Le Medef demande du l’arrêt du pass sanitaire pour les centres commerciaux

(AFP)

Le 2 septembre 2021

Le président du Medef a demandé jeudi l’arrêt du pass sanitaire pour les centres commerciaux, en vigueur dans certains départements pour ceux de plus de 20.000 mètres carrés.

« Sur les centres commerciaux on a un énorme problème », a déclaré Geoffroy Roux de Bézieux sur RMC/BFMTV.

« Non seulement ça fait -30%, -40% (de chiffre d’affaires) dans les centres commerciaux où il y a le pass sanitaire, mais comme les Français n’ont rien compris assez logiquement » à la limite des 20.000 mètres carrés et aux autorisations préfectorales, l’ensemble des « centres commerciaux sont à -15% » de chiffres d’affaires, a-t-il détaillé.

« Ca fait mal, ça fait même très mal », a-t-il estimé.

« Je vais demander au Premier ministre que le pass sanitaire sur les centres commerciaux soit arrêté », a annoncé le président de l’organisation patronale avant une rencontre dans la journée avec Jean Castex.

Plusieurs recours en justice ont été intentés contre l’obligation du pass sanitaire à l’entrée des grands centres commerciaux, mais ils fait l’objet de décisions contradictoires selon les départements, complexifiant encore la compréhension de la mesure.

Concernant le pass sanitaire en général, il faut « l’arrêter dès que possible, dès que les chiffres pandémiques qui ont l’air de baisser le permettent », a ajouté Geoffroy Roux de Bézieux après avoir répété qu’il était favorable à cette contrainte, aujourd’hui prévue pour durer jusqu’au 15 novembre, dans la mesure où elle permettait d’éviter un nouveau confinement.

Le 2 septembre 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.