Le métro londonien perturbé par une grève, sans causer le chaos attendu

(AFP)

Le 26 novembre 2021

Le trafic était très perturbé vendredi dans le métro londonien en raison d’une grève de conducteurs, sans toutefois causer le chaos que craignait l’opérateur, les usagers ne se bousculant pas dans les stations de la capitale britannique.

Vendredi, seul 58% du service habituel du métro londonien était assuré mais « il n’y avait pas trop de monde » dans les stations et le trafic était moins perturbé qu’attendu, a indiqué un porte-parole de l’entreprise de transports publics londoniens (TfL) à l’AFP, rappelant que l’entreprise avait prévenu les usagers bien en amont.

Pas de bousculade ni de quais bondés: la situation était similaire à celle d’un jour de semaine ordinaire dans le métro de la capitale britannique, ont constaté des journalistes de l’AFP.

Sept lignes du métro londonien – sur onze au total – étaient affectées par le mouvement social, le trafic souffrant de « retards sévères », voire étant interrompu totalement ou partiellement sur plusieurs lignes du centre-ville, selon le site internet de l’opérateur.

Sur d’autres lignes, les rames circulaient, mais moins souvent de d’habitude, selon TfL, qui avait averti ses usagers d’un risque de « graves perturbations » et disait redouter la « première grève d’ampleur depuis janvier 2017 » dans le métro de la capitale.

Le syndicat RMT (Rail, Maritime and Transport), qui avait appelé les conducteurs à débrayer pour 24 heures à partir de 4h30 vendredi matin, saluait pour sa part dans un communiqué un mouvement « solide » affectant « tous les dépôts » et un « impact généralisé sur le service ».

Le syndicat dénonce notamment la disparition d’un statut spécifique de conducteur de nuit, qui met en danger selon lui « l’équilibre entre travail et vie privée », alors que le service nocturne le week-end, interrompu pendant la pandémie, doit redémarrer.

La nouvelle organisation n’impose aux conducteurs « que quatre week-ends nocturnes travaillés par an », et RMT « n’a présenté aucune alternative viable », estime pour sa part TfL, qui se disait jeudi « prêt à travailler » avec le syndicat.

Le service nocturne sur certaines lignes doit redémarrer samedi soir, « à temps pour la période chargée de Noël », mais « il est très probable » que ce retour soit perturbé par le mouvement de grève, selon TfL. Le syndicat RMT prévoit en effet de poursuivre le mouvement par le blocage du service de nuit sur deux lignes, samedi soir et à plusieurs reprises d’ici mi-décembre et par une nouvelle grève de 24 heures le 18 décembre.

Le 26 novembre 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.