Royaume-Uni: bornes pour véhicules électriques obligatoires dans les nouvelles constructions dès 2022

Royaume-Uni: bornes pour véhicules électriques obligatoires dans les nouvelles constructions dès 2022

Le 22 novembre 2021 à 12h43

Modifié 22 novembre 2021 à 12h43

L’installation d’un point de recharge pour véhicule électrique sera obligatoire en Angleterre dans les nouvelles constructions et dans le cadre de « rénovations majeures » à partir de 2022, a annoncé lundi le Premier ministre britannique Boris Johnson.

Le gouvernement espère que 145.000 nouveaux points de recharge seront créés chaque année grâce à cette nouvelle règlementation, alors que le Royaume-Uni a fixé à 2030 l’interdiction des ventes de nouveaux véhicules essence et diesel dans le pays.

Boris Johnson s’exprimait lundi matin devant des chefs d’entreprises britanniques lors de la conférence annuelle de l’organisation patronale CBI, jugeant que « la pandémie », « les problèmes de chaîne d’approvisionnement » ou encore « les prix de l’énergie » et « les pénuries » de main d’oeuvre pèsent encore sur l’économie britannique.

Le Premier ministre britannique a notamment appelé à une « révolution industrielle verte », pour aider l’économie britannique à rebondir après la pandémie mais aussi pour tenir sa promesse d’un rééquilibrage entre le sud et le nord du pays.

« Il y a des limites à ce que le gouvernement peut faire », a toutefois ajouté Boris Johnson, assurant que le secteur privé est le « véritable moteur de la croissance ».

Le Royaume-Uni avait réuni fin octobre investisseurs et multinationales à l’occasion d’un sommet visant à financer sa « révolution verte », pour laquelle il s’est fixé l’objectif d’attirer 90 milliards de livres d’investissement privé d’ici 2030.

L’obligation de construire de nouvelles bornes pour véhicules électriques s’appliquera en Angleterre « à partir de l’an prochain » aux constructions de « nouvelles maisons et bâtiments tels que les supermarchés ou lieux de travail » ainsi que pour les bâtiments subissant « une rénovation majeure », ont précisé les services du Premier ministre dans un communiqué.

Le gouvernement précise avoir soutenu jusqu’ici la construction de « plus de 250.000 » points de recharges à domicile et sur des lieux de travail.

Un peu plus d’une semaine après la fin de la COP26 à Glasgow, en Ecosse, à l’issue de laquelle il avait reconnu une certaine « déception », M. Johnson a encore annoncé lundi un programme de prêts à destination des PME et des projets liés aux énergies renouvelables.

Après avoir « longtemps souffert de la désindustrialisation », le Royaume-Uni peut rebondir grâce « aux industries émergentes, notamment dans le domaine des biotechnologies, de l’espace et la cybersécurité », a estimé lundi Tony Danker, directeur général de la CBI.

Hydrogène, éolien, véhicules électriques: l’objectif du Royaume-Uni d’atteindre la neutralité carbone en 2050 « crée une opportunité unique pour les centres industriels du Royaume-Uni d’être à la pointe de cette nouvelle révolution industrielle », selon lui.

Mais si les entreprises « partagent de tout coeur » la volonté de rééquilibrer le pays, la nouvelle stratégie ferroviaire du gouvernement, annoncée en fin de semaine dernière et qui prévoit notamment l’abandon d’un tronçon de ligne à grande vitesse vers le nord-est du pays, doit être améliorée selon lui.

Cette décision a « meurtri » les entreprises du nord du pays, a critiqué M. Danker, appelant le gouvernement à trouver « une meilleure voie ».

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

INVOLYS : CONVOCATION À L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE DU 1ER NOVEMBRE 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.