Accord de pêche Maroc-UE : près de 90 navires espagnols concernés

Le ministre espagnol de l'Agriculture et de la pêche, Luis Planas, a exprimé mardi 13 février sa satisfaction de l'adoption par le Parlement européen de l'accord de pêche entre l'Union européenne et le Maroc. L'accord permettra à près de 90 navires espagnols en Andalousie et aux Canaries de reprendre leur activité au Maroc.

0-https://medias24.com//photos_articles/big/13-02-2019/peche_-_eu_morocco_tt.jpg-oui
Accord de pêche Maroc-UE : près de 90 navires espagnols concernés

Le 13 février 2019 à 11:53

Modifié le 13 février 2019 à 12:24

Selon le département de Planas, l'adoption mardi par le Parlement européen du nouvel accord de pêche facilitera l'accès des navires espagnols au Maroc.

L'accord doit à présent être adopté par le Parlement marocain. Une fois entré en vigueur, les navires espagnols pourront retourner sur les eaux marocaines avant l'été. 

Après l'expiration de l'accord précédent le 14 juillet, le ministère espagnol de l'Agriculture et de la pêche a établi, jusqu'à l'entrée en vigueur du nouvel accord, un plan d'urgence pour les navires affectés par la suspension de l'activité.

Ces aides ont été fixées par deux arrêtés ministériels. Il s'agit d'un montant de 487.000 euros pour les armateurs, débloqué en octobre, et d'un budget de 580.000 euros pour l'équipage, débloqué en décembre dernier.

Le nouvel accord, d'une durée de quatre ans, fixe une contrepartie financière de 52,2 millions d'euros par an pour l'Union européenne, soit une augmentation de 30% par rapport au précédent accord (40 M€ par an). 

Pour rappel, le nouvel accord de pêche entre le Maroc et l'UE a été signé le 14 janvier à Bruxelles.

Couvrant la zone de pêche s'étendant du parallèle 35 jusqu'au parallèle 22, à savoir du Cap Spartel dans le nord du Maroc jusqu'au Cap Blanc dans le sud du Royaume, cet accord précise, entre autres, les zones de pêche et les conditions d’accès pour la flotte européenne.

L’accord comprend également des dispositions visant à optimiser les retombées et les bénéfices pour les populations locales des zones concernées. Il prévoit aussi des exigences techniques visant la préservation de la durabilité des ressources halieutiques et la protection de l’environnement marin.

Accord de pêche Maroc-UE : près de 90 navires espagnols concernés

Le 13 février 2019 à12:24

Modifié le 13 février 2019 à 12:24

Le ministre espagnol de l'Agriculture et de la pêche, Luis Planas, a exprimé mardi 13 février sa satisfaction de l'adoption par le Parlement européen de l'accord de pêche entre l'Union européenne et le Maroc. L'accord permettra à près de 90 navires espagnols en Andalousie et aux Canaries de reprendre leur activité au Maroc.

com_redaction-54

Selon le département de Planas, l'adoption mardi par le Parlement européen du nouvel accord de pêche facilitera l'accès des navires espagnols au Maroc.

L'accord doit à présent être adopté par le Parlement marocain. Une fois entré en vigueur, les navires espagnols pourront retourner sur les eaux marocaines avant l'été. 

Après l'expiration de l'accord précédent le 14 juillet, le ministère espagnol de l'Agriculture et de la pêche a établi, jusqu'à l'entrée en vigueur du nouvel accord, un plan d'urgence pour les navires affectés par la suspension de l'activité.

Ces aides ont été fixées par deux arrêtés ministériels. Il s'agit d'un montant de 487.000 euros pour les armateurs, débloqué en octobre, et d'un budget de 580.000 euros pour l'équipage, débloqué en décembre dernier.

Le nouvel accord, d'une durée de quatre ans, fixe une contrepartie financière de 52,2 millions d'euros par an pour l'Union européenne, soit une augmentation de 30% par rapport au précédent accord (40 M€ par an). 

Pour rappel, le nouvel accord de pêche entre le Maroc et l'UE a été signé le 14 janvier à Bruxelles.

Couvrant la zone de pêche s'étendant du parallèle 35 jusqu'au parallèle 22, à savoir du Cap Spartel dans le nord du Maroc jusqu'au Cap Blanc dans le sud du Royaume, cet accord précise, entre autres, les zones de pêche et les conditions d’accès pour la flotte européenne.

L’accord comprend également des dispositions visant à optimiser les retombées et les bénéfices pour les populations locales des zones concernées. Il prévoit aussi des exigences techniques visant la préservation de la durabilité des ressources halieutiques et la protection de l’environnement marin.

A lire aussi


6
Les dernières annonces judiciaires
5
Les dernières annonces légales

Communication financière

S2M : Communiqué Financier des Indicateurs du 4e trimestre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.