Tesla fête son usine berlinoise, en attendant le permis de construire

(AFP)

Le 9 octobre 2021

Opération séduction à Berlin: le constructeur Tesla ouvre samedi au public sa « giga-usine » allemande pour une cérémonie aux allures d’inauguration, alors que l’entreprise n’a toujours pas reçu de permis de construire et que certains riverains s’opposent au projet.

Au programme : concert de musique électro, grande roue et « food trucks » végétariens, pour une journée que le groupe américain veut à l’image de Berlin, capitale européenne de la fête.

L’emblématique patron du groupe, Elon Musk, sera présent et plusieurs milliers de personnes sont attendues pour arpenter les allées de la future première usine européenne de Tesla, après deux ans de chantier.

Toutes les invitations pour l’événement ont été distribuées après inscription en ligne, faisant de nombreux déçus tant les demandes ont été nombreuses.

« Giga-fête, nous arrivons! », jubilait au contraire sur Twitter un heureux élu, postant une photo de son précieux sésame.

Au moment où les portes s’ouvriront, vers 10h00 (08h00 GMT), des riverains pourraient néanmoins jouer les trouble-fêtes: ils invitent à manifester contre l’impact environnemental du site.

-« Aucune date »-.

A travers ces « portes ouvertes », le constructeur américain veut montrer patte blanche auprès des habitants, après plusieurs mois de polémiques ayant émaillé le chantier.

Tesla a en effet bénéficié d’une procédure exceptionnelle et controversée d’autorisation préalable, qui lui a permis de débuter les travaux dès 2019, avant même de recevoir un permis de construire.

Or, aucun agrément définitif n’a depuis été délivré par les autorités locales, qui évaluent encore l’impact de l’usine sur l’environnement, alors même que les travaux sont presque terminés.

Ce régime d’exception -et la situation ubuesque qui en découle- a suscité la colère de certains riverains, s’inquiétant d’une atteinte aux ressources en eau et sur la biodiversité de la région.

Manifestations, recours en justice, lettres ouvertes… des opposants, soutenus par des associations, ont tout fait pour retarder le projet.

« Tesla doit se soumettre aux mêmes procédures que les autres entreprises », protestait récemment l’association Grüne Liga.

L’an dernier, la justice a même contraint Tesla à suspendre son chantier en raison du risque de destruction d’habitat naturel d’espèces protégées de lézards et de serpents.

Une consultation publique, prévue dans le cadre de la procédure d’obtention du permis, est ouverte jusqu’au 14 octobre.

D’ici là, aucune autorisation définitive ne devrait être accordée, indispensable pour que l’usine lance la production.

« Aucune date n’est encore fixée » pour délivrer cette autorisation, a assuré à l’AFP le ministère de l’Environnement du Brandebourg, la région où est implantée l’usine.

– Retards –

L’usine, annoncée en grande pompe en novembre 2019, est située à Grünheide, en banlieue de Berlin, et s’étendra sur 300 hectares, pour une production de 500.000 véhicules électriques par an.

Elon Musk prévoit également d’y construire « la plus grande fabrique de batteries au monde ».

L’installation doit bénéficier des technologies dernier cri, avec notamment « la plus grande machine de moulage de pièces détachées au monde », note Ferdinand Dudenhöffer, expert automobile et directeur de l’institut allemand Center Automotive Research.

« Cela permettra de diminuer considérablement les coûts de production et rendre les produits de meilleure qualité », estime-t-il.

Un parfum de secret entoure cependant le chantier où la presse n’est admise qu’au compte-goutte. Mais les entretiens de recrutement vont bon train, selon plusieurs témoignages, suscitant également des avertissements des syndicats sur le respect du droit du travail et de la syndicalisation.

Le groupe devra démonter l’usine à ses frais si aucun permis de construire ne lui était délivré.

Une issue jugée « improbable » par Ferdinand Dudenhöffer, en raison du « soutien politique » au projet. « L’ensemble des partis politiques y sont favorables », rappelle l’expert.

Mais des « modifications de l’édifice » pourraient être demandées, retardant l’ouverture.

Celle-ci, initialement prévue en juillet, a déjà été repoussée à fin 2021/début 2022.

Les nombreux contre-temps ont « irrité » Tesla, selon une lettre ouverte du groupe publiée en mars, dans laquelle il a appelé à une « réforme » des procédures d’autorisation dans le pays.

Malgré la réputation d’efficacité de l’Allemagne, les grands projets d’infrastructures y sont souvent ralentis par une bureaucratie jugée excessive par le monde économique.

Le 9 octobre 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

PLF2022: conférence de presse de Nadia Fettah

Essaouira : découverte des plus anciens objets de parure à la grotte de Bizmoune