Le Maroc envisage un cadre légal pour l'intelligence artificielle (Ouahbi)

Le département de la Justice prépare un texte pour encadrer l’intelligence artificielle qui peut, selon Abdellatif Ouahbi, constituer “une menace” .

Le Maroc envisage un cadre légal pour l'intelligence artificielle (Ouahbi)

Le 14 mai 2024 à 16h47

Modifié 14 mai 2024 à 17h31

Le département de la Justice prépare un texte pour encadrer l’intelligence artificielle qui peut, selon Abdellatif Ouahbi, constituer “une menace” .

Interrogé par une députée (PAM) sur la stratégie du ministère de la Justice pour protéger les droits des citoyens face à une intelligence artificielle en pleine évolution, Abdellatif Ouahbi a fait savoir qu’un cadre légal sera mis en place.

"Avant, l’humain complétait les outils électroniques et vice versa. Désormais, ceux-ci se substituent à l’humain et prennent des décisions. La problématique, c’est que l’intelligence artificielle est autant au service de l’humanité qu’elle est une menace pour elle", a déclaré le ministre, de passage au Parlement ce lundi 13 mai.

À partir de 2:28:56 

Pour lui, l’intelligence artificielle peut certes rendre service, mais elle peut aussi "commettre des infractions". Il donne l’exemple d’un "robot qui commet un meurtre", soulevant ainsi la question de la responsabilité. À qui revient-elle ? "À celui qui a acheté le robot ? À celui qui l’a programmé ou à celui qui a donné l’ordre ? À celui qui a effectué le suivi ? Ou bien encore à celui qui a la capacité d’intervenir ?", s’est-il interrogé.

"Au ministère, nous essayons de trouver un cadre juridique pour l’intelligence artificielle avant qu’elle n’arrive. C’est ce qui est arrivé avec les réseaux sociaux. La vie des gens n’est plus respectée. Mais dans le projet de Code pénal, nous avons prévu un durcissement pour arrêter tout ça". Le ministre a ainsi évoqué les problématiques liées aux réseaux sociaux, qu’il souhaite éviter en préparant un texte pour encadrer l’intelligence artificielle à ses débuts.

Son département prépare une loi qui encadre le sujet. "Nous travaillons dessus. Un congrès est prévu pour le mois de septembre pour connaître les expériences internationales et mettre en place un cadre légal pour l’IA (…). La vie des gens peut en être menacée, et les choses risquent de se compliquer".

LIRE AUSSI 

Intelligence artificielle au service de la justice : entre révolution et dérives (avis d'expert)

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

Maroc Leasing: Indicateurs d'activité du 1er trimestre 2024

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.