χ

En deuil de leur reine, les Britanniques vont pouvoir se recueillir devant son cercueil

(AFP)

AFP

Le 12 septembre 2022

Les Britanniques vont enfin pouvoir s’approcher de leur si populaire reine: après avoir rallié Edimbourg, le cercueil d’Elizabeth II va être exposé au public lundi après une procession menée par Charles III, lançant une semaine d’adieux jusqu’à ses funérailles nationales.

Ils seront sans doute nombreux à se presser à la cathédrale Saint-Gilles pour tenter de rendre hommage au plus près à leur souveraine décédée jeudi, au vu du nombre de personnes qui se sont rassemblées la veille le long du parcours du cortège funéraire pour applaudir, pleurer ou lancer une fleur sur son passage.

Dans la capitale écossaise, des dizaines de milliers de personnes ont accueilli dimanche après-midi le corbillard sous les cris de « Soyez bénie », signe de la ferveur du peuple britannique pour celle qui a régné pendant plus de 70 ans avant de s’éteindre à l’âge de 96 ans, deux jours après avoir intronisé son 15e chef de gouvernement.

« Je n’ai pu l’apercevoir que de loin mais c’était très émouvant. C’était quelqu’un de merveilleux, c’est très triste, j’ai beaucoup de respect pour elle », a confié dimanche Theresa Brown, une réceptionniste vivant à Edimbourg, après le passage du convoi funéraire.

En attendant les funérailles d’Elizabeth II le 19 septembre, son fils, le tout nouveau roi Charles III, s’installe comme monarque, avec la lourde tâche de succéder à sa mère si populaire dans un contexte de grave crise sociale et de divisions au Royaume-Uni mais aussi de contestation face au passé colonialiste dans ses 14 autres royaumes.

Il s’y attelle à 73 ans, plus âgé que tous les souverains britanniques à leur accession au trône.

Il doit se rendre au Parlement à Londres à 10H00 (09H00 GMT) accompagné de son épouse, la reine consort Camilla, pour y recevoir les condoléances des présidents des deux chambres.

Ils s’envoleront ensuite pour Edimbourg, au palais d’Holyroodhouse, la résidence royale officielle en Ecosse, où la dépouille de la reine a passé la nuit, veillée par la Compagnie royale des Archers, unité d’apparat qui sert de garde du corps au souverain.

Le personnel du palais, où la reine venait passer chaque début d’été et où se tenait notamment une garden party avec quelque 8.000 invités, pourra ainsi rendre un dernier hommage à la reine, de la même façon que les employés du château de Balmoral, où elle a rendu son dernier souffle jeudi, ont pu le faire.

– Charles et Camilla derrière le cercueil –

Le cercueil quittera le palais de pierre en début d’après-midi, à 14H35 (13H35 GMT) pour rejoindre la cathédrale Saint-Gilles.

La foule devrait voir le roi et la reine consort puisque ces derniers marcheront tous deux derrière le corbillard, tandis que les autres membres de la famille royale suivront en voiture, pendant la procession d’une demi-heure sur un peu plus d’un kilomètre.

Lors de la cérémonie religieuse qui suivra, la couronne d’Ecosse, en or massif, sera déposée sur le cercueil.

La dépouille de la reine restera exposée dans la cathédrale pendant 24 heures, annonçant une affluence massive.

Dimanche, les curieux ont attendu pendant des heures pour être certains d’être aux premières loges pour ne voir, ne serait-ce que pendant quelques secondes, le cercueil de chêne passer à bord du corbillard.

– « Partout dans nos vies » –

Certains étrangers se trouvant par hasard au Royaume-Uni pendant ce moment historique sont marqués par la communion du peuple avec sa reine.

A l’instar de William Couse, un Américain d’Atlanta, impressionné par l’absence de « frondeurs »: « Le sérieux avec lequel cette nation traite sa famille royale est formidable ».

« Il y a un vrai sens de la relation à l’Histoire », analyse Rob Parsons, un jeune de 28 ans, qui n’a pas hésité à parcourir plusieurs centaines de kilomètres depuis York. « Nous sommes l’un des rares pays au monde à avoir conservé ce sens du rituel historique et ce lien avec le passé », ajoute-t-il.

« Venir ici, c’est aussi faire preuve d’unité », renchérit sa petite amie Lucy Hampshire. « Elle était partout dans nos vies, sur notre monnaie, nos timbres, partout. C’est comme quelqu’un de votre famille que vous n’auriez jamais rencontré », continue-t-elle.

Après la cérémonie religieuse, le roi Charles III, qui a promis comme sa mère de servir son peuple sa vie entière, doit recevoir la Première ministre indépendantiste écossaise, Nicola Sturgeon, et se rendre avec la reine consort au Parlement local pour une séance de condoléances.

Puis, à 19H20 (18H20 GMT), commencera pour la famille royale une veillée funèbre.

Après avoir été présenté pendant 24 heures à la population, le corps embarquera mardi soir depuis l’aéroport d’Edimbourg à bord d’un avion royal pour Londres.

Il sera de nouveau exposé publiquement 24 heures sur 24, clos, drapé de l’étendard royal, sur une estrade au palais de Westminster à partir de mercredi soir. Il y restera cinq jours avant les funérailles nationales auxquelles sont attendues des dignitaires du monde entier – défi sécuritaire considérable pour la police – parmi lesquels le président américain Joe Biden, le président français Emmanuel Macron et le Premier ministre australien Anthony Albanese, ainsi que de nombreuses têtes couronnées.

Le 12 septembre 2022

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.