Baisse de l'activité conteneurs dans les ports marocains à fin août

L'activité conteneurs dans les ports relevant de l’Agence nationale des ports (ANP) s’est chiffrée à 805.735 EVP durant les huit premiers mois de l’année 2020, soit une baisse de 6,3%.

0-https://medias24.com//photos_articles/big/16-09-2020/anp10.jpg-oui
Baisse de l'activité conteneurs dans les ports marocains à fin août

Le 16 septembre 2020 à 10:19

Modifié le 16 septembre 2020 à 11:08

Au titre du seul mois d’août 2020, cette activité a connu une reprise de 2,5% en glissement annuel au moment où le trafic des conteneurs, en tonnage, a marqué une baisse de 5,4%, avec un volume de 7,9 millions de tonnes, selon une note de synthèse de l'ANP sur l'activité portuaire à fin août 2020

Par nature de flux, l'analyse des évolutions enregistrées montre que les exportations ont enregistré une baisse de 5,7% avec un volume de 339.926 EVP. Les conteneurs vides à l’export ont affiché un volume de 214.507 EVP (-10,3%), représentant ainsi 63,1% du trafic global des conteneurs à l’export.

Les importations ont atteint 334.116 EVP, en baisse de 8% par rapport aux huit premiers mois de l’année 2019, alors que le cabotage a connu une baisse de 3,2%, en s’établissant à 131.694 EVP.

Trois ports réalisent 78% du trafic

Les ports de Mohammedia, Casablanca et Jorf Lasfar ont assuré le transit de 49 millions de tonnes durant les huit premiers mois de 2020, ce qui représente environ 78,3% du trafic des ports gérés par l’ANP.

Chiffré à 25,7 millions de tonnes à fin août 2020, le port de Jorf Lasfar confirme sa première place avec une quote-part de 41% du trafic global. Par rapport à la même période de l’année précédente, ce port a enregistré une hausse de 7,6%, due principalement au fort rebond des exportations des engrais (+33%), des importations des céréales (+48%), du soufre (+26,9%) et de l’ammoniac (+23,3%).

Représentant environ 32,3% du trafic global, le port de Casablanca a assuré le transit de 20,2 millions de tonnes à fin août 2020. Par rapport aux huit premiers mois de l’année dernière, ce port a enregistré une hausse de 2,9%, induite particulièrement par l’augmentation des importations des céréales (+38,1%), des aliments de bétails (+21%) et des exportations du phosphate (+5,1%).

Par contre, le trafic des conteneurs a enregistré une baisse de 6,2% en tonnage et 5,7% en EVP dans le port de Casablanca.

Le port de Mohammedia représente 5% tu trafic global. Avec un volume de 3,1 millions de tonnes, l’activité de ce port a reculé de 13,1% par rapport aux huit premiers mois de l’année 2019 en raison principalement au recul du trafic du gasoil (-23,8%).

Importations des céréales en hausse

Au terme des huit premiers mois de l’année 2020, les importations des céréales ont atteint 6,7 millions de tonnes, en hausse de 51,1% par rapport à la même période de l’année précédente.

L’analyse de la répartition de ce trafic par port fait ressortir une forte concentration de cette activité au port de Casablanca avec 3,8 millions de tonnes, représentant environ 56,4% du trafic global des céréales. Une hausse globale des importations en cette denrée a été notée dans les ports de Jorf Lasfar (+48%), Casablanca (+38,1%), Agadir (+64,1%) et Nador (+286%).

Pour sa part, le trafic des phosphates et dérivés a atteint, à fin août 2020, un volume d’environ 24,2 millions de tonnes, enregistrant une hausse de 12,3%. Cette progression est due principalement, selon l'ANP, au fort rebond des exportations des engrais (+30,9%) et des trafics du soufre (+21,1%) et de l’ammoniac (+23,3%).

De son côté, le trafic global des hydrocarbures s’est chiffré à 6,3 millions de tonnes à fin août 2020, marquant ainsi une baisse de 10,5% par rapport à la même période de l’année écoulée. Cette variation s’explique par le recul de cette activité aux port de Mohammedia (-12,5%), Jorf Lasfar(-9,6%), Nador (-15,1%), Agadir (- 2,8%) et Laayoune (-10,7%).

