des phosphates a connu une année 2019 moins favorable qu'en 2018. OCP a limité l'impact de ces conditions de marché en s'appuyant sur sa flexibilité industrielle et sa position en matière de capacités de production.

La stratégie mise en place progressivement depuis 2006 a encore une fois fait ses preuves. C'est grâce à la baisse des coûts qu'elle a instauré et à la flexibilité industrielle qu'elle autorise, que le groupe OCP réalise une bonne année malgré un marché mondial en forte baisse.

Au cours de l'année 2019, les prix des engrais ont connu un recul de 35%, en raison de l'effet combiné d'une offre excédentaire, la baisse des prix des matières premières et notamment le soufre, des conditions climatiques défavorables, ainsi que de l’impact de la dévaluation du Yuan.

Malgré ce contexte, OCP a su tirer profit de sa flexibilité industrielle et son agilité commerciale pour adapter son mix produit à la demande. Le groupe a consolidé sa position dans les plus importantes régions importatrices, plus particulièrement en Amérique Latine et en Europe, tout en développant la demande d'engrais sur les marchés émergents du continent africain, où les ventes ont connu une hausse de 11% par rapport à 2018.

Au 31-12-2020, le chiffre d’affaires d’OCP a légèrement diminué de 3% par rapport à l’exercice précédent pour atteindre 54.092 millions de dirhams, impacté par la baisse globale des prix. En volume, les ventes de roche à l’export ont connu une légère baisse, alors que les volumes de vente d’acide phosphorique sont restés globalement stables, soutenus principalement par la hausse des volumes exportés vers l'Inde, où la demande a été stimulée par la production locale d'engrais.

Les ventes en volumes d’engrais phosphatés ont pour leur part augmenté de 8% à près de 9 millions de tonnes vs 8,1 million de tonnes en 2018.

A fin décembre, la marge brute s’élève à 34.225 millions de dirhams, en baisse de 3% par rapport à l’an passé. La forte baisse des prix des engrais a été compensée par la baisse des coûts des matières premières – soufre et ammoniac-  Le taux de marge brute se maintient à 63%.

L’EBITDA du groupe s’élève à 15.333 millions de dirhams, en retrait de 1,7 milliard de dirhams sous l’impact principalement de la baisse du chiffre d’affaires (- 1,8 milliard de dirhams).

Dans ce contexte de marché baissier, le groupe a réalisé une marge d’EBITDA de 28%, un niveau largement supérieur à la moyenne du secteur située autour de 20%. 

Cette performance a été réalisée grâce aux investissements du groupe qui lui confèrent, à ce jour, une position de leadership en matière de maîtrise de coûts ainsi qu’en termes de capacités de production. Ce positionnement soutient la résilience d’OCP et lui permet de continuer à surperformer le secteur dans un contexte marché moins favorable.

Le résultat net consolidé de l’exercice était de 3.016 millions de dirhams, en baisse par rapport à l’année précédente (5,4 milliards), sous l’effet principalement des coûts d'amortissement plus élevés, en lien avec la mise en production des nouveaux investissements réalisés.

>Indicateurs de performance

-Chiffre d'affaires :

* DEC 2019 : 54.092 millions de dirhams

*DEC 2018 :  55.906 millions de dirhams

- L'EBITDA :

* DEC 2019 : 15.333 millions de dirhams

* DEC 2018 : 17.076 millions de dirhams

- La marge d'EBITDA :

*   DEC 2019 :28%

*   DEC 2018 :31%

Les dépenses d'investissement à fin décembre 2019 : 13.964 millions de dirhams

(Source: communication financière du groupe OCP)

>>Lire aussi : Au Parlement, Mostafa Terrab a raconté l'incroyable transformation d'OCP

A lire aussi


Communication financière

Sonasid : Avis de convocation à l'Assemblée Générale Ordinaire et Extraordinaire

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.