La Corée du Nord envoie des ballons remplis d'immondices au Sud

(AFP)

Le 29 mai 2024

La Corée du Nord a envoyé vers le Sud des ballons remplis de déchets, de papier toilette et d'excréments d'animaux, ont rapporté mercredi des médias, dans le cadre d'une opération qui ne volait pas haut, selon l'armée sud-coréenne.

L'opération a été confirmée par Kim Yo Jong, la sœur du dirigeant nord-coréen Kim Jong Un et l'une des principales porte-parole de son régime, qui s'est moquée de la réaction des autorités de Séoul.

Une "grande quantité de vieux papiers et d'ordures" a été "dispersée à la frontière et dans les zones profondes" de la Corée du Sud, à partir de mardi en fin de journée, a-t-elle admis.

"Nous avons essayé quelque chose qu'ils ont toujours fait, mais je ne comprends pas pourquoi ils font des histoires comme s'ils avaient été victimes d'une pluie de balles", a-t-elle déclaré dans un communiqué publié mercredi par l'agence de presse nord-coréenne KNCA.

Des photos, largement partagées par les médias sud-coréens, montrent des ballons blancs transportant des sacs poubelles remplis de détritus et ce qui semble être des excréments.

Ce week-end, le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un avait prévenu que "des monticules de déchets et d'immondices seraient bientôt éparpillés dans les zones frontalières et à l'intérieur" de la Corée du Sud.

"Des objets non identifiés, considérés comme des tracts de propagande nord-coréens, ont été identifiés dans la zone frontalière de Gyeonggi-Gangwon et l'armée met en œuvre des mesures", a indiqué l'état-major interarmées sud-coréen (JCS).

"Les citoyens doivent s'abstenir de toute activité en plein air. N'entrez en contact avec aucun objet inconnu et signalez-les à la base militaire la plus proche ou à la police", a-t-il déclaré dans un communiqué transmis à l'AFP.

Les actions du Nord "violent clairement les lois internationales et menacent sérieusement la sécurité de notre peuple", selon l'état-major interarmées, qui affirme que certains des ballons contenaient d'apparents déchets, ce que l'armée était en train de vérifier.

"Nous appelons le Nord à cesser immédiatement ses actions (...) de bas étage", a-t-il ajouté.

Tard dans la nuit de mardi à mercredi, la province de Gyeonggi (nord-ouest) a envoyé un message d'alerte appelant ses habitants à suivre ces mêmes consignes.

- "Message" -

Depuis que la guerre de Corée (1950-1953) s'est soldée par un armistice et non un traité de paix, Nord et Sud restent techniquement en guerre et sont séparés par une frontière lourdement fortifiée comprenant la zone démilitarisée (DMZ).

Des militants sud-coréens lâchent parfois des ballons transportant des tracts de propagande contre le pouvoir nord-coréen et de l'argent destinés aux personnes vivant au nord de la frontière.

Ces envois suscitent depuis longtemps l'ire de Pyongyang, possiblement parce qu'il craint qu'un afflux d'informations extérieures dans cette société étroitement contrôlée ne constitue une menace pour le pouvoir en place.

Pyongyang a déjà envoyé des ballons de propagande de l'autre côté de la frontière, notamment en 2016, mais le cas présent est un peu différent, a déclaré à l'AFP Cheong Seong-chang, de l'Institut Sejong.

"Des sacs remplis de papier toilette, de déchets et de piles chinoises ont été retrouvés", a-t-il précisé.

"De plus, d'après des témoignages, compte tenu de l'+odeur distinctive+ qui émanait du sac, il est probable qu'ils aient envoyé aussi des excréments, probablement des excréments d'animaux", a-t-il ajouté.

"C'est un message (...) adressé à la Corée du Sud: comme le Sud, la Corée du Nord peut également envoyer de la propagande", a estimé M. Cheong.

Lundi, le lancement d'un satellite espion par Pyongyang a échoué mais Séoul a qualifié cette tentative de "provocation" et conduit des manœuvres avec des avions de combat dans les heures qui ont suivi le tir en signe de protestation.

Kim Jong Un a qualifié la réponse de Séoul d'"imprudente", a rapporté mercredi l'agence KCNA, estimant que "la situation actuelle nécessite de renforcer davantage la dissuasion de guerre par tous les moyens et de développer progressivement les forces armées de la (Corée du Nord) pour en faire une entité superpuissante et de force absolue".

kjk-ceb-lpa-juf/jnd/mm

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Le 29 mai 2024

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.