La Bourse de Paris termine en baisse de 0,72%

(AFP)

Le 8 décembre 2021

La Bourse de Paris a terminé en baisse de 0,72% mercredi, après deux séances de forte hausse, évaluant avec un peu plus d’inquiétude les dernières nouvelles sur le variant Omicron.

L’indice vedette CAC 40 a perdu 50,82 points à 7.014,57 points, au lendemain de sa plus forte progression de l’année (2,91%).

La cote parisienne a commencé la séance en hausse, oscillant à deux reprises autour des 7.100 points avant de céder du terrain progressivement.

Si la variation est un peu moins marquée que la moyenne des séances des dernières semaines, « c’est une fausse journée calme, les flux sont encore importants », note Mikaël Jacoby, responsable du courtage Europe continentale chez Oddo Securities.

Selon lui, le marché a dû prendre en compte « des indications contradictoires » au sujet d’Omicron, sur lequel les connaissances scientifiques sont encore imparfaites et en construction.

Si sa contagiosité semble supérieure au variant Delta actuellement dominant en Europe, sa dangerosité serait plus faible.

Pour les groupes Pfizer et BioNTech, à l’origine de l’un des principaux vaccins, il suffirait de donner trois doses pour retrouver un niveau d’anticorps équivalent.

Pour les investisseurs, « il y a la crainte d’une hausse des restrictions notamment au Royaume-Uni mais aussi en Europe, notamment si la forte hausse des cas conduit à une saturation des hôpitaux » explique M. Jacoby.

Après les forts gains du début de semaine, ces inquiétudes ont pu pousser à des prises de bénéfices.

L’attention principale reste sanitaire, même à l’approche de réunion de plusieurs banques centrales, dont celle des États-Unis et de la zone euro, selon le courtier.

« Les marchés font le pari du statu quo », avec des positionnements déjà anticipés par les investisseurs après les indications données par les gouverneurs des différentes institutions.

Le luxe à la traîne

Poids lourd de la cote et moteur mardi, le secteur de luxe a particulièrement souffert des prises de bénéfices mercredi.

LVMH a perdu 1,42% à 714,70 euros, Kering de 2,41% à 717,50 euros et Hermès de 2,62% à 1.577 euros.

Les banques résistent un peu mieux

Les banques françaises se sont bien comportées, aidées par le net rebond des taux sur le marché obligataire: le taux d’intérêt à 10 ans de la France est passé à 0,05% contre -0,03% lors de la clôture mardi.

La gestionnaire d’actifs Amundi, filiale de Crédit Agricole, a reculé de 0,41% à 72,20 euros le jour de la présentation de son nouveau plan sociétale pour 2025.

Ubisoft porté par les NFT

Le géant français des jeux vidéo Ubisoft (+3,01% à 43,50 euros) va devenir le premier éditeur d’envergure à permettre l’utilisation dans ses jeux des NFT, objets numériques à la propriété certifiée.

Nouveau contrat pour Valneva

Le laboratoire franco-autrichien Valneva a annoncé la signature d’un accord d’achat anticipé avec Bahreïn pour la fourniture d’un million de doses de son candidat vaccin contre le Covid-19. Son titre a bondi de 5,58% à 22,70 euros.

Euronext CAC40

Le 8 décembre 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.