Intenses bombardements dans la bande de Gaza après la fin de la trêve

(AFP)

Le 2 décembre 2023

L'armée israélienne bombarde samedi 2 décembre la bande de Gaza pour une deuxième journée consécutive depuis l'expiration d'une trêve avec le Hamas qui avait permis la libération d'otages et l'acheminement d'une aide d'urgence.

Le ministère de la Santé du Hamas a fait état de près de 200 morts dans ces frappes israéliennes vendredi.

"Nous frappons actuellement des cibles militaires du Hamas à travers l'ensemble de la bande de Gaza", a déclaré tôt samedi, Jonathan Conricus, un porte-parole de l'armée.

Israël et le Hamas se renvoient la responsabilité de la fin de la trêve, qui a permis la libération d'une centaine d'otages en échange de la libération de 240 prisonniers palestiniens ainsi que l'entrée de plus d'aides dans la bande de Gaza.

Le Hamas a dit avoir "proposé un échange de prisonniers et de personnes âgées" parmi les otages, ainsi que la remise à Israël des corps d'otages israéliens "morts dans les bombardements israéliens".

L'armée israélienne a d'ailleurs confirmé tard vendredi la mort de cinq otages captifs dans la bande de Gaza, en donnant leurs noms, ajoutant avoir "informé les familles de leur décès".

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a, lui, accusé le Hamas d'avoir "violé l'accord" et "tiré des roquettes" vers Israël. Et son gouvernement a promis au Hamas "la pire des raclées".

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a dit "regretter profondément" la reprise des affrontements à Gaza qui ne "fait que montrer combien il est important d'avoir un véritable cessez-le-feu humanitaire".

Hamas et Hezbollah

A la frontière nord d'Israël, les échanges de tirs ont repris entre l'armée israélienne et le mouvement libanais Hezbollah, un allié du Hamas. Le Hezbollah a déploré la mort de deux de ses membres du fait de bombardements israéliens dans le sud du Liban, où un civil a également été tué. Le Hezbollah a revendiqué des attaques contre Israël.

Israël a mené des frappes aériennes samedi près de la capitale syrienne Damas, a indiqué le ministère syrien de la Défense sans faire état dans l'immédiat de victimes. Interrogée par l'AFP, l'armée israélienne n'a pas commenté ces informations.

Selon Rami Abdel Rahman, directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), ONG qui dispose d'un vaste réseau de sources en Syrie, l'aviation israélienne a frappé dans le sud de Damas, des "cibles du Hezbollah".

(Avec AFP)

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Le 2 décembre 2023

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.