χ

Wall Street orientée en petite hausse après les manifestations en Chine

(AFP)

AFP

Le 29 novembre 2022

La Bourse de New York, volatile et hésitante, évoluait en petite hausse mardi, après son recul la veille face aux manifestations du week-end en Chine contre les restrictions liées au Covid.

L'indice Dow Jones avançait de 0,15%, le Nasdaq de 0,24% et le SP 500 prenait 0,24% vers 15H30 GMT.

Lundi, préoccupés par la situation en Chine, le Dow Jones avait perdu 1,45% à 33.849,46 points, l'indice Nasdaq avait lâché 1,58% à 11.049,50 points et l'indice élargi S&P 500 avait cédé 1,54% à 3.963,94 points.

Après s'être ainsi focalisés sur les manifestations en Chine que Pékin a commencé à réprimer, les investisseurs se tournaient mardi vers des préoccupations intérieures davantage liées à l'économie américaine.

"Les agitations en Chine ont déconcerté les marchés mondiaux, mais l'optimisme semble reprendre le dessus dans l'idée que le pays pourrait assouplir les restrictions liées au Covid", jugeaient les analystes de Schwab.

Pékin a décidé d'accélérer la vaccination des personnes âgées contre le Covid-19, deux jours après des manifestations dans plusieurs villes du pays, mais a aussi renforcé la présence policière dans les rues pour empêcher les rassemblements en appelant à la "répression des forces hostiles".

"Les acteurs du marché sont pour l'instant plus attentifs aux événement plus proches de chez eux, notamment le discours de Jerome Powell, prévu mercredi", soulignait pour sa part Patrick O'Hare de Briefing.com.

Le président de la banque centrale américaine prononcera un discours puis sera interviewé lors d'une conférence, à deux semaines de la prochaine décision monétaire de la Réserve fédérale (Fed).

Jusqu'ici la Fed a relevé les taux de 75 points de base quatre fois d'affilée pour les faire grimper entre 3,75% et 4%, mais les marchés attendent désormais que la banque centrale lève le pied en augmentant les taux de 50 points de base seulement.

L'indice de la confiance des consommateurs aux Etats-Unis, publié mardi après l'ouverture des marchés, a un peu refroidi leur entrain car il s'est de nouveau dégradé en novembre, à un niveau proche des anticipations des analystes. L'indice général du Conference Board est tombé à 100,2 points en novembre, contre 102,2 points le mois précédent.

De son côté, l'indice des prix immobiliers Case-Shiller a montré un nouveau déclin de 1,2% sur le mois de septembre réduisant la hausse annuelle à +10,4% contre +13% le mois d'avant.

De nombreux indicateurs-clés sont attendus sur le reste de la semaine, à commencer, mercredi, par le Livre Beige de la Fed, dernier rapport sur l'économie avant sa réunion monétaire des 13 et 14 décembre.

Jeudi, les investisseurs guetteront les dépenses de consommation et l'inflation PCE pour octobre, baromètre préféré de la Fed pour mesurer l'évolution des prix.

Enfin, les chiffres officiels de l'emploi pour novembre seront publiés vendredi.

A la cote, six secteurs sur onze restaient dans le vert mardi, tirés par celui de l'énergie alors que les cours du brut remontaient avec l'espoir que la Chine adoucisse ses restrictions anti-Covid, ce qui pourrait relancer la demande.

Les escarmouches entre Apple et Elon Musk sur le fait que le fabricant d'iPhones aurait menacé de retirer Twitter, racheté par le patron de Tesla, de son magasin d'applications, ne touchaient guère les actions.

Apple était stable, tandis que Tesla prenait 1,35%.

Les actions des groupes chinois cotés à Wall Street se redressaient, comme Alibaba (+5,60%) ou Baidu (+6,03%).

Sur le marché obligataire, les taux sur les bons du Trésor à 10 ans s'établissaient à 3,72% contre 3,68% la veille.

Nasdaq

Le 29 novembre 2022

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.