χ

Biden se rend à Porto Rico, meurtri par l'ouragan Fiona

(AFP)

AFP

Le 3 octobre 2022

Le président Joe Biden et son épouse Jill se rendent lundi à Porto Rico, ravagé en septembre par l'ouragan Fiona, afin de montrer leur solidarité avec ce territoire américain dont la population s'est plainte d'être négligée après les catastrophes naturelles passées.

Les Biden se rendront ensuite mercredi en Floride pour évaluer les dégâts dévastateurs causés par l'ouragan Ian.

En plus des décès, Porto Rico et la Floride ont déploré des pannes d'électricité généralisées, des inondations dangereuses et des dégâts matériels considérables à la suite des deux récents ouragans, Fiona, puis Ian.

Le président se rendra lundi à Ponce, la deuxième ville de Porto Rico située sur la côte sud de l'île. Son épouse et lui rencontreront des familles ayant subi les ravages du cyclone et participeront à la confection de lots d'aide humanitaire.

Joe Biden sera également informé de l'avancement des efforts de rétablissement des infrastructures dans ce territoire américain des Caraïbes, qui utilise le dollar comme monnaie officielle mais dont les habitants n'ont pas le droit de vote aux élections nationales américaines.

Durant la visite, le président annoncera le déblocage d'un fonds de 60 millions de dollars destiné à renforcer les défenses de l'île contre la montée des eaux. Le chef de l'Etat remerciera enfin les responsables locaux et fédéraux pour leurs actions de reconstruction.

Samedi, le président a déclaré lors d'un dîner du Congressional Black Caucus (groupe de parlementaires afro-américains) que "nos coeurs... sont lourds (après) les ouragans dévastateurs, les tempêtes à Porto Rico, en Floride et en Caroline du Sud. Et nous devons à Porto Rico bien plus que ce qu'ils ont déjà reçu".

- Dégâts considérables -

Fiona a fait au moins une douzaine de morts confirmés à Porto Rico, selon le département de la santé publique de l'île, qui enquête toujours sur la façon dont 12 autres décès sont survenus.

L'ensemble du territoire de Porto Rico a été privé d'électricité et environ un million de personnes se sont retrouvées temporairement sans eau potable lorsque Fiona, alors un ouragan de catégorie 1, a frappé l'île à la mi-septembre.

Joe Biden avait déclaré l'état d'urgence pour Porto Rico le 18 septembre.

Les habitants de l'île -- tous citoyens américains -- se sont plaints d'être négligés par Washington après de précédentes catastrophes, notamment les dévastateurs ouragans jumeaux, Irma et Maria, en 2017.

La Floride, où l'ouragan Ian a frappé mercredi en tant qu'ouragan de catégorie 4, évalue toujours les dégâts considérables, en particulier sur sa côte sud-ouest.

Le bilan des décès de Ian, l'une des tempêtes les plus puissantes à avoir jamais frappé le continent américain, est d'au moins 62 morts -- 58 en Floride et quatre en Caroline du Nord -- et les sauveteurs cherchent toujours des survivants dans des quartiers submergés par les eaux.

Des centaines de milliers d'habitants de la Floride étaient toujours privés d'électricité lundi et les autorités ont affirmé qu'il faudrait des mois et 50 milliards de dollars voire plus, pour reconstruire les zones côtières dévastées.

Les gouvernements fédéral, de l'Etat et local sont souvent jugés sur l'efficacité de leur réponse à de telles catastrophes.

Après l'ouragan Katrina qui a dévasté la Nouvelle-Orléans, les critiques ont fustigé le président de l'époque, George W. Bush, photographié en train d'observer les dégâts alors qu'il volait à haute altitude.

Et plus tard, après que le président d'alors Donald Trump, en visite à Porto Rico suite à d'autres tempêtes, s'est employé à un lancer façon basket-ball pour distribuer des rouleaux de serviettes en papier, le maire de la capitale San Juan a dénoncé un geste "insultant" et "abominable".

Le 3 octobre 2022

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.