Attention aux risques physiologiques d’un confinement prolongé

L’Association marocaine des maladies auto-immunes et systémiques s’inquiète notamment d’une hausse de la sédentarité et de l’inactivité physique.

0-https://medias24.com//photos_articles/big/04-05-2020/fitness-1348867_1920-1080x675.jpg-oui
Attention aux risques physiologiques d’un confinement prolongé

Le 04 mai 2020 à 16:28

Modifié le 04 mai 2020 à 16:25

L’Association marocaine des maladies auto-immunes et systémiques (AMMAIS) attire l’attention, dans un communiqué, sur les risques physiologiques d’un confinement prolongé.

« Ce dernier est primordial et nécessaire pour lutter contre la propagation du coronavirus au Maroc mais il impose à notre mode de vie habituel des contraintes aux conséquences parfois néfastes sur notre santé physique et mentale : activité physique réduite, sommeil perturbé, angoisses de contracter la maladie, tentation de se réfugier dans la nourriture ou devant les écrans… », indique la présidente de l’AMMAIS, Khadija Moussayer.

« Tout ceci constitue un véritable problème de santé publique car, si nous n’y prêtons pas assez attention, nous risquons qu’une partie de la population ne sorte durablement affaiblie de cette épreuve », ajoute-t-elle.

L’AMMAIS s’inquiète d’une hausse de l’inactivité physique et de la sédentarité, accrues par le confinement. Elle en veut pour preuves les chiffres de l’Académie nationale de médecine française : la perte de la masse musculaire est de 3,5% à 5 jours d’inactivité musculaire ; de 8% à 14 jours ; de 0,4%/j sur 3-4 semaines. « Cet affaiblissement musculaire est évalué à 9 et 23% après 5 et 14 jours pour les membres inférieurs », indique également l’AMMAIS.

L’association s’inquiète surtout pour les plus âgés, plus que pour les jeunes personnes. Le confinement « a des conséquences majeures chez les personnes âgées, à l’origine de chutes et de fractures avec un risque de perte d’autonomie. (…) Une situation de confinement de 4 à 6 semaines est d’ailleurs souvent une cause d’amyotrophie (atrophie musculaire) et de déconditionnement musculaire délétères pour la santé de beaucoup de nos seniors », indique l’association.

Pour réduire cette sédentarité, l’AMMAIS recommande de « se lever toutes les 30 minutes au minimum pour marcher pendant 4 ou 5 min, faire des exercices de souplesse et de renforcement musculaire, au moins pendant 15 min par jour ; même dans un espace restreint, c’est un bon moyen de maintenir la masse musculaire ».

Quant aux troubles de sommeil qui peuvent survenir pendant cette période, l’association conseille de garder un rythme précis, avec un horaire de lever identique, une durée de sommeil suffisante mais pas excessive (entre 7 et 8 heures). Elle recommande aussi d’être attentif à une exposition à la lumière qui permet la production de la mélatonine (l’hormone du sommeil) par le cerveau, de modérer sa consommation d’excitants et de se déconnecter des écrans une à deux heures avant le coucher.

Attention aux risques physiologiques d’un confinement prolongé

Le 04 mai 2020 à16:25

Modifié le 04 mai 2020 à 16:25

L’Association marocaine des maladies auto-immunes et systémiques s’inquiète notamment d’une hausse de la sédentarité et de l’inactivité physique.

L’Association marocaine des maladies auto-immunes et systémiques (AMMAIS) attire l’attention, dans un communiqué, sur les risques physiologiques d’un confinement prolongé.

« Ce dernier est primordial et nécessaire pour lutter contre la propagation du coronavirus au Maroc mais il impose à notre mode de vie habituel des contraintes aux conséquences parfois néfastes sur notre santé physique et mentale : activité physique réduite, sommeil perturbé, angoisses de contracter la maladie, tentation de se réfugier dans la nourriture ou devant les écrans… », indique la présidente de l’AMMAIS, Khadija Moussayer.

« Tout ceci constitue un véritable problème de santé publique car, si nous n’y prêtons pas assez attention, nous risquons qu’une partie de la population ne sorte durablement affaiblie de cette épreuve », ajoute-t-elle.

L’AMMAIS s’inquiète d’une hausse de l’inactivité physique et de la sédentarité, accrues par le confinement. Elle en veut pour preuves les chiffres de l’Académie nationale de médecine française : la perte de la masse musculaire est de 3,5% à 5 jours d’inactivité musculaire ; de 8% à 14 jours ; de 0,4%/j sur 3-4 semaines. « Cet affaiblissement musculaire est évalué à 9 et 23% après 5 et 14 jours pour les membres inférieurs », indique également l’AMMAIS.

L’association s’inquiète surtout pour les plus âgés, plus que pour les jeunes personnes. Le confinement « a des conséquences majeures chez les personnes âgées, à l’origine de chutes et de fractures avec un risque de perte d’autonomie. (…) Une situation de confinement de 4 à 6 semaines est d’ailleurs souvent une cause d’amyotrophie (atrophie musculaire) et de déconditionnement musculaire délétères pour la santé de beaucoup de nos seniors », indique l’association.

Pour réduire cette sédentarité, l’AMMAIS recommande de « se lever toutes les 30 minutes au minimum pour marcher pendant 4 ou 5 min, faire des exercices de souplesse et de renforcement musculaire, au moins pendant 15 min par jour ; même dans un espace restreint, c’est un bon moyen de maintenir la masse musculaire ».

Quant aux troubles de sommeil qui peuvent survenir pendant cette période, l’association conseille de garder un rythme précis, avec un horaire de lever identique, une durée de sommeil suffisante mais pas excessive (entre 7 et 8 heures). Elle recommande aussi d’être attentif à une exposition à la lumière qui permet la production de la mélatonine (l’hormone du sommeil) par le cerveau, de modérer sa consommation d’excitants et de se déconnecter des écrans une à deux heures avant le coucher.

A lire aussi


Communication financière

Communiqué de presse post Assemblée Générale Ordinaire de la société Aluminium du Maroc, réuni le 29 Juin 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.