χ

Un proche de Poutine rejoint le géant russe de la tech Yandex

(AFP)

AFP

Le 5 décembre 2022

Un proche de Vladimir Poutine, Alexeï Koudrine, a annoncé lundi avoir rejoint le groupe Yandex, joyau russe des nouvelles technologies, au moment où le Kremlin renforce sa mainmise sur le secteur numérique en plein conflit en Ukraine.

Ce secteur a été fortement affecté par les sanctions occidentales adoptées contre Moscou. Depuis, le pouvoir russe cherche à remplacer les produits des géants occidentaux ayant quitté le pays.

Ancien ministre des Finances (2000-2011), Alexeï Koudrine, 62 ans, est l'un des conseillers économiques libéraux les plus réputés du pays. Il avait annoncé la semaine dernière quitter la Cour des comptes, qu'il dirigeait depuis 2018.

"J'ai accepté une offre de Yandex pour devenir conseiller au développement d'entreprise", a-t-il déclaré lundi sur Telegram, ajoutant qu'il aurait notamment pour mission d'"assurer le développement de la compagnie sur le long terme, sur tous les marchés, y compris à l'international".

La nomination de M. Koudrine est "la preuve que l'État a décidé d'accélérer le processus de création de services purement russes et de limiter de plus en plus l'accès des Russes aux services étrangers", analyse auprès de l'AFP Sergueï Khestanov, conseiller économique chez la société d'investissement Otkrytie Broker.

L'autre géant russe des services en ligne, Sber, est lui déjà sous le contrôle de la banque d'Etat Sberbank.

- Entreprise clé -

M. Koudrine a commencé sa carrière dans les années 1990 à Saint-Pétersbourg, comme Vladimir Poutine, qu'il connaît de longue date, et a été ministre des Finances de 2000 à 2011. Il est resté proche du chef du Kremlin après avoir quitté le gouvernement.

Sa nomination à Yandex illustre l'importance que le pouvoir russe accorde à ce fleuron des nouvelles technologies et son désir de mieux le contrôler.

Visiblement conscient des questions posées par son arrivée, M. Koudrine a assuré lundi qu'il s'efforcerait d'"aider Yandex à préserver sa culture managériale et technologique unique" pour que l'entreprise reste "indépendante" et "la meilleure des hautes technologies en Russie".

Yandex est enregistré aux Pays-Bas et dispose de filiales européennes, britanniques et américaines, mais l'essentiel de ses activités est en Russie et dans les pays russophones.

Il a créé le principal moteur de recherche de Russie et constitue un acteur dominant des services de taxi et de livraison à travers une large partie du monde russophone.

Les derniers mois ont vu plusieurs changements s'effectuer chez Yandex.

Début juin, son cofondateur Arkadi Voloj a démissionné de la direction du groupe après avoir été sanctionné à titre individuel par l'Union européenne en lien avec l'Ukraine.

La semaine dernière, le conseil d'administration avait indiqué travailler à la restructuration de l'"actionnariat et la gouvernance du groupe au regard de la situation géopolitique actuelle".

Dans les faits, le groupe sera visiblement divisé en deux entités, l'une gérant les activités en Russie, l'autre celles à l'étranger.

Début novembre, Yandex, qui emploie environ 20.000 personnes, avait annoncé un chiffre d'affaires en forte hausse au 3e trimestre (+46%), profitant du départ de nombreux concurrents dans la foulée des sanctions internationales.

Mais le groupe avait aussi noté l'"incertitude" et "un environnement exceptionnellement difficile pour nos activités et nos équipes", malgré ces résultats satisfaisants.

En août, Yandex avait déjà annoncé céder ses activités médias à VK, le "Facebook russe", dont l'Etat russe a pris le contrôle il y a plusieurs années.

Le 5 décembre 2022

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.