χ

La Bourse de Paris à l'équilibre, prudente après le discours de la Fed

(AFP)

AFP

Le 1 décembre 2022

La Bourse de Paris oscillait autour de l'équilibre jeudi matin après avoir ouvert en hausse, digérant le discours du patron de la banque centrale américaine qui a indiqué que les hausses de ses taux d'intérêt allaient ralentir, mais qu'ils resteraient élevés plus longtemps.

L'indice vedette CAC 40 (-0,01%) baissait de 0,65 point à 6.737,90 points vers 10H20. La veille, la place parisienne avait clôturé en hausse de 1,04%, à l'issue de la dernière séance de novembre. Sur l'ensemble du mois l'indice a bondi de 7,5%.

Après la fermeture des marchés européens mercredi, le président de la Réserve fédérale américaine (Fed) a confirmé ce que les marchés boursiers attendaient en indiquant qu'une hausse des taux plus modérée que les précédentes était en vue pour la prochaine réunion monétaire de la Fed le 14 décembre.

Jerome Powell a ainsi entériné le scénario déjà anticipé par les investisseurs d'une hausse des taux de 50 points de base, contre 75 points de base lors des quatre hausses précédentes.

Mais pour autant, il a prévenu que le travail était loin d'être terminé: "l'inflation reste bien trop élevée", a-t-il martelé.

Alors, "si l'on peut dire que les propos de M. Powell mercredi étaient plutôt mesurés - un resserrement des taux plus lent mais des taux élevés pendant plus longtemps - l'année dernière nous a prouvé qu'il relevait presque de l'impossible d'anticiper la trajectoire de l'inflation", a commenté Craig Erlam d'Oanda.

"Et plus important encore, ce qui compte n'est pas tant que les augmentations soient moins conséquentes que prévu, mais de savoir jusqu'où elles pourront aller et pendant combien de temps", juge également Ipek Ozkardeskaya de Swissquote.

Sur le marché obligataire, le taux français à 10 ans baissait à 2,33% contre 2,39% la veille.

La séance du jour sera rythmée par plusieurs indicateurs économiques. Aux États-Unis seront publiés le nombre des inscriptions hebdomadaires au chômage, le chiffre des revenus et dépenses des ménages en octobre, l'indice d'activité manufacturière ISM pour novembre ainsi que l'indice PCE de l'inflation, baromètre préféré de la Fed, pour octobre.

"Les indices PMI manufacturiers publiés aujourd'hui en Europe devraient également renforcer le scénario d'un ralentissement de la croissance. Les indices PMI manufacturiers de novembre en Espagne, en Italie, en France et en Allemagne devraient respectivement être confirmés à 45,9, 47, 49,1 et 46,7", selon Michael Hewson de CMC Markets.

Les profits ne boudent plus Pierre et Vacances

Le groupe Pierre et Vacances, numéro un européen des résidences de loisirs, a renoué avec les profits, grâce notamment à de nouveaux investisseurs, et dégagé un bénéfice net de 325 millions d'euros lors de son exercice 2021/2022, a-t-il annoncé jeudi. Le cours de son action grimpait de 8,11% vers 10H20, à 0,92 euros.

Euronext CAC40

Le 1 décembre 2022

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.