Les touristes du Golfe, restreints par le Covid, se ruent vers l’Ukraine

(AFP)

Le 30 août 2021

Dans le coeur historique de Lviv, des Saoudiens en tenues traditionnelles montent dans des calèches et jouent aux échecs avec des riverains. Du jamais vu dans cette ville de l’Ouest ukrainien visitée habituellement par des Européens.

Rebutés par les restrictions anti-Covid pour les voyageurs en Europe occidentale, les touristes des pays du Golfe, en particulier d’Arabie saoudite, se rabattent cette année vers les charmes de l’Ukraine, où ils affluent depuis juin.

Avant la crise, Asma, une Saoudienne de 32 ans, se rendait régulièrement sur le Vieux Continent avec son mari et ses deux fils.

Cet été, pour la première fois, la famille a exploré Lviv et la capitale Kiev. « Les bars, la nourriture, le café… toutes les choses ici sont incroyables », s’enthousiasme-t-elle, devant l’emblématique opéra de Lviv.

L’affluence de visiteurs arabes, attirés par un régime d’exemption de visa adopté en 2020 et des vols directs peu onéreux, représente une chance de reprise pour l’industrie touristique ukrainienne, après une année terrible à cause de la pandémie.

« Nous devons saisir cette opportunité », plaide le guide Bogdan Gets. Son agence, « Tchoudo Tour », transporte en petit train des touristes dans les rues pavées de Lviv, réputée pour son architecture mêlant styles Renaissance, classique et Art nouveau.

– Hausse de 3.900% –

Au premier semestre 2021, le nombre de touristes saoudiens visitant l’Ukraine a atteint 14.000 personnes contre seulement 350 un an plus tôt, selon l’Agence ukrainienne du tourisme, soit une hausse de 3.900%.

Jusqu’alors, Lviv, l’une des principales destinations touristiques du pays, était essentiellement visitée par des Polonais, des Bélarusses, des Turcs, des Allemands et des Britanniques.

Après avoir sillonné l’Europe et les Etats-Unis, Hassan, un homme d’affaires saoudien de 64 ans, a choisi cette fois l’Ukraine sur la recommandation d’amis. Il se dit « très heureux » de son séjour de presque un mois dans un pays où il est « facile de voyager ».

Contrairement aux Occidentaux, « toujours condescendants » vis-à-vis des ressortissants du Golfe, Hassan trouve l’ex-république soviétique « plus énergique, plus dynamique » et admire les valeurs « familiales » des Ukrainiens.

« Nous y reviendrons certainement avec notre fille et notre fils », dit-il, assis sur la terrasse d’un café à Kiev avec son épouse portant un hijab.

Selon Anna Naïda, responsable de la chaîne « Kredens Cafe » à Lviv, l’arrivée de touristes arabes a pris au dépourvu les restaurateurs qui ont dû s’adapter rapidement.

Passé le premier choc, ses cafés ont imprimé des menus en arabe et, pour respecter les coutumes musulmanes, ont remplacé le porc par du poulet dans leurs sandwichs. « Et nous n’avons pas d’alcool au menu, c’est notre atout », ajoute Mme Naïda.

Des boutiques de souvenirs se sont également dotées d’écriteaux en arabe. « C’est une poussée vers le changement », résume Anna Naïda.

– La pluie, un « kif » –

Venus de climats très arides, ces touristes apprécient particulièrement les arbres et la pluie ukrainiennes, explique à l’AFP Khrystyna Kagouï, du groupe hôtelier Reikartz à Lviv.

« Les chambres qui donnent, même légèrement, sur des arbres ou le parc sont très demandées », relève-t-elle, précisant recevoir principalement des familles nombreuses.

Le guide Bogdan Gets raconte lui n’avoir jamais vu des adultes aussi heureux d’être sous la pluie. « C’est le kif pour eux. Ils disent être venus à Lviv exprès, ils ne s’intéressent qu’à ça. »

Pour Asma, les gouttes de pluie sont même « magiques ». « On dirait le paradis », s’exclame-t-elle, tout en promettant de revenir en Ukraine tous les ans.

Pour des médias locaux, cette popularité risque cependant de chuter une fois les restrictions levées en Europe occidentale. Et le reprise global du secteur demeure lente dans l’ensemble, malgré cette nouvelle vague de touristes.

Le nombre de visiteurs étrangers en Ukraine a été divisé par 4,5 en 2020 sur un an. Et il n’a progressé que de 9% au premier semestre 2021 par rapport aux six mois précédents.

Le 30 août 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.