Tunnel effondré en Inde: les secours près d'extraire les 41 ouvriers bloqués

(AFP)

Le 28 novembre 2023

Les équipes de secours ont posé la dernière section du tuyau devant permettre de libérer les 41 ouvriers piégés depuis plus de deux semaines dans un tunnel routier en construction qui s'est effondré dans le Nord de l'Inde, a indiqué mardi le gouvernement local.

"Le travail de pose des tuyaux dans le tunnel pour évacuer les ouvriers a été achevé", a déclaré le ministre en chef de l'Etat himalayen d'Uttarakhand, Pushkar Singh Dhami, annonçant leur sortie pour "bientôt".

Des ambulances se sont approchées de l'entrée du tunnel, se préparant à recevoir les hommes pris au piège depuis l'effondrement le 12 novembre d'une partie du tunnel en construction dans cet Etat.

Des photos des équipes de secours, diffusées sur les réseaux sociaux, montraient des hommes souriant et faisant des signes de victoire alors que le forage se terminait à travers les tonnes de terre, de béton et de gravats qui bloquaient les ouvriers.

Des civières équipées de roues sont prévues pour extraire les hommes épuisés, à travers 57 mètres de tuyaux en acier.

"Nous remercions dieu et les sauveteurs qui ont travaillé dur pour les sauver", a déclaré à l'AFP Naiyer Ahmad, dont le jeune frère Sabah Ahmad fait partie des ouvriers piégés et qui campe sur le site depuis plus de deux semaines.

Sudhansu Shah, qui campait aussi en attendant la sortie de son frère cadet Sonu Shah, a indiqué que ses proches avaient commencé à fêter la fin de son calvaire. "Nous sommes vraiment pleins d'espoir et heureux", a-t-il déclaré.

Après des revers répétés, des ingénieurs militaires et des mineurs ont travaillé manuellement à percer la roche et les décombres pour dégager le tronçon final et atteindre les hommes emprisonnés depuis 17 jours.

Des équipes de trois personnes se relayaient pour creuser et insérer les dernières parties du tube d'acier juste assez large pour laisser passer un homme et permettre l'évacuation des ouvriers.

Quand l'un creusait, un deuxième évacuait les débris à la main et le troisième les plaçait dans un chariot rejoignant la sortie, a expliqué mardi Rajput Rai, un expert du forage, cité par l'agence Press Trust of India.

Les hommes devaient aussi découper un enchevêtrement de tiges métalliques qui fait obstacle à leur progression.

- Pannes successives -

Depuis l'effondrement du tunnel, les efforts de sauvetage ont été compliqués et ralentis par les chutes de débris et des pannes successives des foreuses, engins cruciaux pour secourir les ouvriers.

Un autre forage vertical a aussi été entamé depuis le sommet de la colline boisée surplombant le tunnel, une opération d'excavation complexe au-dessus des hommes dans une zone qui a déjà subi un effondrement.

Les hommes survivent depuis plus de deux semaines grâce à l'acheminement d'air, de nourriture, d'eau et d'électricité via un conduit par lequel une caméra endoscopique a été introduite. Cette caméra a permis à leurs familles de les voir la semaine dernière, pour la première fois depuis l'effondrement du tunnel.

Les ouvriers ont été pris au piège dans une zone située à l'intérieur du tunnel, mesurant 8,5 mètres de haut sur quelque deux kilomètres de long.

Le tunnel de Silkyara s'inscrit dans le cadre du projet autoroutier Char Dham, cher au Premier ministre Narendra Modi, conçu pour améliorer les liaisons avec quatre sites hindous parmi les plus importants du pays et aussi avec les régions frontalières de la Chine.

En janvier, des crues soudaines ont tué au moins 200 personnes dans l'Uttarakhand. Des experts ont en partie imputé cette catastrophe à un développement excessif dans cet Etat himalayen, sujet à de fréquents glissements de terrain.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Le 28 novembre 2023

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.