Tags : ANP

Baisse de l'activité conteneurs dans les ports marocains à fin août

Le 16 septembre 2020 à10:34

Modifié le 16 septembre 2020 à 11:08

L'activité conteneurs dans les ports relevant de l’Agence nationale des ports (ANP) s’est chiffrée à 805.735 EVP durant les huit premiers mois de l’année 2020, soit une baisse de 6,3%.

Au titre du seul mois d’août 2020, cette activité a connu une reprise de 2,5% en glissement annuel au moment où le trafic des conteneurs, en tonnage, a marqué une baisse de 5,4%, avec un volume de 7,9 millions de tonnes, selon une note de synthèse de l'ANP sur l'activité portuaire à fin août 2020

Par nature de flux, l'analyse des évolutions enregistrées montre que les exportations ont enregistré une baisse de 5,7% avec un volume de 339.926 EVP. Les conteneurs vides à l’export ont affiché un volume de 214.507 EVP (-10,3%), représentant ainsi 63,1% du trafic global des conteneurs à l’export.

Les importations ont atteint 334.116 EVP, en baisse de 8% par rapport aux huit premiers mois de l’année 2019, alors que le cabotage a connu une baisse de 3,2%, en s’établissant à 131.694 EVP.

Trois ports réalisent 78% du trafic

Les ports de Mohammedia, Casablanca et Jorf Lasfar ont assuré le transit de 49 millions de tonnes durant les huit premiers mois de 2020, ce qui représente environ 78,3% du trafic des ports gérés par l’ANP.

Chiffré à 25,7 millions de tonnes à fin août 2020, le port de Jorf Lasfar confirme sa première place avec une quote-part de 41% du trafic global. Par rapport à la même période de l’année précédente, ce port a enregistré une hausse de 7,6%, due principalement au fort rebond des exportations des engrais (+33%), des importations des céréales (+48%), du soufre (+26,9%) et de l’ammoniac (+23,3%).

Représentant environ 32,3% du trafic global, le port de Casablanca a assuré le transit de 20,2 millions de tonnes à fin août 2020. Par rapport aux huit premiers mois de l’année dernière, ce port a enregistré une hausse de 2,9%, induite particulièrement par l’augmentation des importations des céréales (+38,1%), des aliments de bétails (+21%) et des exportations du phosphate (+5,1%).

Par contre, le trafic des conteneurs a enregistré une baisse de 6,2% en tonnage et 5,7% en EVP dans le port de Casablanca.

Le port de Mohammedia représente 5% tu trafic global. Avec un volume de 3,1 millions de tonnes, l’activité de ce port a reculé de 13,1% par rapport aux huit premiers mois de l’année 2019 en raison principalement au recul du trafic du gasoil (-23,8%).

Importations des céréales en hausse

Au terme des huit premiers mois de l’année 2020, les importations des céréales ont atteint 6,7 millions de tonnes, en hausse de 51,1% par rapport à la même période de l’année précédente.

L’analyse de la répartition de ce trafic par port fait ressortir une forte concentration de cette activité au port de Casablanca avec 3,8 millions de tonnes, représentant environ 56,4% du trafic global des céréales. Une hausse globale des importations en cette denrée a été notée dans les ports de Jorf Lasfar (+48%), Casablanca (+38,1%), Agadir (+64,1%) et Nador (+286%).

Pour sa part, le trafic des phosphates et dérivés a atteint, à fin août 2020, un volume d’environ 24,2 millions de tonnes, enregistrant une hausse de 12,3%. Cette progression est due principalement, selon l'ANP, au fort rebond des exportations des engrais (+30,9%) et des trafics du soufre (+21,1%) et de l’ammoniac (+23,3%).

De son côté, le trafic global des hydrocarbures s’est chiffré à 6,3 millions de tonnes à fin août 2020, marquant ainsi une baisse de 10,5% par rapport à la même période de l’année écoulée. Cette variation s’explique par le recul de cette activité aux port de Mohammedia (-12,5%), Jorf Lasfar(-9,6%), Nador (-15,1%), Agadir (- 2,8%) et Laayoune (-10,7%).

A lire aussi


Communication financière

Sonasid : Résultats du 1er semestre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.