Covid-19: la Papouasie procède à des enterrements de masse

(AFP)

Le 8 décembre 2021

Le premier d’une série d’enterrements de masse a eu lieu mercredi en Papouasie-Nouvelle-Guinée où 54 corps non réclamés depuis des mois ont été inhumés dans une fosse commune, pour soulager la morgue locale saturée par les morts du Covid-19, selon des journalistes de l’AFP sur place.

Les autorités de ce pays ravagé par la pandémie ont ordonné ces enterrements de crise pour soulager la morgue de l’hôpital de Port Moresby, la capitale. Quelque 300 cadavres s’y entassent, parfois depuis mars dernier, dans une installation prévue pour en accueillir seulement 60, faute d’être réclamés par leurs proches et d’argent pour leurs funérailles.

La cérémonie funèbre a eu lieu au cimetière Nine Mile, dans la banlieue de Port Moresby. Les corps ont été retirés des conteneurs où ils étaient stockés dans des linceuls, déposés dans des cercueils de bois rudimentaires fabriqués par des villageois des alentours, puis descendus au fond d’une fosse d’environ quatre mètres de profondeur.

Certains des cercueils portaient le nom du défunt. D’autres simplement la mention: « Inconnu, RIP ».

Une quarantaine de personnes ont assisté à la cérémonie, dont des fonctionnaires municipaux, des employés de l’hôpital et de la morgue et des journalistes. Mais aucun membre des familles des défunts n’était présent, chose rare dans un pays où les funérailles constituent un rituel culturel très important, rassemblent des centaines, voire des milliers de personnes qui chantent, pleurent et se lamentent pendant des jours.

Sur les 300 personnes décédées à l’hôpital de Port Moresby et dont les corps ont été entreposés dans la morgue, 122 avaient été testées positives au Covid-19. Mais les tests de dépistage en Papouasie Nouvelle-Guinée sont rares et les chiffres officiels sont très loin de refléter l’ampleur de la pandémie.

Officiellement, seuls 35.000 cas de coronavirus ont été détectés dans ce pays de près de neuf millions d’habitants. Mais des données provenant de 700 hôpitaux et cliniques du pays ont montré que 2,6 millions de personnes, soit plus du quart de la population, ont présenté des symptômes semblables à ceux du Covid-19 entre mars 2021 et septembre 2021.

Le 8 décembre 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.