Ukraine: Moscou revendique de nouveaux gains avant les deux ans de l'offensive

(AFP)

Le 22 février 2024

La Russie a revendiqué jeudi de nouveaux gains territoriaux en Ukraine face à une armée ukrainienne sur la défensive et qui souffre de pénuries d'armes, à deux jours du deuxième anniversaire de l'offensive russe contre Kiev.

Dans son rapport quotidien, le ministère russe de la Défense a assuré que l'armée s'était emparée du village de Pobeda, non loin de la ville détruite de Mariïnka, elle-même située près de Donetsk, dans l'est de l'Ukraine.

"Les unités du groupement des forces Sud ont libéré le village de Pobeda", a-t-il indiqué, assurant également que l'armée russe avait amélioré ses positions dans la même zone, aux abords des villages de Novomykhaïlivka et Krasnogorivka.

Depuis la prise de Mariïnka fin décembre, bastion ukrainien réduit en cendres après des mois de résistance et de bombardements intensifs, le front était largement inchangé dans ce secteur.

L'armée ukrainienne n'a pas confirmé dans l'immédiat la perte de Pobeda, assurant se battre "dans la zone".

"Dans le secteur de Mariïnka, les forces de défense continuent de retenir l'ennemi dans les zones de Guéorguiïvka, Pobeda et Novomykhaïlivka", a déclaré sur Telegram le commandant des forces ukrainiennes dans la région, Oleksandre Tarnavsky.

- Série de revendications -

La Russie avait déjà revendiqué mardi la reprise du village de Krynky (sud), sur la rive occupée du Dniepr, où l'armée de Kiev avait difficilement bâti une tête de pont en octobre, l'une de ses seules avancées après l'échec de sa contre-offensive estivale.

L'armée ukrainienne a pour sa part démenti avoir perdu le contrôle de Krynky. "Nos marines tiennent fermement la tête de pont", a déclaré jeudi le président Volodymyr Zelensky, sur Telegram.

Surtout, la revendication, jeudi, de Moscou intervient après la conquête, annoncée le week-end dernier, de la ville d'Avdiïvka, ville forteresse de l'est ukrainien qui résistait aux forces russes, une victoire symbolique pour la Russie.

Alors que le 24 février marquera le 2e anniversaire du déclenchement de l'attaque à grande échelle de Moscou, l'Ukraine se retrouve dans une position "extrêmement difficile" sur le front, a reconnu lundi Volodymyr Zelensky.

La Russie attaque et essaye de pousser son avantage: l'armée ukrainienne fait face à de multiples assauts russes aussi bien sur le front Est que le front Sud et souffre sous les bombardements.

Les forces ukrainiennes ont d'autant plus de mal à repousser les attaques qu'elles subissent une pénurie de munitions du fait d'une aide occidentale qui se tarit, en particulier celle de Washington, bloquée par les rivaux républicains du président Joe Biden.

Mais l'armée ukrainienne ne reste pas inactive. Elle a affirmé jeudi "avoir tué ou grièvement blessé" une soixantaine de soldats russes en frappant, la veille, un terrain d'entraînement dans la partie occupée de la région de Kherson (sud).

Cette frappe a été corroborée par des chaînes sur Telegram d'experts militaires russes proches de l'armée, qui avaient également signalé une frappe sanglante, mardi, contre un autre terrain militaire russe près de la localité de Volnovakha, dans la partie occupée de la région ukrainienne de Donetsk.

- Missiles nord-coréens -

Parallèlement, les services de sécurité ukrainiens (SBU) ont accusé jeudi la Russie d'employer des missiles de fabrication nord-coréenne pour mener des frappes meurtrières en Ukraine contre des cibles civiles.

"Nous parlons de missiles balistiques de type Hwasong-11 (KN-23/24)", a indiqué le SBU, précisant que ces frappes avaient tué "au moins 24 civils" et fait plus d'une centaine de blessés.

La Russie et la Corée du Nord ont effectué ces derniers mois un spectaculaire rapprochement diplomatique. Le dirigeant Kim Jong Un s'est rendu en Russie en septembre pour rencontrer le président Vladimir Poutine, qui devrait en retour se rendre à Pyongyang.

Outre Kiev, la Corée du Sud et les Etats-Unis soutiennent que la Corée du Nord envoie de l'armement en Russie pour appuyer son assaut en Ukraine. Moscou rejette ces accusations.

La Russie subit d'importantes pertes selon l'Ukraine, mais elle dispose de plus d'hommes et d'une supériorité en armements après avoir tourné toute son économie vers l'effort de guerre.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Le 22 février 2024

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.