La Bourse de Paris au-dessus des 7.400 points

(AFP)

Le 6 décembre 2023

La Bourse de Paris est montée de 0,18%, s'installant au-dessus des 7.400 points, dans les premiers échanges mercredi, les investisseurs attendant de nouvelles données sur l'emploi aux Etats-Unis après une première satisfaction mardi.

Vers 09H50 (08H50 GMT), l'indice vedette CAC 40 gagnait 13,03 points, à 7.400,13 points, un plus haut niveau en séance depuis le 15 septembre. Mardi, il avait progressé de 0,74%, à son plus haut en clôture depuis le 10 août.

Les investisseurs attendent la publication vendredi du rapport mensuel sur l'emploi aux Etats-Unis, mais auront dès mercredi une mise en bouche avec des chiffres sur les créations d'emplois dans le secteur privé dans ce pays.

En cas de ralentissement, montrant un marché du travail américain qui se détend, à l'image de la baisse des emplois vacants annoncée mardi, "les partisans d'une politique souple de la banque centrale américaine seront encore dominants", selon Ipek Ozkardeskaya, analyste de Swissquote.

Cela pousse les investisseurs à envisager encore plus concrètement des baisses de taux directeurs de la part de la banque centrale américaine (Fed), tandis que son homologue européenne, la BCE, devrait effectuer le même mouvement, et même un peu plus tôt selon le consensus du marché.

Ces espoirs ont fait chuter les taux obligataires mardi. Le taux d'intérêt de l'emprunt français à 10 ans reculait encore légèrement à 2,79%, après avoir fini mardi à son plus bas niveau depuis le 1er juin. En octobre, il avait frôlé en séance les 3,60%.

Toutefois, "nous nous trouvons à présent dans une situation où l'optimisme obligataire", qui se matérialise par une baisse des taux d'intérêt, "ne peut persister qu'avec des probabilités accrues de récession, ce qui n'est pas de bon augure pour l'appétit des investisseurs" en actions, selon Mme Ozkardeskaya.

A l'agenda figurent également mercredi les ventes au détail dans la zone euro pour octobre, dans un contexte où la résistance de l'activité économique inquiète particulièrement en zone euro.

Ainsi, les commandes à l'industrie allemande, plombées par l'étranger, ont chuté plus fortement que prévu en octobre, de 3,7%, soulignant la faiblesse persistante de la première économie européenne.

Sanofi plombé par Merck

Le laboratoire Sanofi était plombé par la chute de plus de 13% à Francfort de son concurrent allemand Merck KGaA, qui a annoncé l'échec d'un de ses traitements contre la sclérose en plaque dans un essai de phase III. Deuxième plus forte baisse du CAC 40, l'action du groupe français reculait de 1,09% à 85,46 euros.

Nexity rayonne

Le premier promoteur immobilier français Nexity, qui mise sur la diversification de ses activités pour pallier la crise de la construction neuve, a annoncé mardi la création d'une nouvelle entité spécialisée dans le déploiement de panneaux solaires. Son action prenait 1,62% à 14,39 euros, mais restait en baisse de 45% sur l'année.

Euronext CAC40

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Le 6 décembre 2023

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.