L'Ukraine accuse la Russie d'avoir exécuté des soldats qui voulaient se rendre

(AFP)

Le 3 décembre 2023

L'Ukraine a ouvert une enquête dimanche sur l'"exécution" par les forces russes de soldats ukrainiens qui avaient signalé leur intention de se rendre, après la diffusion sur les réseaux sociaux d'images qui ont provoqué l'indignation dans le pays mais dont l'authenticité n'a pas pu être vérifiée par l'AFP.

Une courte vidéo, parue sur Telegram, montre deux hommes sortant d'un abri, dont l'un avec les mains au-dessus de la tête, avant de s'allonger sur le sol sous les yeux d'un autre groupe de militaires.

S'ensuit ce qui semble être des tirs et de la fumée apparaît, avant que la vidéo, non datée, ne s'interrompe brutalement.

Ces images auraient été tournées près du village de Stepové, à proximité d'Avdiïvka, une ville de l'est de l'Ukraine où les combats font rage, a précisé dimanche le bureau du procureur de Donetsk, citant des "informations préliminaires".

Ni leur localisation ni leur authenticité n'ont cependant pu être confirmées par l'AFP.

La vidéo montre "un groupe de personnes portant l'uniforme russe" tirer sur deux militaires ukrainiens "non armés" qui se rendaient, a-t-il assuré sur Telegram.

Une "enquête" a été ouverte sur ces faits, a-t-il ajouté, rappelant que l'"exécution de prisonniers de guerre" constituait "un grave crime international".

"La Russie a encore une fois violé les lois et les coutumes de la guerre, ainsi que les normes du droit international", s'est insurgé samedi le centre des communications stratégiques de l'armée ukrainienne, évoquant une "vidéo d'exécution".

L'armée a assuré s'appuyer sur des "informations confirmées" pour affirmer que l'armée russe avait "encore une fois tiré lâchement sur des soldats non armés".

Le commissaire ukrainien chargé des droits de l'Homme, Dmytro Loubinets, a lui parlé de "crime de guerre".

"Une vidéo de l'exécution par des militaires russes de soldats ukrainiens qui s'étaient livrés a été publiée sur internet", a-t-il écrit sur Telegram.

Dmytro Loubinets a estimé que les soldats ukrainiens "avaient fait le nécessaire en montrant qu'ils se rendaient" et que la Russie aurait dû les "faire prisonniers", demandant à ce qu'elle soit "punie" en conséquence.

Les deux hommes "ne représentaient aucune menace", a-t-il ajouté.

Le président du Parlement ukrainien, Rouslan Stefantchouk, a également dénoncé dimanche un "nouveau crime" commis par l'armée russe.

Les forces armées ukrainiennes ont appelé la communauté internationale à "condamner les actions de la Russie".

En mars, une autre vidéo semblant montrer un soldat ukrainien, prisonnier, exécuté par balles après avoir lancé "gloire à l'Ukraine", était devenue virale.

Le Haut-Commissariat de l'ONU aux droits de l'homme avait à l'époque rappelé avoir "documenté de nombreuses violations du droit international humanitaire à l'encontre des prisonniers de guerre, y compris des cas d'exécutions sommaires de prisonniers de guerre russes et ukrainiens".

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Le 3 décembre 2023

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.