Pourquoi le dernier séisme de magnitude 7,1 inquiète les Mexicains

(AFP)

Le 9 septembre 2021

Le séisme de magnitude 7,1 qui a secoué mardi une partie du Mexique a ravivé l’inquiétude d’un tremblement de terre plus puissant dans une zone sismique sous forte pression pour n’avoir pas tremblé depuis 1911.

Le tremblement de terre de mardi a fait un mort et endommagé des habitations, des hôpitaux, des magasins et des hôtels, principalement dans le port touristique d’Acapulco, sur la côte pacifique.

Le Mexique connaît une activité sismique intense en raison de sa situation sur la « ceinture de feu » du Pacifique qui relie les Amériques à l’Asie et où se produisent la plupart des tremblements de terre de la planète.

Le pays a encore bien en mémoire le séisme de magnitude 7,1 du 19 septembre 2017, qui avait fait 369 morts, principalement dans la capitale.

À la même date, en 1985, Mexico avait été dévastée par plusieurs séismes qui avaient fait plus de 10.000 morts.

– Où le tremblement de terre de mardi a-t-il été le plus fort ? –

L’épicentre était situé à 11 km au sud-est d’Acapulco, dans l’État méridional de Guerrero. Cette région subit souvent des secousses dues à l’interaction des plaques tectoniques de Cocos et d’Amérique du Nord.

« La plaque Cocos, qui se trouve sous la mer, essaie en permanence de passer par dessous l’Amérique du Nord. Elle est la plaque continentale où se trouve la majeure partie du territoire mexicain », explique Arturo Iglesias, responsable du Service sismologique national.

Dans la zone de subduction (enfoncement) de ces plaques se trouve la « faille de Guerrero », une bande de terre de 230 kilomètres entre Acapulco et Papanoa, une ville côtière plus au nord.

– Pourquoi ce dernier séisme est-il source d’inquiétude ? –

Bien qu’il soit impossible de prévoir les tremblements de terre, la « faille de Guerrero » est préoccupante car elle n’a pas connu de séisme majeur depuis 1911.

« Il s’agit d’une zone au large de la côte de Guerrero qui n’a pas connu de séisme majeur depuis un certain temps. Il n’y a pas de certitude, tout est affaire de statistiques », estime le Dr Ana María Soler, directrice du Musée de géophysique de l’Université nationale autonome du Mexique (UNAM).

« Il s’est passé 110 ans sans tremblement de terre, et ils se produisent généralement tous les 30 ou 50 ans au même endroit. Cette fréquence est déjà dépassée », ajoute Arturo Iglesias.

– Que pourrait-il se passer dans « la faille de Guerrero » ?

Bien qu’il soit impossible d’anticiper un tremblement de terre, les spécialistes estiment qu’un séisme important ou plusieurs petits pourraient s’y produire.

« Le bord nord-ouest de la brèche s’est déjà rompu lors d’un tremblement de terre en 2014, donc ce qui reste de la brèche pourrait générer un tremblement de terre allant jusqu’à une magnitude de 7,8. Mais il pourrait aussi y avoir plusieurs séismes de plus faible intensité », note Iglesias.

L’expert explique cependant que la fréquence des tremblements de terre dans cette région pourrait être beaucoup plus longue que ce que l’on pensait initialement.

« Il est bien connu que cette zone a un potentiel sismique important, à tel point que nous avons un système d’alerte précoce pour la ville de Mexico », note-t-il.

Le 9 septembre 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.