Sound Energy : les raisons du retard de la livraison de l’usine de liquéfaction

Lancé fin 2021, le projet de construction d’une usine de liquéfaction du gaz naturel aura près d’une année de retard par rapport à l’agenda contractuel de livraison. Selon une source proche de Sound Energy, il faudra attendre, au mieux, la fin du premier trimestre 2025 pour que les camions d'Afriquia puissent charger les premières cargaisons de gaz liquéfié avant de le livrer à ses clients industriels.

Sound Energy : les raisons du retard de la livraison de l’usine de liquéfaction

Le 30 octobre 2023 à 16h47

Modifié 21 mars 2024 à 12h59

Lancé fin 2021, le projet de construction d’une usine de liquéfaction du gaz naturel aura près d’une année de retard par rapport à l’agenda contractuel de livraison. Selon une source proche de Sound Energy, il faudra attendre, au mieux, la fin du premier trimestre 2025 pour que les camions d'Afriquia puissent charger les premières cargaisons de gaz liquéfié avant de le livrer à ses clients industriels.

Lors du 3e Morocco Oil and Gas Summit and Exhibition, tenu du 25 au 27 octobre à Marrakech, les dirigeants de la société Sound Energy ont présenté aux participants la maquette 3D de la future usine de liquéfaction qui sera montée sur une plateforme de 4 hectares à Tendrara, dans l’Oriental. L’occasion de faire le point avec une source fiable sur l’état d’avancement de ce projet. Ce dernier aura pour vocation de répondre aux besoins nationaux des industriels marocains qui utilisent du gaz liquéfié.

"Le contexte géopolitique mondial retarde la construction de la station"

Alors que l’usine de liquéfaction devrait entrer en service début 2024, notre interlocuteur révèle que sa livraison sera retardée à cause de problèmes logistiques apparus sur la chaîne d’approvisionnement mondiale après le début de la guerre en Ukraine en février 2022.

Selon lui, les trois phases nécessaires à la construction de l’usine − la mise à niveau des puits qui produisent le gaz naturel, la mise en place d’un réseau de collecte de gaz jusqu’à la surface et les travaux de montage du bac de stockage du gaz liquéfié qui fournira les camions d’Afriquia − ont été très impactés par le contexte géopolitique mondial, qui a entraîné des retards de livraison.

"Les deux puits qui fourniront le gaz à l’usine seront opérationnels début 2024"

En premier lieu, les puits TE-6 et TE-7, déjà forés et prêts à produire le gaz naturel situé à 3.000 mètres sous le sol, devront nécessairement être mis à niveau avant d’alimenter l’usine de liquéfaction avec des connexions particulières qui permettront de le remonter à la surface.

En effet, le gaz naturel recelant une part de carbone qui crée de l’acide carbonique, cette opération nécessitera l’installation de tuyauteries particulières dans les puits pour éviter la corrosion.

Une fois collecté, le gaz sera traité par la station qui retirera toutes les impuretés, dont le gaz carbonique, avant d’être liquéfié puis stocké temporairement en vue d’être chargé dans les camions.

Les tuyaux nécessaires sont en cours de construction au Japon − le Maroc ne possède pas la technologie nécessaire − avant d’être installés dans les deux puits qui seront fonctionnels au premier trimestre de 2024. Par la suite, il est prévu que d’autres puits soient forés pour collecter davantage de gaz.

"Les équipements nécessaires à la liquéfaction et au stockage du GNL n’ont toujours pas été livrés"

Le retard s’explique aussi par le fait que Sound Energy n’a pas encore choisi le fournisseur chargé de mettre en place un réseau de branchement du gaz arrivé à la surface vers la station de traitement.

Après avoir connecté les puits à l’usine, la dernière étape consistera à fabriquer des équipements particuliers qui permettront d’abord de liquéfier le gaz naturel, puis de le stocker dans un bac dédié.

Retardée par la crise mondiale de la logistique, la livraison de ces équipements commandés aux Etats-Unis qui feront passer le gaz d’une forme gazeuse à liquide, aura lieu à la fin du premier trimestre 2024.

"Les premières livraisons prévues à la fin mars 2025"

Enfin, des équipes spécialisées seront mobilisées pour démarrer le montage d’un énorme bac cryogénique où pourra être stocké, à une température de -165 degrés Celsius, le gaz liquéfié.

Avec des bras de chargement connectés au bac, les camions d’Afriquia pourront alors remplir leur citerne avant de livrer, sur l’ensemble du territoire national, les industriels qui utilisent du gaz liquéfié.

Tout en reconnaissant un retard contractuel de livraison du projet, notre interlocuteur se dit très optimiste malgré le contexte mondial de crise perpétuelle. Il faudra donc attendre au mieux mars 2025 pour que les premiers camions d'Afriquia puissent livrer leurs clients, conclut notre source.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

CIH Bank: Avis de convocation à l’assemblée générale extraordinaire

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.