χ

La Bourse de Paris en léger recul pour finir la semaine

(AFP)

AFP

Le 2 décembre 2022

La Bourse de Paris a légèrement reculé, de 0,17%, vendredi, face à des chiffres solides sur le marché de l'emploi américain qui nuancent les espoirs de voir un ralentissement des hausses de taux de la banque centrale américaine.

L'indice vedette CAC 40 a cédé 11,72 points à 6.742,25 points. La veille, la cote parisienne avait terminé en légère hausse de 0,23%. Sur la semaine, elle progresse de 0,44%, sa neuvième semaine consécutive de hausse.

En novembre, 263.000 emplois ont été créés aux États-Unis, bien plus que les 200.000 qui étaient attendus par les analystes. Le taux de chômage est resté stable à 3,7%, un niveau très bas.

Ces chiffres montrent que le marché du travail reste solide malgré les mesures prises pour ralentir l'activité économique afin de juguler l'inflation.

De plus, les salaires ont augmenté à un rythme plus rapide qu'en octobre: de 0,6% (contre 0,5% le mois précédent), pour atteindre en moyenne 32,82 dollars de l'heure.

"Les salaires continuent d’augmenter beaucoup plus rapidement qu’avant la pandémie, alors qu’ils augmentaient d’environ 2% à 3% par an", commente Christian Parisot pour le courtier Aurel BGC.

"Or, la banque centrale américaine a peur que la croissance des salaires découlant d’un marché du travail tendu ajoute une pression à la hausse à l’inflation déjà élevée aux Etats-Unis", ajoute-t-il.

Mercredi, Jerome Powell, le président de la banque centrale américaine a déclaré que "le moment de ralentir le rythme des hausses de taux pourrait intervenir dès la réunion de décembre".

Mais avec les chiffres de l'emploi plus élevés que prévu "la pause des taux d'intérêt espérée devrait être encore repoussée au cours de l'année 2023", prévient Jürgen Molnar, de RoboMarkets.

Sur le marché obligataire, les taux de la dette américaine ont bondi tandis que les rendements souverains européens ont légèrement progressé. Le taux de la dette français à 10 ans a pris 4,5 points de base pour atteindre 2,30%.

Teleperformance signe un accord pour ses travailleurs

Le géant français des centres d'appels Teleperformance a gagné 3,30% à 228,50 euros après avoir annoncé jeudi la signature d'un accord avec l'organisation syndicale UNI Global Union, active dans 150 pays, visant à renforcer les "droits des salariés à former des syndicats et à participer à des négociations collectives". L'accord couvre les 440.000 employés du groupe dans le monde. Le titre n'a toutefois pas récupéré les pertes (-30%) enregistrées après des accusations de violations du droit du travail en Colombie.

Euronext CAC40

Le 2 décembre 2022

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.