La Bourse de Paris cède du terrain, nerveuse quant à la trajectoire des taux

(AFP)

Le 24 mai 2024

La Bourse de Paris évolue en terrain négatif vendredi, les investisseurs réévaluant l'échéance d'une première baisse des taux de la banque centrale américaine (Fed) après des données économiques qui confirment la résilience de l'économie américaine.

L'indice star de la Bourse de Paris, le CAC 40, abandonnait 0,40% vers 10H00, soit 32,20 points à 8.070,13 points. La veille, il avait réussi à grappiller 0,13%, clôturant à 8.102,33 points.

"Les marchés actions baissent légèrement cette semaine, en raison de la remonté des risques géopolitiques en Asie (la Chine se montrant plus menaçante vis-à-vis de Taïwan) et surtout des craintes sur les taux", commente Xavier Chapard, stratégiste de LBP AM.

"Les bons indicateurs d'activité, la persistance des tensions inflationnistes même en Europe et les discours de patience des membres de la Fed augmentent les risques que les baisses de taux directeurs soient plus tardives et plus limitées", a-t-il poursuivi dans une note.

Les investisseurs digèrent encore l'indice PMI composite (tous secteurs confondus), établi par S&P Global pour mesurer l'activité économique aux Etats-Unis, qui a été publié jeudi. Il est ressorti en mai à son plus haut niveau depuis 25 mois.

Si le secteur des services a fait des étincelles, l'industrie manufacturière a aussi connu une montée en puissance.

Ce tableau d'une économie américaine solide malgré l'environnement inflationniste accrédite ainsi l'hypothèse d'une poursuite de la politique monétaire agressive de la Fed, repoussant l'échéance d'une première baisse de taux de l'institution américaine.

Pour ramener l'inflation à 2%, la Fed a relevé ses taux entre mars 2022 et juillet 2023, les faisant grimper jusqu'à la fourchette de 5,25-5,50%, leur plus haut niveau depuis 20 ans, et les a laissés à ce niveau depuis.

Peu avant l'ouverture des marchés européens, le marché a pris connaissance de la hausse du produit intérieur brut (PIB) en Allemagne au premier trimestre, après un net recul en fin d'année dernière et sur l'ensemble de l'année 2023, plombé par la crise de l'industrie allemande.

Entre janvier et mars, la première économie de la zone euro a connu une croissance de 0,2% de son activité par rapport au dernier trimestre 2023, selon des chiffres définitifs publiés par l'institut de statistique Destatis dans un communiqué. Sur un an, la première économie de la zone euro connaît en revanche une chute de 0,9% de son PIB.

Sur le marché obligataire, les rendement des emprunts d'Etat américains et européens à long terme étaient stables vers 07H30 GMT, après une remontée en séance jeudi à la suite de la publication des PMI aux Etats-Unis.

Compagnie des Alpes en montée

Le groupe Compagnie des Alpes, qui possède une dizaine de domaines de montagne (Les Arcs, Val d'Isère, Meribel...) et une douzaine de parcs de loisirs (Astérix, Futuroscope, Walibi...) , bondissait de 7,33% à 15,82 euros vers 09H50.

Le marché saluait la publication d'un chiffre d'affaires "record" à 761 millions d'euros au premier semestre de son exercice 2023/24, en hausse de 12,2% par rapport au premier semestre de l'année précédente.

"L'exploitant de stations de ski et de parcs à thème a publié un résultat semestriel très solide et une forte croissance de son chiffre d'affaires", ont salué les analystes de Stifel.

Euronext CAC40

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Le 24 mai 2024

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.