Boeing 737 NG fissurés: "Les 36 avions de la RAM ne présentent aucun risque"

Après l’annonce, ce jeudi 31 octobre, du constructeur américain de la découverte de fissures dans une cinquantaine de ses 737 NG, à l’occasion d’une inspection mondiale, Médias24 a contacté une source autorisée de la RAM qui possède 36 appareils de ce modèle. Selon notre interlocuteur, les équipes techniques de Boeing ont inspecté récemment ces appareils marocains et ont conclu qu’ils n’étaient pas concernés par ce problème.

0-https://medias24.com//photos_articles/big/01-11-2019/Boeing737NG0.jpg-oui
Boeing 737 NG fissurés :  Les avions de la RAM ne sont pas concernés Aucun risque de fissures pour les 737 NG de la RAM

Le 31 octobre 2019 à 17:28

Modifié le 02 novembre 2019 à 11:09

Nouveau revers mondial pour l’avionneur américain qui est le principal fournisseur de la compagnie aérienne nationale.

Après l’immobilisation au début de l’année 2019 de ses 4 Boeing 737 MAX, la révélation, ce jeudi, d’un problème de fissure structurelle ayant immobilisé une cinquantaine d’avions 737 NG dans le monde interroge sur la fiabilité de la flotte de la RAM constituée à 60% de ce modèle (36 avions sur un total de 60).

Sollicitée par Médias24, une source autorisée du transporteur nous a confirmé que plusieurs techniciens du constructeur américain ont récemment inspecté la structure de tous ses Boeing (fuselage…) et ont conclu à l’absence de tout risque particulier.

"Notre flotte n’est absolument pas concernée par ces problèmes de fissures de fuselage rencontrées par d’autres compagnies étrangères comme Qantas ou Korean Air.

"Le constat a été dûment certifié par une équipe technique de Boeing qui a contrôlé chacun de nos appareils qui se sont tous révélés fiables. En l’absence de risque, les 36 aéronefs de la RAM ne seront pas immobilisés et continueront à remplir leur mission.

"Je tiens à préciser que Boeing a construit des milliers de 737 NG et qu’à peine une cinquantaine présentent des risques.

"Sachant que la RAM ne possède que 36 avions sur plusieurs milliers, la probabilité est donc très faible" avance notre interlocuteur qui ajoute que sa compagnie ne publiera pas de communiqué de presse pour ne pas faire paniquer les clients "inutilement".

Boeing 737 MAX: rien de nouveau pour la RAM

Interrogée également sur d’éventuelles nouvelles du constructeur après l’immobilisation de ses Boeing 737 MAX due à leur système de stabilisation mis en cause dans deux catastrophes aériennes, notre source affirme que "pour l’instant, rien n’a bougé".

En d’autres termes, Boeing ne prévoit toujours pas d’indemnisation aux compagnies touchées comme la RAM qui a été durement impactée financièrement par l’immobilisation de ses 4 avions (2 cloués au sol et 2 commandés et non livrés) qui ont succédé au NG.

Au final, la compagnie publique a échappé au pire, car si ses 36 appareils avaient présenté des risques de fissure et dû être cloués au sol, sa situation financière déjà impactée par l’immobilisation des 4 MAX n’aurait pas manqué de se dégrader après un exercice comptable (2018-2019) quasi déficitaire.

 

Aucun risque de fissures pour les 737 NG de la RAM

Boeing 737 NG fissurés: "Les 36 avions de la RAM ne présentent aucun risque"

Le 31 octobre 2019 à17:28

Modifié le 02 novembre 2019 à 11:09

Après l’annonce, ce jeudi 31 octobre, du constructeur américain de la découverte de fissures dans une cinquantaine de ses 737 NG, à l’occasion d’une inspection mondiale, Médias24 a contacté une source autorisée de la RAM qui possède 36 appareils de ce modèle. Selon notre interlocuteur, les équipes techniques de Boeing ont inspecté récemment ces appareils marocains et ont conclu qu’ils n’étaient pas concernés par ce problème.

Nouveau revers mondial pour l’avionneur américain qui est le principal fournisseur de la compagnie aérienne nationale.

Après l’immobilisation au début de l’année 2019 de ses 4 Boeing 737 MAX, la révélation, ce jeudi, d’un problème de fissure structurelle ayant immobilisé une cinquantaine d’avions 737 NG dans le monde interroge sur la fiabilité de la flotte de la RAM constituée à 60% de ce modèle (36 avions sur un total de 60).

Sollicitée par Médias24, une source autorisée du transporteur nous a confirmé que plusieurs techniciens du constructeur américain ont récemment inspecté la structure de tous ses Boeing (fuselage…) et ont conclu à l’absence de tout risque particulier.

"Notre flotte n’est absolument pas concernée par ces problèmes de fissures de fuselage rencontrées par d’autres compagnies étrangères comme Qantas ou Korean Air.

"Le constat a été dûment certifié par une équipe technique de Boeing qui a contrôlé chacun de nos appareils qui se sont tous révélés fiables. En l’absence de risque, les 36 aéronefs de la RAM ne seront pas immobilisés et continueront à remplir leur mission.

"Je tiens à préciser que Boeing a construit des milliers de 737 NG et qu’à peine une cinquantaine présentent des risques.

"Sachant que la RAM ne possède que 36 avions sur plusieurs milliers, la probabilité est donc très faible" avance notre interlocuteur qui ajoute que sa compagnie ne publiera pas de communiqué de presse pour ne pas faire paniquer les clients "inutilement".

Boeing 737 MAX: rien de nouveau pour la RAM

Interrogée également sur d’éventuelles nouvelles du constructeur après l’immobilisation de ses Boeing 737 MAX due à leur système de stabilisation mis en cause dans deux catastrophes aériennes, notre source affirme que "pour l’instant, rien n’a bougé".

En d’autres termes, Boeing ne prévoit toujours pas d’indemnisation aux compagnies touchées comme la RAM qui a été durement impactée financièrement par l’immobilisation de ses 4 avions (2 cloués au sol et 2 commandés et non livrés) qui ont succédé au NG.

Au final, la compagnie publique a échappé au pire, car si ses 36 appareils avaient présenté des risques de fissure et dû être cloués au sol, sa situation financière déjà impactée par l’immobilisation des 4 MAX n’aurait pas manqué de se dégrader après un exercice comptable (2018-2019) quasi déficitaire.

 

A lire aussi


Communication financière

Résultats semestriels 2020 de la société AFRIC INDUSTRIES

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.