χ

La Bourse de Paris entraînée par la hausse du luxe

(AFP)

AFP

Le 30 mai 2022

La nette progression des valeurs du luxe, portées par les premiers signes de l’assouplissement des restrictions sanitaires en Chine, entraînait lundi matin toute la Bourse de Paris, qui montait de 0,72%.

L’indice vedette CAC 40 prenait 46,98 points à 6.562,73 points vers 09H35. Sur l’ensemble de la semaine passée, il a signé sa meilleure performance hebdomadaire depuis mi-mars (+3,67%), lui permettant de revenir à son plus haut niveau depuis un mois (6.515,75 points).

Les valeurs du luxe, comme LVMH, Kering, Hermès, ou le géant des cosmétiques L’Oréal, pour qui la Chine est aussi un fort marché, prenaient la tête des valeurs de l’indice.

Les investisseurs voient d’un bon œil le déconfinement progressif de Shanghai et la levée d’une partie des restrictions sanitaires contre le Covid-19 à Pékin, de bon augure pour la reprise de l’activité dans la deuxième économie mondiale. Autre facteur, « les autorités continuent d’annoncer plus de mesures de soutien à l’activité pour relancer la croissance », a souligné Xavier Chapard, économiste de la Banque Postale AM.

Mais « le diable est dans les détails » des annonces, et le marché laisse de côté les risques de rechute pour se concentrer sur l’espoir du pic des restrictions sanitaires, a prévenu Jeffrey Halley, analyste d’Oanda.

Dans des volumes qui s’annoncent encore réduits lundi, car les marchés américains seront fermés en raison du jour férié du Memorial Day aux Etats-Unis, la cote parisienne poursuivait sa dynamique entamée lors du pont de l’Ascension.

Le mouvement est notamment porté les premiers signes d’un ralentissement de l’inflation aux Etats-Unis, ce qui permettrait d’alléger la pression sur la banque centrale américaine (Réserve fédérale, Fed) quant à son tour de vis monétaire.

« Certains investisseurs tentent de se repositionner sur les actions, alors qu’on observe une relative accalmie sur les taux », signe de confiance en la capacité de la Fed de pouvoir lutter contre l’inflation sans provoquer une récession importante, jugent les analystes de Saxo Banque.

Toutefois, cette tendance « peut être trompeuse au vu des fondamentaux qui n’ont pas changé », nuancent-ils.

La Chine fait briller le luxe et les spiritueux

Comme la fin de la semaine passée, le secteur du luxe, poids lourd de l’indice, était dynamique.

Hermès prenait 3,11% à 1.126,00 euros, Kering 2,58% à 501,60 euros, LVMH 2,26% à 606,80 euros.

Le géant des cosmétiques L’Oréal, bien implanté en Chine, prenait aussi 3,08% à 335,30 euros.

Autre valeur liée à la Chine, le géant des spiritueux Pernod Ricard montait de 1,85% à 186,85 euros. Rémy Cointreau suivait (+2,59% à 174,50 euros).

Sanofi déçu par la FDA

Le laboratoire pharmaceutique Sanofi signait la pire performance du CAC 40 (-2,35% à 99,96 euros), après avoir annoncé lundi que l’agence américaine des médicaments (FDA) a différé le début d’un essai du Cialis, médicament contre les troubles de l’érection.

Dans le même secteur, Ipsen reculait aussi, perdant 2,15% à 93,35 euros.

Euronext CAC40

Le 30 mai 2022

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.