Foot. Le Maroc gagne sans briller face à la Zambie (2-1)

L’équipe nationale a battu la Zambie (2-1) à Agadir, vendredi 7 juin, lors de la 3e journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2026. Une victoire qui conforte sa position de leader du groupe E sans pour autant dissiper les doutes entourant ses prestations offensives. La défense n’a pas été exempte de tout reproche non plus.

Foot. Le Maroc gagne sans briller face à la Zambie (2-1)

Le 8 juin 2024 à 5h56

Modifié 11 juin 2024 à 9h12

L’équipe nationale a battu la Zambie (2-1) à Agadir, vendredi 7 juin, lors de la 3e journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2026. Une victoire qui conforte sa position de leader du groupe E sans pour autant dissiper les doutes entourant ses prestations offensives. La défense n’a pas été exempte de tout reproche non plus.

Les Lions de l’Atlas ont empoché trois précieux points en disposant de la Zambie (2-1), ce vendredi 7 juin à Agadir. Mais cette victoire, qui renforce leur position en tête du groupe E des éliminatoires de la Coupe du monde 2026, n’a pas rassuré grand monde. Il est vrai qu’il y a eu du mieux offensivement. Mais la prestation défensive laisse à désirer.  

"On a fait un match correct pour remporter cette rencontre à domicile", a sobrement commenté en conférence de presse, Walid Regragui, le sélectionneur national, dont les hommes étaient sur courant alternatif. Commençant les deux mi-temps avec beaucoup d’entrain et un pressing haut, avant de baisser d’intensité au fil des minutes. 

Aux réalisations de Hakim Ziyech (5’) et Elies Benseghir (68’), la Zambie a répondu sur un modèle de contre par l’intermédiaire de Edward Chilufya (80’). À quelques centimètres près, les Chipolopolos auraient même pu arracher le match nul au bout du temps additionnel. 

Le sélectionneur national avait aligné quasiment son onze type, excepté Oussama El Azzouzi, lancé à la place de Sofyan Amrabat. Assis en tribune, le titulaire du poste était aux premières loges pour assister au match inégal de ses coéquipiers en termes d’intensité, de concentration et de justesse. 

Des permutations qui créent le déséquilibre

A l’image du match de son suppléant. El Azzouzi a été précieux dans le jeu aérien tout en stoppant subtilement quelques contre adverses. A l’inverse, son positionnement a parfois été approximatif. Dans le 4-2-3-1 mis en place par Walid Regragui, il était le milieu de terrain le plus reculé, notamment lorsque Azzedine Ounahi avançait d’un cran pour combiner et permuter avec Hakim Ziyech, Achraf Hakimi et Brahim Diaz. 

Grâce à la somme de ses mouvements, le Maroc a bénéficié d’une supériorité numérique sur le côté gauche de la défense zambienne, débouchant notamment sur le penalty inscrit par Hakim Ziyech et provoqué par Youssef En-Neysiri. Sans oublier la subtile combinaison à l’entrée de la surface de réparation entre Azzedine Ounahi et Brahim Diaz, dont la finition n’a pas été à la hauteur du mouvement (28’). 

Cependant, la multiplication des permutations offensives a eu pour effet de déstructurer le bloc collectif. Oussama El Azzouzi n’a pas toujours réussi à gérer ce déséquilibre à la perte du ballon. Il avait beaucoup trop de distance à parcourir pour couvrir les montées simultanées des deux latéraux, Achraf Hakimi et Yahya Attiat Allah.   

De surcroît, les Lions de l’Atlas ont eu de plus en plus de mal à répéter les efforts collectivement. Le pressing est devenu moins efficace, offrant des possibilités de contre aux Zambiens. D’ailleurs, l’arrière garde des Lions de l’Atlas a souvent eu du mal à contrôler l’espace dans son dos. 

Preuve en est, le but inscrit par Edward Chilufya, qui a effacé Romain Saïss et Nayef Aguerd en un contrôle suivi d’une accélération, avant de mystifier Yassine Bounou d’un tir au ras du poteau (80’). Loin d’être impériale sur la réduction du score, la charnière centrale a montré quelques signes de faiblesse en termes de vitesse. 

La sortie de Hakim Ziyech a libéré Brahim Diaz

De l’autre côté du terrain, ce sont les accélérations dévastatrices d’Eliès Benseghir qui ont mis au supplice la défense adverse. Le Monégasque confirme match après match les espoirs placés en lui. Il a été extrêmement remuant sur son côté gauche en mettant sa technique de dribble et de passe au service du collectif. 

La générosité dont a fait preuve Benseghir et son sens du but lui ont permis d’être à la conclusion d’un mouvement collectif initié sur le flanc droit par Brahim Diaz (68’), passeur décisif sur l’action. La sortie de Hakim Ziyech a libéré Brahim Diaz. En plus de sa passe décisive, le Madrilène a vendangé deux occasions, dont un tir consécutif à un double contact dans les six mètres.  

Pour l’heure, la complémentarité des deux joueurs ne saute pas aux yeux. Il semble qu’à un moment donné, le sélectionneur devra trancher, comme ce fut le cas à la 68’. Une décision qui n’était pas du goût de Hakim Ziyech. Et il l’a clairement montré à son sélectionneur, à l’instar de Youssef En-Neysiri. 

"C’est une réaction tout à fait normale d’un joueur qui n’est pas content après sa sortie. Mais c’est moi qui prends les décisions. On avait besoin de sang neuf", a commenté le sélectionneur national, en ayant en ligne de mire, la prochaine rencontre, mardi 11 juin à Agadir, contre la République du Congo.

Les compositions

Maroc : Yassine Bounou (gard.) - Achraf Hakimi, Nayef Aguerd, Romain Saïss (cap.), Yahya Attiat-Allah - Oussama El Azzouzi, Azzedine Ounahi - Hakim Ziyech, Brahim Diaz, Elies Benseghir - Youssef En-Nesyri.

Zambie : Mulenga (gard.) - Mphande, Sunzu, Chaiwa, Mwape - Kangwa, Kampamba, F.Musonda, Daka - L.Musonda (cap.), Banda.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

ALUMINIUM DU MAROC : COMMUNIQUE DE PRESSE POST AGO 2024 06 25

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.