Manifestations pro-Ukraine en Europe après deux ans de guerre

(AFP)

Le 24 février 2024

"Russie hors d'Ukraine!": des milliers de personnes ont manifesté samedi en Europe leur soutien à l'Ukraine le jour du deuxième anniversaire de l'invasion russe, même si une très faible proportion de l'opinion croit à une victoire de Kiev.

En Allemagne, quelque 5.000 personnes, selon la police, se sont rassemblées à Berlin en portant des drapeaux ukrainiens ou des calicots où l'on pouvait lire "Défendez l'Ukraine" ou "Armez l'Ukraine, maintenant".

Les manifestants étaient autant à Cologne. Plusieurs milliers d'autres ont été recensés à Francfort, Munich et Stuttgart notamment.

"Notre place à tous dans ce combat pour la liberté est aux côtés de nos amis ukrainiens", a déclaré lors du rassemblement de Berlin le maire de la ville, Kai Wegner.

La Porte de Brandebourg, qui du temps de la guerre froide longeait le mur ayant scindé la métropole en deux, doit être illuminée en soirée aux couleurs jaune et bleu de l'Ukraine.

"L'Occident doit faire davantage pour soutenir l'Ukraine", dit à l'AFP Achem Lobreuer, un ingénieur de 58 ans venu manifester à Francfort.

"Si nous avons davantage d'armes, nous pourrons nous protéger et aussi récupérer les territoires conquis" par la Russie dans l'est de l'Ukraine, renchérit Maksym Godovnikov, une Ukrainienne de 38 ans.

- "Poutine assassin!" -

En France, des milliers de personnes ont aussi défilé pour marquer leur soutien à Kiev, parfois aux cris de "Poutine assassin !" ou "Russie hors d'Ukraine !".

A Paris, Lille (nord), Rouen (ouest), Nice ou Toulouse (sud), des Ukrainiens, des Français, souvent enroulés dans le drapeau jaune et bleu de l'Ukraine, se sont rassemblés pour dire leur solidarité mais aussi leur inquiétude au moment où les forces de Kiev, en manque d'armes et de munitions, sont dans une position très difficile face aux troupes russes.

En Grande-Bretagne également, plusieurs milliers de personnes se sont élancées depuis Hyde Park pour manifester jusqu’à Trafalgar Square dans une marée de drapeaux ukrainiens.

Couronne de fleurs sur la tête, Anna Gyev, Ukrainienne de 16 ans, venue avec sa mère, veut "montrer aux gens que la guerre n’est pas finie (…) des gens meurent encore, des enfants meurent encore, à cause du terrorisme" de la Russie.

Tania Zubashenko, une Ukrainienne de 54 ans dont 25 au Royaume-Uni, rappelle que "tous les jours des gens meurent" et se plaint que "l’Occident ne fournisse pas assez d’armes malheureusement".

En Suède, plusieurs milliers de personnes se sont également réunies à Stockholm sous le mot d'ordre "La Russie hors d'Ukraine". "Il est important que nous montrions notre soutien pour l'Ukraine et leur combat difficile", dit à l'AFP Anders Engström, 61 ans.

Des rassemblements ont aussi eu lieu à Belgrade, où plusieurs centaines de Serbes et de citoyens russes, ayant choisi l'exil après le déclenchement de la guerre en Ukraine, se sont joints à un rassemblement conduit par l'ambassadeur d'Ukraine.

En Italie, quelques centaines de personnes ont participé à Milan (nord) à une manifestation baptisée "Victoire pour la paix" à l’initiative d’associations pro-ukrainiennes. En Grèce, quatre cent personnes se sont retrouvées dans le centre d’Athènes.

- Pessimisme -

En dépit de cette mobilisation, les citoyens européens sont pessimistes sur les chances de l'Ukraine de gagner la guerre face à la Russie, selon un sondage dans douze pays de l'UE, publié cette semaine.

D'après cette enquête pour le groupe de réflexion Conseil européen pour les relations internationales (ECFR), seules 10% des personnes interrogées prévoient une victoire de l'Ukraine sur le terrain.

Quelque 20% anticipent celle de la Russie, tandis que 37% estiment que la guerre se finira par une forme de "compromis".

Toutefois 41% des personnes interrogées pensent que l'UE devrait soit "augmenter" soit "maintenir" son soutien à l'Ukraine aux niveaux actuels dans l'hypothèse d'un arrêt du soutien américain sous une éventuelle présidence Trump.

En Allemagne même, pays à la pointe de l'aide à l'Ukraine, après deux ans de guerre seulement 25% de la population croit à une victoire de Kiev, alors que 40% pensent le contraire.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Le 24 février 2024

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.